X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Bergpark Wilhelmshöhe

Une “Gesamtkunstwerk” d’architecture, d’art horticole et de paysage

Situé sur le versant est de la forêt Habichtswald, le parc de la colline Wilhelmshöhe est composé d’un jardin de style baroque et d’un vaste jardin paysager. Depuis trois siècles, le parc avec ses jeux d’eau célèbres et couronné d’une grande statue d’Hercule constitue la plus grande attraction de Cassel.

La composition baroque à grande échelle conçue sous le landgrave Karl ne fut jamais terminée, mais elle marque encore aujourd’hui l’apparence du parc. L’immense octogone avec sa statue d’Hercule et ses jeux d’eau constitue l’élément dominant de l’axe central du parc qui se continue à l’est du château, de la Wilhelmshöher Allee jusqu’à la ville même.

Les parties du jardin de style paysager s’étendent sur les côtés de l’axe principal. Le landgrave Wilhelm IX les fit aménager à partir de 1786 et elles furent plus tard agrandies en direction du nord. Ici, la nature semble apparemment intacte et présente une grande variété d’arbres et de buissons. Les eaux des cascades baroques sont conduites sous forme ” naturelle ” au travers du parc et sont mises en scène de façon particulière. Le Löwenburg (Château du Lion) romantique, le ” Village chinois ” Mulang ou bien la serre avec ses orchidées, palmiers et camélias font partie des autres attractions.

Une vue impressionnante sur les 240 hectares du plus grand parc sur colline d’Europe est offerte depuis l’escalier extérieur ouest devant le Schloss Wilhelmshöhe qui abrite une galerie réputée de peintures des Anciens Maîtres. Une requête a été présentée afin que le parc soit classé dans la liste des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le bowling green s’étendant devant le château est encadré sur les côtés de façon variée par des groupes d’arbres, des solitaires ainsi qu’un péristyle. Un grand parterre s’étirant comme un tapis devant l’escalier du château rappelle la floraison prononcée des parterres ornementaux de cette sorte à Cassel à la fin du XIXe siècle lorsque la famille impériale venait en résidence d’été tous les ans à Wilhelmshöhe.

Le ” Tal der Flora ” (Vallon de la flore), autrefois l’ “Elysium”, se situe en contrebas de l’aile sud du château. Il est particulièrement très attrayant lors de la floraison des nombreux buissons de rhododendrons. Cette splendeur de floraison variée se continue par une grande diversité de roses dans la partie adjacente au ” Lac ” et ” l’Île aux roses “, créé dans la période allant jusqu’en 1790. Déjà à la fin du XVIIIe siècle, le jardinier de la cour, Daniel August Schwarzkopf (1738 – 1817) avait commencé la culture des roses, parmi elles la célèbre ” Perle von Weißenstein “.

Le bassin de la fontaine, flanqué d’un temple rond datant de 1817, se trouve derrière le bowling green, dans l’axe central du parc. Les jeux d’eau se terminent au bout du bassin par un jet de fontaine montant à plus de 50 mètres de haut. Une percée large révélant la Grotte de Pluton de style baroque traverse la végétation dense d’arbres du parc paysager sur le terrain maintenant escarpé. La partie supérieure est dominée par l’octogone avec ses grottes, sa cascade et la statue d’Hercule de huit mètres de haut, l’emblème de Cassel. Le Löwenburg qui fut construit par le landgrave Wilhelm IX comme lieu de retraite et aussi comme lieu d’inhumation, se dresse dans la partie sud du parc.

Les plans du landgrave Karl (1654 – 1730) marquèrent le début du développement. Ils prévoyaient de remplacer l’ancien château campagnard avec jardin par un vaste ensemble conçu à grande échelle sur le modèle des jardins de la Renaissance italienne. Giovanni Francesco Guerniero (vers 1665 – 1745), l’artiste engagé à Rome à cet effet, conçut une cascade monumentale devant s’étirer du bord du haut du versant jusqu’au nouveau château. Cependant, jusqu’en 1717, seulement la partie supérieure fut réalisée.

Une vue impressionnante s’ouvre sur le parc depuis la plateforme de l’octogone. Il est ainsi possible de voir l’aspect typique de la conception baroque, la concentration mise sur l’axe dominant des eaux qui traverse une forêt bordée de haies. Les grottes situées en contrebas de l’octogone sont le point de départ des jeux d’eau dont le thème de fond est mythologique : Encelade, le géant vaincu par Hercule, est partiellement visible sous des masses de rochers dans le ” Riesenkopfbecken ” (Bassin de la tête de géant) et crache un jet d’eau en direction de son vainqueur. Sur les côtés, les figurines d’un faune et d’un centaure annoncent le début du spectacle aquatique ayant lieu deux fois par semaine, comme ils le firent il y a 300 ans en soufflant dans des cors au son produit par la pression de l’eau.

La cascade baroque se termine par la grotte de Neptune et le bassin de Neptune. Le parc paysager qui fut aménagé ultérieurement débute ici et s’étale jusqu’au château se trouvant 200 mètres plus bas. Un vaste réseau de sentiers sinueux permettent aux visiteurs d’avoir des vues et des impressions variées sur les parties et plantes apparemment naturelles caractéristiques du parc. Le parc n’étant pas entouré de murs ou de grilles, ses limites sur les côtés se fondent doucement dans le paysage et la forêt environnants. L’eau est l’élément de composition ralliant toutes les parties du parc. En contraste intentionné avec l’axe central baroque, elle est conduite de manière variée au travers des parties latérales et elle est présentée de façon particulièrement spectaculaire à la ruine artificielle de l’aqueduc ” romain “.

La transformation fondamentale en jardin paysager ainsi que l’agrandissement du parc furent réalisés sur l’initiation du landgrave Wilhelm IX (1743 – 1821) après son avènement au gouvernement en 1785. Il fit supprimer les parties de petite superficie avec leurs multiples petites constructions et figurines qui avaient été aménagées sur les deux côtés du bowling green au devant du château par son père Friedrich II à partir de 1760. Les éléments encore existants des efforts du landgrave Friedrich dans le domaine du paysagisme – considérés de style anglo-chinois – comprennent quelques-unes des petites constructions, comme la Pyramide, le ” Tombeau de Virgile” et le Temple de Mercure, outre un grand nombre de ligneux exotiques. Le ” village chinois ” de Mou-lang (Mulang) fut créé au sud du château, dont la petite maison et la “Pagode” subsistent encore, en grande partie intactes. Ces objets datant du temps de Friedrich furent incorporés et adaptés lors des transformations fondamentales réalisées sous Wilhelm IX.

Le jardinier de la cour, Schwarzkopf décrivit les objectifs des élaborateurs des projets : ” Chaque chose qui fut construite harmonise avec les alentours et a été réalisée dans un style héroïque et de grandeur. “ Ceci fut également exprimé dans la conception du nouveau château, construit à partir de 1785. L’architecte Heinrich Christoph Jussow (1754 – 1825) conféra au bâtiment une apparence particulièrement monumentale par ses énormes colonnes et pignons ainsi qu’un dôme. L’ancien nom du château et du parc, ” Weißenstein “, fut remplacé par ” Wilhelmshöhe ” en 1798, année dans laquelle les frères Jacob et Wilhelm Grimm vinrent à Cassel.

La ” Nouvelle chute d’eau ” fut créée vers 1830 lors du dernier agrandissement du parc en direction du nord, ainsi qu’une partie du parc que le jardinier de la cour, Wilhelm Hentze (1793 – 1874) avait conçue comme une scène de paysage attrayante d’une grande harmonie.

Texte: Gerd Fenner

 

Adresse:
Bergpark Wilhelmshöhe
Schlosspark 3
34131 Kassel
Centre d’information „Im Alten Stationsgebäude” (Vieux Gare, au pied du parc)
Tél.: 0561-3163721
Email: besucherzentrum@museum-kassel.de
Site: www.museum-kassel.de

Propriétaire: Museumslandschaft Hessen Kassel mhk

Horaires d’ouverture:
Ouvert toute l’année
Centre d’information: 09:30 – 16:30 (hiver) 09:30 – 17:30 (été)

Tarifs: Gratuit

Programme culturel et expositions:
Jeux d’eau: Les mercredis, dimanches et jours fériés – 1. Mai – 3. Octobre 14:30 – 15:30
Jeux d’eau illuminées: 1er dimanche du mois – June – Septembre

Informations touristiques :

  • Boutique: au musée
  • Café, restaurant:oui
  • Toilettes: oui (musée, centre d’information=
  • Bancs: oui
  • Parking: oui (centre d’information)
  • Durée de visite: 2-3 heures
  • Accessibilité: oui, mais beaucoup des chemins très raid
  • Chiens en laisse
Google Maps

Mit dem Laden der Karte akzeptieren Sie die Datenschutzerklärung von Google.
Mehr erfahren

Karte laden