X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Gutspark Escheberg

Au milieu de hauteurs boisées se trouve la Gutshof Escheberg (ferme du domaine), sur le versant sud du mont dont dérive son nom. La situation particulière dans le paysage et dans un site retiré au nord-ouest de la petite ville de Zierenberg confère une impression d’enchantement charmant et romantique. Au XIXe siècle, le lieu est devenu célèbre en tant que point de rencontre d’artistes du romantisme qui furent invités ici par les propriétaires du domaine, la famille von der Malsburg.

À partir de 1790, un vaste jardin paysager fut aménagé autour de la ferme et de la maison de maître. Il est en partie accessible au public depuis bien longtemps. Un chemin en boucle permet de faire une promenade variée dans un site légèrement en pente planté de multiples arbres et buissons et avec également deux étangs. Les vues changeantes sur le jardin et les environs ainsi qu’une abondance considérable de ligneux jeunes et anciens font le charme de ce site. À quelques endroits, des plates-bandes de plantes vivaces complètent le tableau. Une particularité est la présence de lis martagon aux fleurs roses en été, une plante plutôt inhabituelle dans la région. Les environs proches étaient autrefois reliés au parc par des chemins de jonction et des points de vue.

Au milieu de hauteurs boisées se trouve la Gutshof Escheberg, sur le versant sud du mont dont dérive son nom. Avant l’aménagement du parc paysager, il y avait déjà des jardins vastes situés au nord et au sud de la ferme et dépendances à quatre ailes appartenant à la famille von der Malsburg depuis 1322 et au sud du manoir situé devant. Autant que l’on sache, les jardins étaient orientés axialement au groupe des bâtiments du château et de la ferme. Il ne reste plus rien de la partie nord située sur une pente escarpée et couronnée d’un pavillon.

Les parties du parc paysager se trouvent au sud et à l’ouest de la maison de maître. Depuis sa construction sur des caves datant du Moyen Âge en 1530, elle fit l’objet de plusieurs transformations et aménagements et vers 1800 on lui conféra son apparence actuelle avec toit mansardé et flèche. La maison, dans laquelle se trouve aussi une chapelle, fut pendant longtemps au XIXe siècle le lieu de la ” Escheberger Musenhof “ (la Cour des Muses d’Escheberg) où des artistes faisaient des séjours plus ou moins longs sur invitation des frères Ernst Friedrich et Karl Otto von der Malsburg, ce dernier ayant été un camarade d’école et d’université des frères Grimm. Ce contexte établit une relation entre Escheberg et la création de la célèbre chanson ” Der Mai ist gekommen ” (le mois de mai est arrivé) d’Emanuel Geibel.

Vers 1790, une serre fut construite à l’est du château et elle constitue aujourd’hui l’accent architectonique principal du parc, étant donné que la maison de maître est en grande partie recouverte de végétation. Le bâtiment appelé généralement l’orangerie a trois ailes à deux étages, celle du milieu étant la plus grande et mise en évidence par une coupole plate. Les deux autres ailes plus basses étaient entièrement vitrées jusque dans les années 1930. Une plate-bande inclinée demi-circulaire plantée d’herbacées vivaces et de fleurs bien entretenues est située au devant de l’orangerie. Depuis cet endroit, la première vue s’ouvre sur le jardin et le grand étang se trouvant en contrebas. Le chemin passe devant une fontaine protégée d’une grille et entourée de fleurs et continue en direction d’un deuxième petit étang. Des groupes d’arbres ou des solitaires bordent de façon variée le chemin et entre eux la vue s’ouvre sur les divers espaces du jardin. Après un groupe imposant de trois chamaecyparis près de la fontaine, on découvre entre autres un orme, un laburnum, un hêtre pourpre, un érable plane, des ifs et des frênes. Jusqu’en ces derniers temps, la population forestière a été continuellement rajeunie et complétée d’espèces exotiques comme l’arbre de Judée, les merisiers à grappes ou le cerisier ornemental du Japon.

Sur la rive nord de l’étang supérieur, une allée de tilleuls d’été mène à l’ancienne réserve d’animaux, le ” Wildcamp ” qui sert aujourd’hui de pâturage. À côté des rangées d’arbres se situe une zone compacte de ligneux où les lis martagon fleurissent en été. Marqué de deux mélèzes, un cénotaphe se trouve là, une petite tombe vide recouverte une plaque en forme de couvercle de sarcophage antique. Cette petite construction rappelant les éléments d’architecture correspondants du Parc Wilhelmshöhe à Cassel est le dernier vestige de plusieurs petits objets typiques de l’époque se trouvant à l’origine dans le parc.

L’étang rectangulaire avec une petite île boisée constitue un élément de composition particulier du parc. Des sentiers étroits serpentent entre des stèles en basalte placées de façon élaborée en direction d’un point de vue et de repos situé plus haut. Par une petite cascade également en basalte, l’eau coule de l’étang dans un bassin depuis lequel elle continue par un conduit souterrain pour atteindre le grand étang. Le chemin continue le long de la rive de l’étang planté de saules pleureurs, de bouleaux et autres arbres ainsi que de groupes d’arbres. En regardant au-delà du plan d’eau, il est possible de voir les groupes d’arbres sur le rivage opposé et le terrain montant jusqu’au bord de la forêt. Après l’étang, les visiteurs arrivent au ” Pavillon de thé “, une construction octogonale ouverte en bois, entourée de ligneux ornementaux et d’une plate-bande d’herbacées. Depuis ce point situé au bord est, il est encore une fois possible d’avoir une vue d’ensemble sur le parc, l’étang et ” l’orangerie “.

Le ” Temple Geibel ” est un pavillon en bois situé sur une colline au-delà de la ferme du domaine depuis laquelle une vue d’ensemble en hauteur est possible. Le pavillon est dédié au poète auteur de la Chanson du mois de mai. Le regard sur le jardin, les plans d’eau et le terrain de golf s’étend en direction du sud au-delà des champs et forêts jusqu’au deux monts Gudenberge.

 

 

Adresse:
Gutspark Escheberg
Gut Escheberg
34289 Zierenberg

 

Propriétaire: Famille von der Malsburg

Horaires d’ouvertures: Ouvert toute l’année

 

Tarifs: Entrée gratuite

Informations touristique:

  • Restaurant: non
  • Toilettes: non
  • Parking: sur la route
  • Bancs: oui
  • Durée de visite: 30 minutes
  • Accessibilité: oui
  • Chiens en laisse