X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Kurpark Bad Hersfeld

Cent ans après sa création, l’ancien parc thermal datant de 1906 a été soumis à un rajeunissement d’ensemble et se présente maintenant sous sa nouvelle forme. Le parc est de forme étirée et s’est développé aux cours des ans. Cette substance naturelle a été unie avec précaution aux parties modifiées. Le motif dominant effectif du parc est constitué par un ” ruban de jardins ” de forme sinueuse, présentant une suite variée de jardins thématiques groupés sous le thème central ” Parc des saisons “. Les jardins créent des impressions constamment changeantes par leur floraison et coloration ainsi que la profusion de leur végétation combinées aux éléments de composition respectifs. Les accents particuliers sont mis par la présence de la ” Magische Quelle ” (Fontaine magique) symbolisant les sources thermales d’Hersfeld, ainsi que les espaces de fontaines placés dans l’axe central de l’établissement thermal et avant tout le bosquet de cerisiers, impressionnant au moment de la floraison printanière.

Quelques éléments datant de l’origine ont subsisté, telles les surfaces de prairies plantées de toutes sortes de ligneux, l’étang de la fontaine ainsi que la salle municipale, l’établissement thermal et les thermes. Ces bâtiments sur le côté du parc sont partiellement sous nouvelle forme. En 2008, le Quellpavillon (Pavillon de la source) fut construit en architecture légère de bois et de verre. Il constitue le point de départ marquant à l’entrée du parc.

Le parc thermal est situé au sud-ouest de l’ancien centre ville et du quartier de l’église collégiale. Il fut créé après le forage de la source ” Lullusbrunnen ” en 1904, dénommée d’après Lullus, le fondateur de la ville. Le parc était au début assez petit et comprenait la place devant l’établissement thermal bordée de parterres fleuris et d’arbres récemment plantés. Par la suite, il fut peu à peu agrandit et couvre maintenant une superficie d’environ sept hectares. Divers éléments décoratifs caractéristiques d’un parc thermal y furent aménagés, le Pavillon de musique en bois (1909), une buvette et finalement le ” Schwanenteich ” (Étang aux cygnes) encore existant.

etcg_leiste_nh_hersfeld_1

Dans le cadre des transformations effectuées en 2006, la création du ” ruban de jardins ” le long du côté ouest du parc thermal constitua un élément tout à fait nouveau dans ce jardin dont l’apparence était plutôt traditionnelle jusqu’alors. Les arbres existants furent intégrés dans l’ensemble afin de former une alliance entre les anciennes et les nouvelles parties du parc.

Les jardins thématiques se succèdent le long du côté ouest du parc. Ils sont de grandeurs différentes et séparés sans trop de rigueur par des haies basses, mais ils sont aussi ralliés par des chemins de jonction à beaucoup d’endroits. Le chemin central légèrement sinueux fait limite entre le secteur des jardins thématiques et les prairies arborées plus anciennes et permet d’accéder à chaque ” chambre “. La variété thématique et les plantations et décorations réalisées avec imagination offrent aux visiteurs des fleurs et couleurs changeantes au cours de l’année, des compositions originelles ou aussi simplement la possibilité de se détendre.

etcg_leiste_nh_hersfeld_2

Le début du ” ruban de jardins ” est marqué par le Quellpavillon à l’architecture filigrane dans lequel les deux eaux minérales jaillissent de la ” Quellstein ” (Pierre de la source). La construction est composée d’une structure en bois entièrement vitrée de forme elliptique au sol et semble planer au-dessus d’un plan d’eau. Le soir, le pavillon est illuminé de façon impressionnante en blanc et bleu, les couleurs de la ville d’Hersfeld que l’on retrouve souvent dans les compositions de plantes du parc thermal.

Naturellement, le premier jardin, le ” Duftgarten ” (Jardin des senteurs) suscite particulièrement l’odorat des visiteurs qui après arriveront au ” Bambushain ” (Bois de bambous) et auront l’impression de se trouver dans une forêt vierge. L’axe orienté vers l’établissement thermal est bordé de cerisiers plantés régulièrement, d’herbacées vivaces et d’herbes. Après l’avoir franchi, les visiteurs arriveront au ” Kubusgarten ” et seront surpris par les ligneux taillés de forme géométrique, tels les charmes, le buis, les troènes et les pommiers décoratifs qui sont complétés par des plantes couvre-sols comme la sesléria bleue rustique ou l’acaena.

etcg_leiste_nh_hersfeld_3

Un espace rassemblant un nombre de variétés d’hortensias est succédé par le ” Glasgarten ” (Jardin de verre), aménagé distinctement séparé et de formes très régulières. Ici, les morceaux de verre et les pierres de basalte se trouvent dans des grands casiers longs faits en fils de fer, les gabions. Le verre et les pierres réfléchissent la lumière du soleil, produisant un contraste singulier et attrayant par rapport aux genévriers et herbacées vivaces. Le jardin attenant, le ” Garten der sprechenden Steine ” (Jardin des pierres parlantes) a également un caractère bien individuel. Tout comme le monument ici érigé anciennement, il est dédié à Konrad Duden (1829 – 1911) qui fut directeur de l’école conventuelle d’Hersfeld jusqu’en 1905.

La partie ouest du jardin répond directement à la notion de ” Parc des saisons ” qui est le thème central de l’ensemble parc. Les diverses sections sont plantées de façon variée et portent le nom de ” Ruban de printemps “, ” Soleil d’été “, ” Feuille d’automne ” et ” Jardin d’hiver”.

etcg_leiste_nh_hersfeld_4

La ” Source magique ” symbolisant les sources thermales est visible de loin. Dans des intervalles réguliers, une brume s’élève d’un bassin entouré de plusieurs ondulations de terre circulaires et se dépose momentanément sur l’espace environnant. L’effet impressionnant produit par l’eau nébulisée au moyen d’une forte pression fascine les visiteurs et constitue le point fort final du parc thermal.

Un parc plus ancien existe près de la ruine imposante de l’église collégiale. Ayant eut entre autres le mérite de sauvegarder l’église, Leonhard Müller, maître d’œuvre de l’Électorat de la Hesse, aménagea un parc à l’extérieur des murs de la ville, dans le cadre du projet réalisé à partir de 1836, visant l’expansion des constructions citadines au-delà des limites datant du Moyen Âge. Comme il en était typique à l’époque, la conception du parc était dans l’esprit des jardins paysagers comprenant des grandes surfaces vertes encadrées de chemins avec des points de vue bien choisis et plantées çà et là de buissons groupés ou de groupes d’arbres. La ligne du rivage de ” l’étang collecteur ” avait une apparence naturelle. Bien que de nombreuses transformations et modernisations aient été effectuées ultérieurement, le projet d’origine de Müller est encore bien concevable. Une plaque commémorative se trouve dans ce jardin portant son nom.

Text: Gerd Fenner

Unicode

Adresse:
Kurpark Bad Hersfeld
Am Kurpark 10
36251 Bad Hersfeld

Email: info@kurverwaltung-badhersfeld.de
Site: www.bad-hersfeld.de

Propriétaire: Municipalité de Hersfeld

Horaires d’ouverture: ouvert toute l’année

Tarifs: Gratuit

Events:  Visitez le site web: www.bad-hersfeld.de

Informations touristiques:

  • Café / Restaurant: oui (Kurhaus)
  • Toilettes: oui (Kurhaus)
  • Parking: oui
  • Bancs: oui
  • Durée de visite: 1 heure
  • Accessibilité: oui
  • Chiens en laisse

Panneux et information: oui

Google Maps

Mit dem Laden der Karte akzeptieren Sie die Datenschutzerklärung von Google.
Mehr erfahren

Karte laden