X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Garten Villa Hohenhof

La Villa Hohenhof a été construite entre 1906 et 1908 sur commande de Karl Ernst Osthaus (1874 1921), réformateur culturel de la ville d’Hagen, et selon les plans de l’architecte belge Henry van de Velde (1863 1957).

Le plan général de la villa était basé sur l’idée d’une “Gesamtkunstwerk” (œuvre d’art d’ensemble pluriforme) et Henry van de Velde mit en étroite corrélation les extérieurs, le bâtiment ainsi que l’aménagement de l’intérieur lors de la réalisation.

Osthaus n’apprécia pas le jardin de la maison réalisé d’après les plans de van de Velde. Le manque de commodité et de possibilité de mise en valeur de ce jardin de style sobre contredisait l’idée que se faisait Osthaus d’un jardin de maison.

En 1913, Osthaus chargea Leberecht Migge (1881 1935), architecte paysagiste à Hambourg, de concevoir une nouvelle organisation des plantations.

Après la réalisation de l’aménagement horticole et la mort prématurée de Osthaus en 1921, le jardin subsista sous sa forme initiale dans un premier temps.

Au début des années 1960, la Ville de Hagen afferma l’ensemble au Land de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie qui y construisit des pavillons de la “Pädagogische Hochschule Dortmund” (Institut Supérieur d’Études Pédagogiques). Ceci eut pour conséquence la destruction du jardin potager et de son terrassement en 1963.

En 1987, les pavillons furent démolis et l’aire de l’ancien jardin aménagée en pelouse. Manque de moyens financiers, les projets visant à rétablir les jardins sous leur aspect d’origine ne purent être réalisés.

C’est seulement en 2003 que des travaux de rétablissement des jardins furent exécutés dans le cadre de travaux d’entretien des bâtiments.

La Villa Hohenhof a été construite entre 1906 et 1908 sur commande de Karl Ernst Osthaus (1874 1921), réformateur culturel de la ville d’Hagen, et selon les plans de l’architecte belge Henry van de Velde (1863 1957).

Le plan général de la villa était basé sur l’idée d’une “Gesamtkunstwerk” (œuvre d’art d’ensemble pluriforme) et Henry van de Velde mit en étroite corrélation les extérieurs, le bâtiment ainsi que l’aménagement de l’intérieur lors de la réalisation. Les plantes ne jouaient qu’un rôle secondaire dans les jardins de cette époque appelés “jardins d’architectes” : elles étaient subordonnées à l’architecture. La maison et le jardin étaient considérés comme une unité qui était conçue seulement par l’architecte des bâtiments et non pas en collaboration avec un architecte paysagiste par exemple. Dans leur approche de l’aménagement, les architectes paysagistes de l’époque suivaient les principes de la conception paysagère et étaient considérés comme démodés par la nouvelle génération d’architectes qui les désapprouvaient.

ET_ruhr_bildleiste_hagen_1

Cette conception d’agencement architectonique se retrouve également dans la Villa Hohenhof et ses extérieurs. Le plan de base géométrique de la villa se prolonge dans les formes géométriques de chaque partie du jardin et tous les espaces du jardin sont en rapport avec le bâtiment par des axes symétriques. Van de Velde considérait les plantes du jardin comme un parement ornemental et une décoration de seconde importance de son architecture.

Van de Velde créa une série d’espaces de jardin étant en relation axiale avec la villa : la sculpture “Sérénité” – aujourd’hui disparue – d’Aristide Maillol se trouvait au centre d’un parterre de pelouse et mettait l’accent sur l’axe sud du jardin faisant le rapport avec le cabinet de travail d’Osthaus. Un treillage peint en blanc situé derrière la statue faisait écran sur la forêt en fond. Aujourd’hui, le tombeau du mécène des arts, réalisé par Johannes Auerbach, se trouve au bout de cet axe.

ET_ruhr_bildleiste_hagen_2

L’accès à la maison et l’entrée étaient en rapport axial au portail principal. Un grand parterre ovale caractérisait la cour nord qui était délimitée à l’est par un mur et au sud et à l’ouest par le bâtiment de la villa.

L’axe symétrique à l’est – en relation à la façade est de la maison – était formé par un pré en pente situé sur le côté de la maison.

A l’ouest, un chemin bordé d’aubépines aux fleurs rouges menait à la villa. Il séparait l’aire de blanchissement du linge du potager, tous deux divisés par des murs bas en terrasses.

ET_ruhr_bildleiste_hagen_3

Cependant, Osthaus n’apprécia pas le jardin de la maison réalisé d’après les plans de van de Velde. Le manque de commodité de ce jardin de style sobre contredisait l’idée que se faisait Osthaus d’un jardin de maison. Ainsi, Osthaus fit effectuer des travaux d’agrandissement du jardin sud jusqu’en 1913 et fit diviser l’aire de blanchissement du linge en deux parties.

En 1913, Osthaus chargea l’architecte paysagiste Leberecht Migge (1881 1935) de concevoir une nouvelle organisation des plantations. Le plan ébauché par Migge provoqua une querelle avec van de Velde. Les deux hommes Migge, en tant qu’architecte paysagiste et van de Velde en tant qu’architecte des bâtiments – avaient des conceptions différentes des libertés et limites de leurs professions respectives. Cependant, Osthaus ne se laissa pas déconcerter et fit exécuter la réalisation selon le plan d’ébauche pratiquement inchangé de Migge entre 1913 et 1914.

La conception du schéma des plantations élaborée par Migge conduisit à la formation d’espaces de jardin différents créant un tableau d’ensemble, mais étant indépendant de la maison. Les parties du jardin près de la maison restèrent en corrélation avec le bâtiment, mais leurs plantations furent plus sophistiquées et elles présentèrent ainsi plus de variété que van de Velde ne l’avait envisagé.

Après le décès prématuré de Osthaus en 1921, le jardin subsista comme tel dans un premier temps. De 1933 à 1944, la Villa Hohenhof abrita une école de formation des “Gauleiter” [dirigeants de district/province du parti nazi] et il s’y trouva une clinique gynécologique entre 1945 et 1960.

Jusqu’à cette époque, le jardin avait gardé sa forme et son apparence d’origine. Au début des années 1960, la Ville de Hagen afferma l’ensemble au Land de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie qui y construisit des pavillons de la “Pädagogische Hochschule Dortmund” (Institut Supérieur d’Études Pédagogiques). Ceci eut pour conséquence la destruction du jardin potager et de son terrassement en 1963.

Au printemps 1987, les pavillons furent démolis, l’aire de l’ancien jardin aplanie et aménagée en pelouse. Les projets conçus à cette période visant à rétablir les jardins d’origine ne purent être réalisés faute de moyens financiers.

À partir de 1987, aucune restauration des parties de jardin relativement grandes ne fut effectuée dans un premier temps. La structure en bois entourant le jardin sud était vétuste et fut remise à neuf dans les années 1980 et elle se trouve aujourd’hui en bon état. La pergola située au-delà du jardin aménagé en contrebas est également dans un bon état.

C’est seulement en 2003 que l’ancienne hauteur de terrassement de la cour de service et des aires attenantes a été rétablie dans le cadre de travaux effectués dans l’ancienne remise. Dans ce contexte, on redonna à la “Nordhof” (Cour Nord) et à l’axe des chemins à l’ouest leur apparence d’origine. Le dallage fut enlevé et remplacé par du gravillon et les chemins pavés en partie encore existants purent être conservés. D’autre part, le jardin en contrebas a pu être reconstruit en s’appuyant sur des documents d’origine. Les surfaces engazonnées des autres parties du jardin (le potager et l’aire de blanchissement du linge) furent maintenues comme telles. Actuellement, le rétablissement du terrassement de ces surfaces selon les plans d’origine ne peut être effectué en raison du manque de moyens financiers.

Aujourd’hui, les bâtiments de la Villa Hohenhof sont la propriété de la Ville de Hagen qui y a établi un service détaché du Musée Karl-Ernst-Osthaus.

ET_ruhr_besinfo_hagen

 

Villa Hohenhof
Stirnband 10
58093 Hagen Emst (NRW)
www: http://www.keom.de/keom/welcome.html
http://www.route-industriekultur.de/primaer/a10/a10.htm

Der Hohenhof ist eine Außenstelle des Karl Ernst Osthaus Museum der Stadt Hagen
Hochstraße 73
55042 Hagen
Tél: 02331-2073138

Eigentümer:
Stadt Hagen

Öffnungszeiten:
Samstag und Sonntag von 11.00 bis 18.00 Uhr
Geschlossen am 24.12.; 25.12.; 31.12.; 1.1.;

Preise:
Erwachsene 3 Euro; Kinder unter 6 Jahre frei

Kulturprogramm und Ausstellungen:
Aktuelle Informationen zum Kulturprogramm finden Sie auf der Websitehttp://www.keom.de/keom/veranstaltungen.html
Ständige Ausstellung zum Hagener Impuls

Touristische Informationen:

  • Restaurant/Cafe: Nein
  • WC: Im Museum
  • Parken: In der Nähe
  • Beschilderung im Park und an den Pflanzen: Nein
  • Bänke im Park: Nein
  • Durchschnittliche Aufenthaltsdauer: 1 Stunden
  • Barrierefreier Zugang: Der Hohenhof ist aufgrund der architektonischen Gegebenheiten für den Besuch im Rollstuhl ungeeignet
  • Programm für Kinder: Audivisuelle Einführung in die Biographie von Karl Ernst Osthaus