X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Le jardin privé des Helmerts

Un jardin enchantant comme tiré d’un conte de fées

Ces 20 dernières années, Siegrid et Klaus Ulrich Helmert ont transformé un ancien jardin de rapport et un verger selon leurs propres idées pour créer un jardin ayant un attrait et une atmosphère particuliers. L’aire de 6000 m² de superficie se trouve derrière la vieille maison à colombage soigneusement restaurée datant de 1633 et s’étire jusqu’au Mühlgraben (moulin) du village.

Le jardin est divisé en trois parties principales dans lesquelles les éléments traditionnels de composition des jardins ont été appliqués, mais toujours en conformité aux propres idées et à l’utilisation imaginée par les propriétaires. La plus grande des parties est à caractère paysager et elle est composée d’espaces variés. Elle succède aux deux parties de structure formelle situées près de la maison.

L’ensemble du jardin est caractérisé par sa riche variété et profusion de plantes dont la taille, la couleur et la nuance sont délibérément assorties les unes aux autres. Dans toutes les parties du jardin se trouvent des rosiers, principalement des variétés anciennes, des rosiers grimpants Rambler et des rosiers sauvages qui peuvent s’épanouir sans restrictions et transforment ainsi des vastes espaces en champs de fleurs au mois de juin. Les herbacées vivaces, un autre élément apprécié et entretenu du jardin, viennent s’y ajouter. Jusqu’à l’arrivée de l’hiver, elles sont laissées intouchées pour atteindre le charme de leur expiration.

Au cours de leurs réflexions concernant le projet de transformation des jardins de rapport existants, les époux Helmert n’ont pas recherché l’originalité d’un aménagement de style forcé ou bien l’accumulation de plantes rares, mais la réalisation d’idées personnelles développées de façon autonome.

Leur expérience horticole et l’étude de littérature spécialisée les amenèrent à souhaiter créer un jardin avec un caractère individuel et une atmosphère particulière. Les souvenirs d’enfance d’un jardin enchanté avec un passage couvert de roses appartenant à leurs des grands-parents ont joué un rôle aussi important que la connaissance des principes de composition des couleurs de l’artiste paysagiste anglaise Gertrude Jekyll ou encore l’intention d’intégrer les arbres déjà existants dans le nouveau jardin.

Grâce à un travail intensif d’élaboration et d’entretien réalisé avec un enthousiasme remarquable et sans grande aide extérieure, le jardin est devenu le centre de vie de la famille Helmert qui y passe souvent toute la journée. Il y a ici beaucoup d’endroits idylliques pour se détendre et se reposer, pour manger ou pour accueillir des invités.

En entrant par la cour située sur le côté de la maison, les visiteurs seront d’abord impressionnés par la vue sur un rosier Rambler aux fleurs blanches couvrant un vieux poirier. Ainsi préparés à la découverte du jardin à venir, ils passeront sous un arc couvert de végétation et arriveront au ” jardin formel “. Aménagé selon le modèle traditionnel connu, ce jardin comprend une croisée de chemins et des parterres rectangulaires encadrés de buis. Cette simple structure de base est dissimulée par la profusion imposante de plantes conférant un caractère individuel tout particulier à cette partie du jardin. Des herbacées vivaces, des herbes, fougères et des fleurs se trouvent le long des chemins et dans les carrés formés par les hautes haies de buis plantées un peu en retrait. Elles poussent souvent les unes dans les autres, mais elles ne se confondent pas ; une attention particulière est portée sur l’assortiment des couleurs douces et des nuances, afin de créer un tableau d’ensemble harmonieux. Les arbres et les buissons forment un cadre de limite, alors que des objets ou des places pour s’asseoir constituent des points de vue au bout des axes des chemins. Il y a du reste un grand nombre de places et sièges répartis dans tout le jardin offrant toujours des perspectives changeantes et enrichissant ainsi les moments passés ici.

Le jardin suivant, la ” Roseraie ” est situé un peu sur le côté. Son chemin central s’élargissant près du parterre rond lui confère également une structure formelle. Ce caractère strict est atténué par les grosses haies de buis ici à hauteur de hanches. La collection de 50 anciennes variétés de rosiers est l’un des points forts du jardin au mois de juin lors de la floraison des roses. Au bout de l’axe des chemins se trouve une maisonnette de jardin que Klaus Helmert a lui-même conçue et construite avec des anciens matériaux. À la différence des anciennes constructions semblables dans les jardins de petites villes de la région, cette maisonnette est complètement vitrée dans la partie au-dessus de la balustrade. Outre une vue toujours dégagée sur l’entourage vert, la maison offre la possibilité de passer des longs moments dans le jardin lorsque le temps est frais, ainsi qu’au printemps et en automne.

La partie à caractère paysager appelée le ” jardin d’herbe ” est beaucoup plus grande que les parties formelles et est séparée de celles-ci par des arbres, des buissons et des haies faisant écran. Après être entrés en passant par une porte couverte de roses et de chèvrefeuille des jardins odorant, les visiteurs seront surpris lorsque leur regard s’ouvrira sur ce vaste espace agencé de façon variée. Les arbres anciens et les buissons aux couleurs nuancées sont souvent recouverts de plantes grimpantes et de rosiers. Ils entourent les sections et font écran par endroits à la limite du terrain de la propriété, mais laissent aussi passer la vue sur le paysage environnant.

Les différents secteurs sont reliés sans trop de rigueur les uns aux autres et sont agencés de façon différente. Par exemple, dans la ” salle de séjour d’été ” se trouvent des meubles de jardin, à un autre endroit une ancienne cabane mobile de berger et une grande table de pierre pour les repas en famille et dans le ” jardin des petits pots “, les nombreux pots de fleurs de toutes tailles sont arrangés de manière variée sur des pierres et des supports divers. Ici se montre un élément que l’on retrouve sous forme variée et originelle dans toutes les parties du jardin et qui fait partie des composantes marquantes : le placement d’une grande variété d’objets comme complément décoratif ou accentuation de points déterminés.

Cependant, ce procédé exécuté de manière intentionnelle et bien réfléchie n’exclut pas en principe le hasard et le laisser-faire. Par exemple, les plantes venues de semis ont d’abord la chance de pousser avant que la décision soit prise de les laisser continuer à exister ou non. Ou bien un saule tombé sera laissé tel quel, afin que de jeunes pousses puissent sortir du vieux bois pourri et devenir ainsi un nouvel élément du jardin.

Text: Gerd Fenner

 

Addresse:
Privatgarten Helmert
37287 Wehretal-Hoheneiche

Tel.: 05658-8495

Propriétaire: Famille Helmert

Horaires d’ouverture: Sur RDV seulement. Toutes les visites sont guidées, pour les groupes (max 25) et pour les visiteurs individuels

 

Tarifs: Gratuit

Informations touristiques:

  • Café / restaurant: à proximité
  • Toilettes: non
  • Parking: sur la rue
  • Bancs: oui
  • Durée de visite: 1 heure
  • Accessibilité: non
  • Pas des chiens