X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Kurpark Bad Salzuflen

Bad Salzuflen fait partie du groupe de tête des stations thermales avec sources d’eaux salines et eaux thermales. Le Kurpark (parc thermal) et paysager s’étend sur environ 126 ha et représente ainsi un des plus grands parcs de ce genre.

Le point central de cette localité est l’ancienne “Salzhof” (la ferme du sel), où le sel précieux était bouilli déjà en 1048. Le premier bâtiment de graduation fut achevé en 1770. De nos jours, les bâtiments de graduation sont utilisés comme inhalatoriums en plein air.

Le Kurpark se divise en trois secteurs, très différents dans leur composition et aménagement.

En 1872, le jardinier de la cour de la région de la Lippe, Kahl, créa la roseraie près des établissements thermaux historiques. A partir de 1907, en liaison avec la construction de l’établissement thermal et le forage de la “Leopoldsprudel” (source), on commença l’aménagement du “Nouveau Parc Thermal” (Neuer Kurpark), situé entre la Parkstrasse et la Salze. On remarquera les nombreux bancs invitant à se reposer. Un grand nombre d’arbres et d’arbustes d’espèce parfois rare augmentent encore plus la valeur du Kurpark, comme par exemple le vieux ginkgo biloba (arbre aux quarante écus) situé dans la roseraie.

Le parc paysager adjacent possède un caractère évoquant la nature et s’étend sur la plus grande surface de l’ensemble du Kurpark. Il fut aménagé en 1908, en même temps que le grand Lac du Parc (Parksee) et depuis cette époque, il a été agrandi continuellement.

Depuis le début du XXe siècle, Bad Salzuflen fait partie du groupe de tête des stations thermales avec sources d’eaux salines et eaux thermales d’Allemagne. Le Kurparc (parc thermal) et le parc paysager de la station thermale nationale de la région de la Lippe s’étend sur 126 ha et représente ainsi un des plus grands parcs de ce genre.

Le point central de cette localité, située au bord du petit fleuve la Salze, est l’ancienne “Salzhof” (la ferme du sel), où le sel précieux était bouilli déjà en 1048, comme mentionné dans un document de cette époque. Grâce au commerce avec “l’or blanc” durant les siècles passés, la ville acquit une grande richesse, ce que l’on peut constater encore aujourd’hui lorsque l’on voit les maisons bourgeoises richement décorées de la “Weserrenaissance”.

Le premier bâtiment de graduation, où l’on faisait augmenter la concentration de sel de l’eau saline, fut achevé en 1770. Il s’agissait d’une construction en bois, remplie de fagots de bois de prunellier, au travers desquels l’eau coulait et s’évaporait, le sel restant alors sous forme cristalline. De nos jours, les bâtiments de graduation sont utilisés comme inhalatoriums en plein air.

En 1818, le fondateur de la station thermale de Salzuflen, Dr. Heinrich Sasse, administra la première cure de bains dans l’eau saline. C’est en 1855 que l’établissement des bains fut érigé. Par la suite, en 1895, un vaste établissement de bains et de cure avec piscine d’eau saline et inhalatorium fut construit près de la roseraie (Rosengarten). A partir de 1900, la vie culturelle et de la haute société eut son centre dans le pompeux établissement thermal. Le forage de la “Leopoldsprudel” (source jaillissante) fut réalisé en 1905 et la ville mit la première source thermale en exploitation.

Le Kurpark se divise en trois secteurs, très différents dans leur composition et aménagement.

En 1872, le jardinier de la cour de la région de la Lippe, Kahl, créa la roseraie près des établissements thermaux historiques. L’abondance de fleurs et de senteurs des nombreuses roses, plantes herbacées vivaces et fleurs d’été firent du jardin une expérience sensuelle. En combinaison avec l’air frais salé sortant du bâtiment de graduation, les curistes pouvaient et peuvent agréablement déambuler sur la Promenade et se reposer.

Lors de l’ouverture du centre moderne des curistes en 1983, l’esplanade a été également réaménagée. Depuis, les plantes de couleur, changées régulièrement, mettent l’accent sur ce secteur, qui par ailleurs est remarquable par sa composition particulière.

A partir de 1907, en liaison avec la construction de l’établissement thermal et le forage de la “Leopoldsprudel”, on commença l’aménagement du “Nouveau Parc Thermal” (Neuer Kurpark), situé entre la Parkstrasse et la Salze. Aujourd’hui, cette partie est marquée par les éléments typiques de composition datant de la phase de remaniement dans les années 60 du XXe siècle. On remarquera le grand nombre de bancs se trouvant non seulement le long des chemins, mais aussi très souvent un peu à l’écart de ceux-ci, derrière les groupes d’arbres ou d’arbustes donnant abri. Ici, on peut se détendre, bercé par les bribes de musique du hall de musique portées par le vent.

Le parc paysager adjacent prend la plus grande surface de l’ensemble du Kurpark. Il fut aménagé en 1908, en même temps que le grand Lac du Parc (Parksee). Des proches terrasses du lac on embrasse du regard le lac avec sa haute fontaine. Depuis 1950, le parc a été constamment agrandi. Il a une propre atmosphère, bien particulière à chaque saison. Malgré l’entretien intensif, le parc paysager a gardé un caractère proche de la nature, qui est accru par les coulisses d’arbres. La population locale et les curistes profitent de cet endroit pour diverses activités de loisirs. Le parc à animaux sauvages se trouve à la transition vers le paysage libre. Le long de la Salze d’autres chemins conduisent vers la “Lippisches Bergland” (région montagneuse de la Lippe) environnante.

Un grand nombre d’arbres et d’arbustes d’espèce parfois rare, augmentent encore plus la valeur du Kurpark de Bad Salzuflen. Parmi les plantes ligneuses peu communes, on trouve le vieux ginkgo biloba (arbre aux quarante écus) dans la roseraie, le saule (salix moupinensis) dans le Kurpark principal, plusieurs cyprès chauves (taxodium distichum) ainsi que l’épicéa de Lijang (picea likiangensis), originaire de la région frontalière entre la Chine et le Tibet. D’autre part, le Kurpark présente 13 espèces différentes d’érables.

Jusqu’en 2008, un programme d’action et d’intégration doit être développé. L’élaboration d’un acte de conservation et de mise en valeur du Kurpark en fait également partie. Actuellement, le débat se fait sur la manière de reconstruire l’un des bâtiments de graduation.

ET_owl_besinfo_salzuflen

 

 

Staatsbad Salzuflen GmbH
Parkstraße 20
32105 Bad Salzuflen (Kreis Lippe, NRW)

Tél : 05222-183183
Courriel : info@staatsbad-salzuflen.de
Site web : www.staatsbad-salzuflen.de

Propriétaire : Ville de Bad Salzuflen
Opérateur : Staatsbad Salzuflen GmbH

Heures d’ouverture :
Le parc est ouvert toute l’année.
Veuillez noter les heures d’ouverture sur www.staatsbad-salzuflen.de

Les prix :
Carte journalière (pour le Kurpark et la Wandelhalle) : 4,00 EUR
Réduit pour les personnes handicapées : 3,00 EUR
Enfants de 7 à 14 ans : 2,00 EUR
Gratuité pour les enfants jusqu’à 7 ans

Roseraie et jardin paysager : entrée gratuite

Informations touristiques :

Kurpark :

  • Bancs, chaises de plage et chaises longues disponibles en grand nombre
  • L’île de Kneipp avec un sentier pieds nus
  • Wandelhalle : Kneipp experience world avec des pavillons interactifs sur les thèmes de l’histoire des thermes, de la santé, de la saumure et de Kneipp ainsi que des fontaines à boire
  • Cours de santé “Active in the Park” (jusqu’à 3 fois par jour, du lundi au vendredi, d’avril à octobre, par exemple gymnastique respiratoire à la maison des diplômés, randonnée respiratoire, yoga, Qi Gong, méditation du mouvement, parcours d’arrosage et d’expérience Kneipp, expérience Kneipp, etc.)
  • Jeux d’eau avec musique devant la salle de concert
  • Concerts de l’orchestre de Bad Salzuflen (tous les jours du mardi au dimanche)
  • Visites guidées : vaste offre de visites de la ville
  • Gastronomie : large éventail de restaurants, cafés et brasseries dans la vieille ville et autour des jardins des thermes
  • WC : toilettes dans le Kurhaus, dans la Wandelhalle et dans le Kurgastzentrum
  • Magasins de souvenirs: à l’Office du tourisme et dans la Wandelhalle
  • Installations Kneipp : île Kneipp avec chemin pieds nus dans les jardins de la station thermale, installation Kneipp dans le jardin paysager, bassin de bras Kneipp à la tour de l’horloge
  • Stationnement : dans trois parkings à étages ainsi que dans de nombreux parkings ; le parking à étages Kurpark (P2) est recommandé pour l’accès au Kurpark
  • Terrain de jeu : pas dans le Kurpark, mais dans le jardin paysager voisin
  • Location de bateaux : bateaux à rames historiques
  • Location de vélos à l’office de tourisme
  • Paulinchenbahn : circuits à travers le jardin paysager et la vieille ville historique (de mars à octobre)

Un centre-ville sans barrières : de la vieille ville au jardin paysager en passant par les tours de graduation, l’office du tourisme, le centre de vitalité, les jardins des thermes et la Wandelhalle.

Municipalité favorable aux allergies : hôtels, pensions, appartements de vacances, restaurants, cafés, coiffeurs et supermarchés certifiés.

Google Maps

Mit dem Laden der Karte akzeptieren Sie die Datenschutzerklärung von Google.
Mehr erfahren

Karte laden