X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Birkenhead Park

La première chose que l’on associe au nom de la ville de Birkenhead n’est peut-être pas des parcs et jardins. Cette ville située à proximité du “Mersey Estuary” est plutôt associée à l’industrie lourde depuis l’époque de la révolution industrielle. Cela signifie que Birkenhead représenta à l’époque un exemple des villes les plus innovatrices dans le domaine de l’aménagement des parcs, en promouvant les idées de divertissement et de loisirs dans le cadre du parc.

Le créateur du parc, Joseph Paxton est mieux connu pour sa contribution à la conception du Crystal Palace. Fredrick Law Olmstead était un architecte paysagiste américain qui visita le Parc de Birkenhead en 1850 et il relata que le parc était d’une qualité exceptionnelle. La conception et la disposition du Parc de Birkenhead l’impressionnèrent tellement qu’il incorpora beaucoup des éléments essentiels dans sa propre conception du Central Park à New York.

Les éléments remarquables du Parc comprennent la “Grand Entrance”, conçue par Lewis Hornblower et la “Rockery” (rocaille fleurie) pittoresque. L’aspect accidenté de la rocaille fleurie forme un contraste dramatique avec l’apparence du reste du Parc, beaucoup plus ordonnée.

La ville de Birkenhead est peut-être plus connue pour son industrie, le Ferry de la Mersey ou parce qu’elle est à proximité à Liverpool, mais c’est aussi l’emplacement d’un des plus grands parcs publics importants de Grande-Bretagne.

En 1847, le Parc de Birkenhead – actuellement en phase de restitution coûtant £ 11,3 millions [€ 16,5 millions] – fut le premier parc public à être fondé par une municipalité en Grande-Bretagne. Il inspira également la conception d’un des espaces publics les plus connus mondialement, le Central Park de New York.

Le Parc de Birkenhead Park reflète l’esprit innovateur de l’Époque Victorienne. Il fut initié à la suite d’un rapport de la “Select Committee on Public Walks” (Commission Spéciale des Voies Publiques). Le rapport rédigé en 1833 soulignait la nécessité de créer de nouveaux espaces ouverts pour pouvoir aux besoins des populations proliférantes dans les nouvelles agglomérations urbaines industrielles du Royaume-Uni.

Au début du XIXe siècle, Birkenhead comptait juste 100 habitants et devint un exemple typique de ville industrielle avec un accroissement rapide de population. Le recensement de 1831 chiffra plus de 2.500 habitants, soit un décuplement de la population et en 1841, plus de 8.000 habitants. Lorsque la “Birkenhead Improvement Commission” (Commission à l’Amélioration Urbaine) fut créée en 1833 pour administrer la ville, ses membres furent soucieux d’empêcher les répercutions dues à la surpopulation, comme la ville proche de Liverpool en avait fait l’expérience. On proposa de créer un parc public devant être au profit de la collectivité.

La Commission s’adressa à Joseph Paxton, notoirement célèbre plus particulièrement pour son œuvre au Crystal Palace, afin que celui-ci réalise le développement de la conception du parc. Sa mission fut de créer un lieu de refuge champêtre idéalisé au milieu de Birkenhead dont l’expansion urbaine croissait sans cesse. Les perspectives étaient assez décourageantes pour Paxton, étant donné que le site communal en question était un mélange de champs et de marécages.

A l’automne 1844, Paxton remit ses plans de conception sur lesquels la forme du parc et ses éléments principaux figuraient. Il fut suggéré que la majorité des terres soit dédiée au parc, tandis que 32 terrains en périphérie devaient être mis en vente pour un développement à caractère privé. L’intention était que le revenu foncier minimum proposé pour les terrains puisse constituer un supplément de moyens financiers pour le parc.

Une fois l’aménagement principal établi, Edward Kemp, l’un des assistants de Paxton travaillant sur sa propriété à Chatsworth, fut chargé de la conception des schémas de plantation du site. Les structures du jardin furent conçues par Lewis Hornblower, un jeune architecte de Liverpool. Au cours de l’hiver 1844 45, il soumit ses propositions de construction d’une “Boathouse” sur le rivage du lac inférieur, de grilles et portails d’entrée du parc et également de ponts franchissant les lacs.

Cependant, l’élément de la conception le plus important était la “Grand Entrance” du parc. Les propositions initiales furent rejetées par Paxton qui les trouvait trop élaborées et n’allant pas avec le style champêtre des autres structures du parc. Le résultat des conceptions modifiées fut la “Grand Entrance” que l’on peut voir aujourd’hui à l’est du parc. Sept pavillons furent également construits à divers points d’entrée sur le périmètre du parc, en style architectural différent, comme le Style Gothique ou Style Italien.

Tout au long de son histoire, le parc a été le cadre de diverses activités sportives. Le cricket est le sport pratiqué le plus anciennement. Le club de cricket club, fondé en 1846, est encore établi dans le parc. Au XXIe siècle, un grand éventail d’activités a lieu régulièrement, organisées par exemple par le “Birkenhead Park Rugby Union Football Club” et les clubs de randonnées pédestres.

Tous les jeudis, des visites guidées libres sont proposées, présentant les divers éléments du parc actuellement en cours de restauration et de remise à neuf. L’objectif du projet de réhabilitation est de restituer l’état original à un grand nombre d’éléments d’origine du parc, tels le “Swiss Bridge”, la “Roman Boathouse” et quelques portails et grilles.

 

Birkenhead Park Office
Grand Entrance [North Lodge]
Conway Street
Birkenhead
Wirral
CH41 4HD
Tel: 0151 652 5197
E-Mail: birkenheadpark@wirral.gov.uk
Site web: http://www.wirral.gov.uk/

Propriétaire: Wirral Borough Council

Horaires d’ouverture:
Tous les jours

Prix:
Eintrée gratuite

Animations ponctuelles:
Information par E-Mail.

Informations touristiques:

  • Restaurant / Salon de thé: non, mais dans la ville
  • Toilettes: oui (Ranger’s office)
  • Parking: dans les rues
  • Aire de repos: bancs
  • Durée de visite: 45 minutes
  • Accessibilité: oui