X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Jardin d’artiste Ulrich Rückriem

Le paysage comme prolongement de la sculpture

Pendant la planification et la réalisation des aménagements de Sinsteden, commencés en 1993, Ulrich Rückriem eut pour la première fois l’opportunité de créer un paysage pour ses sculptures, les aménagements extérieurs du site ayant été utilisés majoritairement pour l’agriculture avant la construction des halls d’exposition. Différents secteurs furent ainsi mis en place, construits l’un après l’autre et s’ajoutant les uns aux autres : la première partie, de construction symétrique, entre les halls et le site du musée de l’agriculture, dans laquelle sont installées des sculptures, puis l’installation le long de l’orée du bois, aménagée plus tard, et enfin le verger.

Deux collections, qui ne pourraient pas être plus antithétiques, constituent le centre culturel Sinsteden du canton de Neuss. Ce sont les halls d’exposition de sculptures Ulrich Rückriem et le musée de l’agriculture avec un terrain de cinq hectares. Le site présente divers aspects de l’aménagement du paysage, qui incluent aussi bien l’art que l’agriculture. On trouve ici le lien entre ces deux notions.

ET_leiste_sinsteden_1
Les sculptures peuvent également être exposées à l’extérieur, ce que propose Ulrich Rückriem depuis le début de son travail de sculpteur. En accord avec son approche artistique pour l’intérieur, les sculptures placées à l’extérieur sont liées à leur environnement – architecture, lieu ou paysage. En opposition à un décor intérieur le plus neutre possible, Ulrich Rückriem cherche à l’extérieur le dialogue conscient avec la nature et crée un lien équilibré.

ET_leiste_sinsteden_2

Au début des années 80, Rückriem se consacre, dans le cadre de ses installations, à la recherche de nouvelles idées concernant l’art des jardins et l’aménagement de paysage. Il commence alors ses premières tentatives d’installation de sculptures dans un paysage. Le premier grand projet fut la mine Zollverein à Essen, puis les projets Turin (1995-1996) et Paris (1996-1997), pourtant jamais concrétisés. D’autres projets suivront.

Le point central de la partie aménagée symétriquement est constitué d’une pelouse agrémentée de haies de charmes, d’arbres, de lierre et de laurier. Fleurs ou buissons colorés ont été bannis du site par l’artiste. Deux sentiers ont été aménagés, qui se rencontrent en angle droit. Le chemin qui part du plus petit hall et mène dans l’autre partie du site, est orné de deux sculptures face à face. Le terrain juste derrière a été légèrement surélevé et met en valeur la troisième sculpture, un peu plus éloignée. Deux rangées d’arbres fruitiers, le long du sentier, font le lien vers la sculpture et constituent l’élément final de la composition. Une nouvelle haie de charmes, derrière la troisième sculpture, ferme l’espace. Une installation, le long de l’orée du bois, a été aménagée en face de la partie symétrique, avec une grande pelouse en son centre. C’est l’endroit où se déroulent les manifestations d’été.

ET_leiste_sinsteden_3

La troisième partie – le verger – a été aménagée devant les bâtiments agricoles. Selon le souhait d’Ulrich Rückriem, les arbres ont été plantés sur le modèle d’un canevas imaginaire dont les lignes sont orthogonales. Tout comme les stèles à l’intérieur, les arbres sont disposés de façon à ce que deux éléments ne se trouvent jamais sur une ligne transversale ou longitudinale. Ainsi l’environnement devient-il plus important que l’œuvre d’art, au point que, comme ici, l’artiste transpose son travail sculptural à l’aménagement du paysage.

Le choix de Sinsteden se justifie par la volonté du canton de Neuss d’offrir à Ulrich Rückriem les possibilités d’aménagement architectural et extérieur adéquates afin qu’il réalise ses projets sans trop de restrictions. Loin des événements artistiques de Cologne ou Düsseldorf et sans autres artistes à proximité, Rückriem a pu construire des salles d’exposition idéales et réaliser un aménagement extérieur en accord avec son point de vue artistique. Ce n’est toutefois pas seulement une présentation idéale de son œuvre, telle qu’il l’avait imaginée et souhaitée depuis longtemps, mais aussi un refuge pour lui-même, dans lequel il peut se confronter à son travail et présenter certaines sculptures pour la toute première fois. Le visiteur qui connaît déjà l’artiste comme celui qui va le découvrir pourront ici approcher son art comme nulle part ailleurs.

Kathrin Wappenschmidt

Adresse:
Rhein-Kreis-Neuss
Kulturzentrum Sinsteden
Grevenbroicher Straße 29
41569 Rommerskirchen

Courriel: kulturzentrumsinsteden@rhein-kreis-neuss.de

Site Web: www.rhein-kreis-neuss.de/de/themen/kultur_freizeit/kulturzentrum/index.html

Propriétaire / gestion: Rhein-Kreis-Neuss

Horaires d’ouverture:
du mardi au dimanche (y compris les jours fériés), de 12h00 à 17h00

Visites guidées sur demande. S’il vous plaît contacter: 02183-8067617

Prix ​​d’entrée:
4.- Euro adultes
1,50 Euro enfants
7.- familles euro

Musées et archives:
Skulpturenhallen Ulrich Rückriem (Salles d’exposition avec des sculptures d’Ulrich Rückriem)
Wissenschaftlicher Geflügelhof des Bundes Deutscher Rassegeflügel (Exploitation avicole scientifique)
Landwirtschaftsmuseum mit Außenbereich (Musée de l’agriculture)
Archiv des Rheinischen Kaltblutpferdes (Archives du cheval rhénan à sang froid)
Archiv der ICH / CASE (Archives de ICH / CASE)

Services:
+ Salon de thé / restaurant: oui
+ WC: oui
+ Parking: oui, à 100 mètres au sud de l’entrée principale
+ Sièges et bancs: non
+ Durée moyenne de visite: 60 minutes (jardin et halls d’exposition)
+ Accessibilité: oui