X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Haus Ripshorst / Emscher Landschaftspark

L’arboretum de Ripshorst fut créé selon les plans des architectes paysagistes Lohhaus et Diekmann de Hanovre. On y montre la propagation des espèces d’arbres dans un contexte géologique. Au cours d’une randonnée, allant du “tertiaire” jusqu’aux “plantes ligneuses cultivées”, le visiteur fera connaissance de beautés singulières, par exemple le tulipier de Virginie, avec ses remarquables fleurs et le liquidambar, d’une coloration magnifique en automne.

Une hardie construction de pont en tubes d’acier, réalisée d’après la conception du Prof. Dr. Schlaich de Stuttgart, est en forme d’arc qui surplombe le Canal Rhin-Herne (Rhein-Herne-Kanal) et relie l’arboretum à la piste cyclable du Parc de l’Emscher (Emscherpark).

Au sud de l’arboretum de Ripshorst confine le “Ruderalpark Frintrop” (parc de plantes rudérales). Sur l’emplacement de l’ancienne gare de rangement, une végétation rudérale constituée de plantes pionnières résistantes, s’est développée.

A l’est de l’arboretum de Ripshorst se trouve le “Klärpark Läppkes Mühlenbach” (“parc d’épuration”) qui fut conçu par les architectes paysagistes Heimer et Herbstreit sur l’emplacement de l’ancienne station d’épuration “Läppkes Mühlenbach”. Le maître de l’ouvrage, le “Emschergenossenschaft” (groupement coopératif de l’Emscher), a aménagé le parc en convertissant la culture marquante de l’industrie en une composition du paysage, ce qui représente une utilisation consécutive judicieuse du passé industriel.

Depuis 1999, le siège du Parc Paysager de l’Emscher (Emscher Landschaftspark) se trouve dans les anciens bâtiments de la ferme Haus Ripshorst. Une exposition présente le “Emscher Landschaftspark” et ses aspects et points forts réputés, mais aussi beaucoup de projets de plus petite envergure.

Pendant plus d’un siècle, une petite idylle, un vestige du paysage culturel précédant l’époque industrielle s’est conservé entre les mines de houille, les hauts fourneaux, les chaînes de laminage et les artères routières de l’industrie lourde. Autour de “Haus Ripshorst” se trouve une surface d’environ 40 hectares dont l’exploitation agricole existait jusqu’en dernier et ce au cœur de la zone principale fortement industrialisée de la “Ruhrgebiet” (Région de la Ruhr).

Cette surface a appartenu à l’industrie lourde pendant plus d’un siècle, jusqu’au début des années 1990 lorsque l’union des communes de la Ruhrgebiet décida d’acquérir les surfaces et de les intégrer au “Emscher Landschaftspark” (Parc Paysager de l’Emscher).

Un des premiers projets de l’Exposition Internationale de la Construction, Parc de l’Emscher, (Internationale Bauausstellung Emscher Park, IBA 1989 – 1999) fut le centre d’information du Parc Paysager de l’Emscher. L’ensemble de l’ancienne ferme Haus Ripshorst fut transformé pour accueillir le centre avec une exposition multimédia, et l’arboretum de Ripshorst.

bildleiste_nrw_ruhr_ripshorst_1

Les informations données sur le thème de la nature industrielle font de Haus Ripshorst un point de départ idéal pour la visite des parcs voisins, le “Ruderalpark Frintrop” (parc de plantes rudérales) et le “Klärpark Läppkes Mühlenbach” (“parc d’épuration”).

L’arboretum de Ripshorst fut créé selon les plans de Irene Lohhaus et Martin Diekmann, architectes paysagistes de Hanovre. L’objectif n’était pas de développer un parc complètement aménagé en jardins, mais de conserver en grande partie le caractère du paysage culturel existant avant l’ère industrielle. Les surfaces où l’on cultivait de l’orge, de l’avoine ou du seigle devinrent une vaste prairie.

Un ruban d’arbres d’environ 60 mètres de largeur et à peu près deux kilomètres de longueur fait comprendre l’histoire de l’évolution des arbres en partant de l’époque préglaciaire jusqu’aux plantes utiles cultivées. Il illustre le déroulement du développement et donnent la possibilité aux visiteurs d’aborder les sujets concernant les arbres, leurs formes, leurs couleurs et leurs fruits, leur origine et leur importance pour les hommes.
L’accès à la découverte de l’arboretum se fait par un chemin principal. Si l’on suit ce chemin d’ouest en est, on découvrira successivement les zones suivantes :

La zone I avec la forêt du tertiaire, montrant la diversité des plantes ligneuses en Europe Centrale à l’ère tertiaire (env. 150 espèces d’arbres et de buissons).

bildleiste_nrw_ruhr_ripshorst_2

La zone II illustre les différents stades des ligneux précurseurs de la période postglaciaire jusqu’au reboisement de l’Europe Centrale. Les ligneux plantés ici sont considérés aujourd’hui encore comme ligneux pionniers (premier peuplement) de la végétation de lieux aux conditions extrêmes comme par exemple les terrils ou les espaces désaffectés de l’industrie.

bildleiste_nrw_ruhr_ripshorst_3

La zone III montre les différents stades de l’évolution jusqu’au reboisement à l’époque postglaciaire. Il s’agit d’un processus dynamique qui se termine par un peuplement définitif particulier selon les conditions de site et de climat. Les différents stades de l’évolution de la forêt en Europe Centrale sont ici illustrés, allant jusqu’au peuplement final, la forêt d’hêtres.

La zone IV relate la plantation des ligneux cultivés. Il s’agit de ligneux que l’homme a cultivé pour ses besoins par sélection et culture, mais aussi par l’importation d’autres pays.

Au cours d’une randonnée au travers de l’arboretum de Ripshort, débutant par le “tertiaire” et se terminant par les “plantes ligneuses cultivées” d’aujourd’hui, en passant par le “reboisement” après la glaciation, le visiteur fera connaissance de beautés singulières. Par exemple le paulownia tomenteux et le tulipier de Virginie, avec leurs fleurs remarquables, le liquidambar et le tupelo de forêt d’une coloration magnifique en automne et l’érable tegmentosum (à la peau de serpent) dont l’écorce est intéressante ou bien les fruits décoratifs les plus divers.

Une hardie construction de pont en tubes d’acier, réalisée d’après la conception du Professeur Dr. Schlaich de Stuttgart, est en forme d’arc surplombant le Canal Rhin-Herne (Rhein-Herne-Kanal) et reliant l’arboretum de Ripshorst à la piste cyclable du Parc de l’Emscher (Emscherpark).

En quittant l’arboretum de Ripshorst par le sud, le visiteur arrivera au “Ruderalpark Frintrop” (parc de plantes rudérales) après avoir passé plusieurs points d’accès de la Ripshorster Strasse.

Le Ruderalpark Frintrop est l’un des seize sites d’illustration de la Route de la nature industrielle. On appelle nature industrielle la flore et la faune qui se sont établies sur des sites autrefois occupés par l’industrie lourde. L’exploitation industrielle a modifié profondément les conditions de vie de tels sites. Les sites sont variés : ce peuvent être des champs de scories rappelant un paysage désertique ou bien des forêts denses semblables à une forêt vierge. On rencontre aussi des mers de fleurs et des formes uniques et bizarres.

bildleiste_nrw_ruhr_ripshorst_4

Vers la fin des années 1960, la gare de rangement de Essen-Frintrop fut fermée. Le charbon, la chaux et le minerai de fer tombés des chargements des wagons, mais principalement le ballast des voies ferrées avaient complètement modifié le sol et ainsi les réserves hydrologiques et le microclimat du site d’une superficie de 25 hectares.

Le long des anciennes voies ferrées, une végétation s’est développée en nombreuses lignes parallèles. Au départ il s’agissait de plantes pionnières comme par exemple des épilobes et des gaillets vrais, mais également des buddleias de David et un peuplement de bouleaux formant presque une forêt.

Le site fut mis en valeur d’après les plans de Davids, Terfrüchte und Partner, architectes paysagistes de Essen. Les accents architectoniques du paysage fondent avec les contours des anciennes voies ferrées et avec le dynamisme de la nature (succession).

L’arboretum de Ripshorst possède un vaste réseau de chemins qui le relie avec “Läppkes Mühlenbach”, l’ancienne station d’épuration située à l’est et gérée par le “Emschergenossenschaft” (groupement coopératif de l’Emscher).

bildleiste_nrw_ruhr_ripshorst_5

Autrefois, le site de la station d’épuration était un ensemble technique dans le style sordide des années 1950. L’aménagement effectué sur la conception de Heimer et Herbstreit, architectes paysagistes de Bochum ont transformé ce site en un parc public. L’ancien bassin circulaire de décantation, situé au centre est devenu un étang à nénuphars avec une végétation typique des rives. Les entrées du Klärpark et les passages menant à l’arboretum voisin sont marqués par des cerisiers ornementaux japonais. A l’intérieur du parc, des marronniers rouges à la floraison soulignent les places principales. Les bâtiments des usines furent transformés en un ensemble agréable de bâtiments où se trouve le siège du “Garten- und Landschaftsbauverband NRW” (Fédération de l’Horticulture et de l’Aménagement des Espaces Naturels de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie). Un circuit de chemins et des bancs invitent à se promener et à faire halte.

L’ancienne tour de putréfaction a été transformée en oeuvre d’art avec une installation sonore, représentant une interprétation réussie sur le thème de la nature industrielle.

nrw_ruhr_besinfo_ripshorst

 

Centre d’Information Emscher Landschaftspark
Haus Ripshorst (NRW)
Ripshorster Straße 306
46117 Oberhausen
Tél: 0208-8833483
E-mail: hausripshorst@rvr-online.de
www.rvr-online.de

Propriétaire: Regionalverband Ruhr – RVR Ruhr-Grün

Horaires d’ouverture:
L’ensemble du parc est accessible toute l’année.

Centre d’Information Emscher Landschaftspark – Haus Ripshorst:
Mars – Octobre:
Mardi – dimanche et jours de fête: 10 h à 18 h
Novembre – Février:
Mardi – dimanche et jours de fête: 10 h à 17 h
Visites guidées sur demande

Tarifs
Tout le parc et le centre d’information sont accessibles gratuitement

Programme culturel et expositions
Vous trouverez les informations actualisées du programme culturel sur le site web www.rvr-online.de

Informations tourisme et services

  • Toilettes : dans le centre d’information Emscher Landschaftspark
  • Stationnement : parc de stationnement gratuit devant le centre d’information Emscher Landschaftspark
  • Bancs dans le parc : oui
  • Durée moyenne de la visite : 2 à 4 heures
  • Accès pour personnes à mobilité réduite : seulement les axes principaux dans l’arboretum de Ripshorst sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
  • Programme pour enfants : oui Accès

Un plan d’orientation et d’autres informations sont disponibles dans le centre d’information

  • des cartes d’orientation et des tableaux thématiques se trouvent dans le parc;
  • tableaux d’explications des arbres et des buissons;
  • expositions permanentes et alternantes sur les thèmes de la “Route Industrienatur” et l’Emscher Landschaftspark;
  • dépliants, cartes et autre documentation concernant la ” Route Industrienatur” et l’Emscher Landschaftspark;
  • station de location de vélos “RevierRad”.