X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Le parc du château d’Hovestadt

Dans le sud du Münsterland, au bord d’un méandre du fleuve Lippe, se situe le château d’Hovestadt. Ce château de la Renaissance, dont l’histoire est documentée déjà au XIIIe siècle, est la résidence de la famille des comtes von Plettenberg.

Le parc fut restauré dans les années 1990 d’après un plan datant du XVIIIe siècle et permet au visiteur d’aujourd’hui de se faire idée de ce qu’était un jardin typique du Haut Baroque de l’aristocratie terrienne en Westphalie.

A la période de leur création, ces jardins n’étaient pas prétendus avoir un rôle de représentation ou d’exhibition, ils servaient plutôt de lieu de divertissement et de récréation à la famille propriétaire.

Le vaste réseau de douves entourant l’ensemble du château, divise aussi le parc en parties individuelles de jardin, clairement séparées les unes des autres: l’île du château, l’île du jardin, la demi-lune avec “le théâtre de haies” de charmes taillés en forme (une rareté en Westphalie), le bosquet avec “la salle d’arbres”, l’étang à poissons rouges, “le buisson en étoile” et le jardin potager.

Les jardins du château d’Hovestadt sont imposants par les structures des plantations de haies et d’arbres composant les espaces. C’est pourquoi il est recommandé de visiter le parc entre le printemps, saison du bourgeonnement du feuillage et l’automne, au moment de la tombée des feuilles.

Dans le sud du Münsterland, au bord d’un méandre du fleuve Lippe, se situe le château d’Hovestadt. Le manoir, conçu à l’origine comme bâtiment à quatre ailes, est implanté sur une île dans le grand étang de la maison.

L’accès à la basse-cour se fait par deux portes-guérites, flanquées de quatre dépendances à un étage. L’aménagement de la basse-cour avec ces bâtiments fut effectué après la reprise du château par la famille von Plettenberg et selon les plans du maître d’œuvre baroque, Johann Conrad Schlaun. La chapelle du château et une orangerie sont intégrées dans les longs bâtiments. L’axe de la voie d’accès, orienté du nord au sud, menant du château aux portes-guérites est accentué par des marronniers d’Inde. Il est croisé au milieu par un axe optique allant d’ouest en est.

bildleiste_nrw_ms_hovest_1

Les jardins du château sont situés à l’est de la basse-cour et sont entourés de douves. Ils furent également aménagés vers 1733, dans le cadre de la construction du nouveau secteur des communs. La seule preuve historique concernant le jardin, un “plan de situation avec jardins” du XVIIIe siècle, montre l’ensemble des formes géométriques, conçu sur le modèle français.

Vers la fin du XVIIIe siècle, les agrandissements prévus du jardin du château, devant être en ancien style de jardin paysager, ne furent jamais exécutés. L’architecte et maître d’œuvre au service du Prince de Schaumbourg-Lippe, Clemens August von Vagedes, avait prévu à cette époque beaucoup de zones de jardins autour du château, qu’il voulait mettre à la place des jardins du Haut Baroque existants. Peu avant le début des travaux, von Vagedes mourut à l’âge de 35 ans et ses projets ne furent jamais réalisés.

Après leur apogée et la période d’entretien et d’exploitation intensifs, les jardins devinrent de plus en plus incultes et le parc tomba dans un sommeil, telle la Belle au bois dormant.

C’est seulement à partir des années 1990 que naquirent les premiers efforts visant à réanimer le jardin du château. Bien qu’aucun plan détaillé datant de l’époque d’origine du jardin ne soit existant, on put quand même constater à l’aide d’un plan d’ensemble du XVIIIe siècle que les structures de base et les modes de plantation n’avaient pas été modifiés jusqu’à cette date. L’état initial du jardin put ainsi être à nouveau reconstitué en grande partie, dans le cadre d’une restauration effectuée de 1994 à 1997. Les plantations intensives d’arbres du XIXe siècle qui maintenant composent les espaces, furent cependant conservées, et non pas sacrifiées au nom de la “recréation du Baroque puriste”. Depuis 1997, les jardins du château d’Hovestadt sont ouverts au public.

bildleiste_nrw_ms_hovest_2

Ainsi, le visiteur d’aujourd’hui peut se faire une idée de ce qu’était un jardin typique du Haut Baroque de l’aristocratie terrienne en Westphalie. A la période de leur création, ces jardins n’étaient pas prétendus avoir un rôle de représentation ou d’exhibition, ils servaient plutôt de lieu de divertissement et de récréation à la famille propriétaire.

Le vaste réseau de douves entourant l’ensemble du château, divise aussi le parc en parties individuelles de jardin, clairement séparées les unes des autres:
L’ancien jardin potager, une partie du jardin délimitée par de hautes haies de protection contre le vent, sert aujourd’hui de pâturage et d’aire de culture des conifères. L’axe optique nord-sud est encore aujourd’hui visible par des échappées situées dans les haies, au milieu de l’axe central.

A l’est, “le buisson en étoile” est adjacent et il comprend huit chemins bordés de hautes haies et partant d’une place centrale. Les axes diagonaux de cet ensemble de chemins sont de seconde importance, néanmoins l’axe nord-sud constitue la transition vers le bosquet attenant, avec “le théâtre de haies”.

La “salle d’arbres” ronde, couronne de six tilleuls imposants de très grande taille, se trouve dans la zone sud de cette partie de jardin. “Le théâtre de haies” comprend une double haie de charmes. Les charmes avaient profiléré pendant la période d’abandon et sont à nouveau bien entretenus.”La scène” ainsi que les coulisses de haies en perspective avec couloirs latéraux, se trouvent au sommet de l’espace de haies en forme de demi-lune.

bildleiste_nrw_ms_hovest_3

Un pont blanc en bois conduit à l’île du jardin située à l’est du château. Cette surface quasiment carrée, entièrement entourée d’eau, représente aujourd’hui une coulisse semblable à une forêt. Le réseau de chemins le long des limites permet de faire le tour de cette partie de jardin et d’avoir une belle vue sur le château et le paysage environnant. Aux coins nord-ouest et sud-ouest, il y a des petits endroits où s’asseoir. Au centre de l’île de jardin, l’observateur attentif remarquera une grande surface en pente. On ne peut reconstituer aujourd’hui, s’il s’agissait d’un ancien étang ou peut-être d’un “boulingrin”, une pelouse pour les jeux de balle.

Le jardin sur l’île du château est aujourd’hui le jardin privé de la famille comtale et n’est pas ouvert au public.

Les jardins du château d’Hovestadt sont imposants par les structures des plantations de haies et d’arbres composant les espaces. C’est pourquoi il est recommandé de visiter le parc entre le printemps, saison du bourgeonnement du feuillage et l’automne, au moment de la tombée des feuilles.

DSCF0044

 

 

Adresse:

Schloss Hovestadt
Schloss 1
59510 Lippetal / Hovestadt
Tel. 02923-526

 

Propriétaire:
Elmar Graf von Plettenberg

Horaires d’ouverture:
Toute l’année
Château fermé au public

Prix:
Entrée gratuite

Informations touristiques:
Visites guidées: Contacter: Gemeinde Lippetal, Telefon 02923/980228, www.lippetal.de
Boutique: Non
Restaurant: Non. Tea-rooms et restaurants dans le village Lippetal-Herzfeld (2 km)
WC: Non. Tea-rooms et restaurants dans le village Lippetal-Herzfeld (2 km)
Parking: Près d’église (500 m), gratuite
Bancs dans le parc: oui
Durée moyenne de séjour: 1 heure
Accès adapté aux personnes à mobilité réduite: oui
Programme pour enfants: Non

Carte du domaine et autres informations concernant le parc:
Panneaux avec plan des jardins. Guide de visite disponible par self-service (50 cent)

Trajet en voiture
Autoroute A2, sortie 19 (Hamm-Uentrop) ou sortie 20 (Beckum) ou Autoroute A44, sortie 56 (Soest) ou sortie 57 (Soest-Ost)

Les transports en commun: Gare à Beckum et Soest

Google Maps

Mit dem Laden der Karte akzeptieren Sie die Datenschutzerklärung von Google.
Mehr erfahren

Karte laden