X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

« Volksgarten » de Cologne – un patrimoine culturel à la longue histoire

Le jardin public, inauguré en 1889, présente de vastes espaces verts pour le jeu ou la détente, sur un terrain aménagé de manière douce, avec des petites collines et des vallées. Un étang avec des pédalos, dont les rives en courbe procurent de nombreuses petites baies, constitue le point central de ce parc conçu en accord avec le paysage. Des arbres et des arbustes ont été plantés au bord de l’eau de façon à offrir des vues pittoresques toujours renouvelées.

Dès sa conception par le responsable des jardins de la ville, Adolf Kowallek (1852-1902), le « Volksgarten » est considéré comme un chef-d’oeuvre de l’architecture paysagiste allemande.

Le parc et les quartiers environnants furent seulement aménagés dans les années 1880, après l’abandon des fortifications intérieures. Deux éléments de l’ancien système de défense, la Lunette III et le Fort IV, font partie intégrante du jardin. L’endroit appelé Orangerie, où se trouve maintenant un théâtre, avait été construit en 1841 en tant que dépôt de munitions.

Dès sa conception par le responsable des jardins de la ville, Adolf Kowallek (1852-1902), le « Volksgarten » est considéré comme un chef-d’oeuvre de l’architecture paysagiste allemande.

ethg_leiste_volksgarten_1

Le jardin public présente de vastes espaces verts pour le jeu ou la détente, sur un terrain aménagé de manière douce, avec des petites collines et des vallées. Un étang avec des pédalos, dont les rives en courbe procurent de nombreuses petites baies, constitue le point central de ce parc conçu en accord avec le paysage. Des arbres et des arbustes ont été plantés au bord de l’eau de façon à offrir des vues pittoresques toujours renouvelées.

ethg_leiste_volksgarten_2

Le parc fut aménagé à partir de 1887 sur le site du Fort IV, érigé par les Prussiens de 1816 à 1825 et premier fort abandonné après la guerre franco-allemande en raison de sa proximité avec la ville. Il devint ainsi la première partie des fortifications à être incluse dans la « ceinture verte » de Cologne. Des éléments du fort ont été conservés, comme la partie principale avec sa porte d’enceinte représentative et ses deux tours rondes, les vestiges de la lunette dans la partie est du parc et entre les deux l’Orangerie, vestige du dépôt de munitions construit en profondeur en 1841. Les murailles en forme de faucilles, contre les explosions, sont encore bien reconnaissables.

ethg_leiste_volksgarten_3

Jusqu’à aujourd’hui, le « Volksgarten » n’a pas connu de modifications déterminantes dans sa structure. Certaines parties du jardin, intéressantes du point de vue esthétique, furent toutefois détruites pendant l’après-guerre ou perdues malgré les importantes mesures prises pour la restauration du lieu dans les années 80.

ethg_leiste_volksgarten_4

Le parc se caractérise aujourd’hui encore par une grande variété d’espèces de plantes locales. Platanes, marronniers, érables, hêtres et chênes constituent la base des plantations. Ils se trouvent aux croisements des sentiers en groupements différents. Leur habitus est aéré par un petit nombre de tilleuls, frênes, bouleaux et ormes, lesquels donnent une impression de légèreté et de délicatesse. Des espèces exotiques ont été plantées sur les pelouses et près des rives, bien en vue, telles des éléments de décor : magnolia, liquidambar, parrotie de Perse, robinier, chêne lombard, Taxodium, Sophora du Japon, noyer noir, Pterocarya. On a transplanté environ 400 vieux arbres de la forêt dans le jardin, afin que celui-ci possède l’aspect d’un parc ancien dès sa création.

Dans les rues adjacentes au site, on trouve de nombreuses maisons bourgeoises représentatives, de style « Gründerzeit » et Art Nouveau. Au printemps, les magnolias en floraison, dans les jardinets devant ces édifices, offrent une vue splendide. Le « Volksgarten » se situe dans les environs du périphérique « Sachsenring », entre l’avenue Volksgartenstraße et la rue parallèle Vorgebirgswall. En suivant les avenues Volksgartenstraße, Rolandstraße et Teutoburgerstraße, et en traversant les petits jardins publics « Römerpark » et « Friedenspark », le visiteur parvient au quartier du vieux port, « Rheinauhafen », en plein renouvellement urbain. A partir de là, en suivant le Rhin vers le sud, on peut rejoindre en vélo le quartier cossu de « Gartenstadt Marienburg » et plus loin le jardin botanique « Forstbotanischer Garten » à Rodenkirchen.

Sources:
Weingarten, Petra: Landschaftsgärten für Köln – Adolf Kowallek. In: Werner Adams / Joachim Bauer (Hrsg.): Vom Botanischen Garten zum Großstadtgrün – 200 Jahre Kölner Grün. Reihe: Stadtspuren. Denkmalpflege in Köln. Bd: 30. J.P. Bachem Verlag. Jahr ?
Gärten & Parks im Rheinland: Hrsg. Landschaftsverband Rheinland (LVR). 2007.
Wikipedia

Besucherinfo

Address:
Volksgarten
Volksgartenstraße 27
50677 Köln
www.stadt-koeln.de

Owner/management: City of Cologne

Opening times: Daily, all year

Admission Prices:  Free entrance

Customer Services:
Café/Restaurant: yes
WC: yes
Parking: on streets
Seats and benches: yes
Accessibility: Main paths are fully accessible
Dogs: Dogs are to be kept on leash