X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Flora – Jardin Botanique Köln

Le “Flora-Park” fut aménagé par Peter Joseph Lenné en 1864 dans le “style de jardins allemand mixte” comprenant des éléments du Baroque français, de la Renaissance italienne ainsi que du jardin paysager à l’anglaise.

Hier comme aujourd’hui, le palais de verre (l’Orangerie) est le centre de l’ensemble. A cette époque, cette structure architecturale en fonte et en verre était particulièrement remarquable, sa conception étant clairement inspirée du “Crystal Palace” à Londres et du Jardin d´Hiver à Paris.

Sur l’un des côtés étroits du bâtiment se trouve un parterre à la française formé par des carrés fleuris, encadré par une allée de marronniers d’Inde aux fleurs rouges. La partie du jardin à l’italienne est adjacente. Des hautes pergolas de charmes flanquent une cascade d’eau descendant graduellement dans un lit de conduite en pierre. En 1906, le petit “Frauen-Rosenhof” fut aménagé, un jardin de style Art Nouveau.

En 1912, le Jardin Botanique fut implanté directement à côté de la Flora. L’aménagement comprenait un bassin à nénuphars et un étang dans lequel coule une cascade venant de la rocaille.

Dans les années 1950, des nouvelles serres de culture et d’exposition d’espèces de plantes exotiques et tropicales furent ajoutées.

Le parc “Flora” avec le jardin d’hiver tel un palais en son centre – a été créé à l’initiative d’habitants de Cologne, en premier lieu du célèbre banquier Eduard Oppenheimer. La fondation eut lieu le 5 septembre 1862. Au domicile particulier du banquier de Cologne, des citoyens influents se réunirent afin de délibérer sur le statut d’une “Actien-Gesellschaft zur Anlage eines Botanischen Zier- und Lustgartens” (Société Anonyme de l’Aménagement d’un Jardin Botanique Ornemental et d’Agrément). Sur ce, déjà le 6 mars 1863, la fondation officielle de la SA “Flora AG” fut effectuée avec approbation des statuts par le roi de Prusse, Guillaume Ier.

ET_rhein_bildleiste_flora_1

S’inspirant du mode de vie de la noblesse, il fut prévu de créer ici un jardin décoratif où l’on pourrait flâner ainsi qu’un palais de verre offrant un cadre ornemental à la haute bourgeoisie à l’occasion de festivités particulières. Hier comme aujourd’hui, le palais de verre constitue le centre de l’ensemble. A cette époque, cette structure architecturale de fonte et de verre était particulièrement remarquable, sa conception étant clairement inspirée du “Crystal Palace” à Londres et du Jardin d’Hiver à Paris.

Le “Flora-Park” fut aménagé par Peter Joseph Lenné en 1864 dans le “style des jardins allemands mixtes” comprenant des éléments du Baroque français, de la Renaissance italienne ainsi que du jardin paysager à l’anglaise. Dès 1864, la Flora ouvra ses portes. Une œuvre prééminente et exceptionnelle de l’art des jardins en Rhénanie venait de voir le jour.

ET_rhein_bildleiste_flora_2

Devant l’un des côtés étroits du palais de verre se trouve un parterre hollandais formé par des parterres fleuris qui étaient autrefois entourés de chemins recouverts de graviers blancs. Une partie du jardin aménagée à l’italienne est adjacente. Des hautes pergolas de charmes flanquent une cascade d’eau descendant graduellement dans un lit de conduite en pierre. Jusqu’en 1945, la statue de la déesse des fleurs Flore (en allemand : Flora) ornait le temple rond du même nom, conçu sur le modèle des temples antiques et qui était situé au-dessus de la cascade. La statue en marbre italien fut sculptée par Anton Werres. Elle incarnait la gaieté méridionale dans cette partie du jardin et selon Lenné elle illustrait de façon vivante la Renaissance italienne. Également autrefois, orangers et parterres abondamment fleuris bordaient le jeu d’eau rafraîchissant.

Cette partie du jardin aménagée de façon formelle est entourée de secteurs de parc dont l’agencement est inspiré des parcs paysagers à l’anglaise. Ainsi, différentes parties de jardin, c’est-à-dire celles à formes géométriques et les autres aux grandes lignes courbes libres et inspirées de la nature sont ici réunies de façon réussie dans ce paysage de parc couvrant une petite surface.

ET_rhein_bildleiste_flora_3

Au cours de la reconstruction après la guerre, le parc a été réalisé en tenant compte des aspects modernes de composition. Les nouvelles serres de culture et d’exposition d’espèces de plantes exotiques et tropicales ont été conçues de grande dimension.

Du point de vue botanique, c’est en premier lieu le riche assortiment de ligneux qui donne son caractère particulier au Flora-Park. Ces ligneux uniques, dont certains datent de la période de création du parc, ont poussé au cours des dernières 125 années et sont devenus des exemplaires impressionnants. Plus de 60 arbres uniques sont classés au patrimoine naturel protégé en raison de leur hauteur, leur âge ou leur beauté exceptionnels.

En 1912, le Jardin Botanique couvrant 4,5 hectares fut ouvert directement à côté de la Flora. La création d’un bassin à nénuphars et d’un étang dans lequel coule une cascade venant d’une rocaille fut réalisée. A présent, la Flora et le Jardin Botanique s’étendent sur une superficie totale de 11,5 hectares.

La Flora se présente aujourd’hui comme le parc polyvalent et harmonieux de son créateur Peter Joseph Lenné. Cependant, son apparence d’origine n’est plus la même : un grand nombre d’arbres âgés de grande valeur ainsi que toutes les serres d’origine de la Flora ont disparu.

ET_rhein_bildleiste_flora_4

Depuis l’entrée principale, le visiteur porte ses regards en direction de l’ancienne Orangerie, de nos jours un restaurant distingué. Un grand tapis de parterres, encadré d’une allée de marronniers à fleurs rouges (Aesculus x carnea) et flanqué de statues, forme le parterre à la française reconstitué, un cadre de représentation et d’accueil situé directement à l’entrée. Ce parterre et le parc proprement dit ont été refaits sur la base de recherches historiques et en tenant compte des aspects de préservation du patrimoine. Au printemps, les surfaces de prés sous les vieux arbres sont recouvertes de scilles de Sibérie (Scilla sibirica).

Le Flora-Park, comme en autres le Fort X et le Cimetière Melaten (1810), est intégré dans la ceinture d’espaces verts intérieure de la ville de Cologne, créée vers 1924 sur la base du plan d’aménagement de Fritz Schumacher. En 1925, Fritz Schumacher et le Directeur du Jardin, Fritz Encke élaborèrent les plans d’après lesquels une jonction d’espaces verts entre la ceinture verte intérieure et la forêt communale fut réalisée ainsi qu’un canal, des ponts, des jardins de plantes herbacées vivaces et roseraies et des espaces de jeu. Après la Seconde Guerre mondiale, des grandes parties de la ceinture d’espaces verts intérieure ont été transformées par l’apport de décombres.

Référence bibliographique :
Rümler, Roland: Die Flora und der Botanische Garten. In: Landschaftsverband Rheinland. Hrsg. (2003): Gartenkunst im Rheinland. Arbeitsheft der rheinischen Denkmalpflege 60, S. 240 ff. Petersberg

ET_rhein_besinfo2_flora

 

 

Adresse:
Amsterdamer Straße 34
50735 Köln (NRW)
Tél. : 0221-56089-0
Web site : http://www.botanischergarten-koeln.de

Propriétaire : Ville de Cologne

 

 

Horaires d’ouverture :
Tous les jours à partir de 8 h jusqu’à la tombée de la nuit (21 h max.).
Serres : d’octobre à mars de 10 à 16 h et d’avril à septembre de 10 à 18 h.

Tarifs :
Accès gratuit

Programme culturel, expositions et tours guidées:
Vous trouverez les informations à l’ordre du jour du programme culturel sur le site Web :http://www.botanischergarten-koeln.de

Informations touristiques :

  • Restaurant / café : dans le parc
  • Toilettes : oui
  • Stationnement : parking gratuit
  • Panneaux d’orientation dans le parc et tableaux descriptifs des plantes : oui
  • Bancs dans le parc : oui
  • Durée moyenne de la visite : 2 heures
  • Accessibilité : les chemins principaux sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Activités pour les ecoles :
Grüne Schule Flora – Haus “Frauen-Rosenhof”. Contact: 0221-56089-23

Plan du site et informations diverses :
Vous trouverez un plan d’orientation et des informations complémentaires sur le parc sur le site Web :http://www.botanischergarten-koeln.de