X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Les jardins de Barmen – un poumon vert, par l’homme et pour l’homme

L’association pour l’embellissement de Barmen (« Barmer Verschönerungsverein ») est à l’origine de l’aménagement des jardins, dont elle est toujours en charge aujourd’hui. Il s’agit du deuxième plus grand parc public en Allemagne. Il se situe sur le versant sud de la colline du quartier de Barmen et consiste en une partie basse et une partie haute, la vallée de Ringel (« Ringeltal »), la vallée du pêcheur (« Fischertal »), la forêt de Barmen et le cimetière « Ehrenfriedhof ».

Les aménagements du parc correspondent tout à fait à l’idéal des jardins à l’anglaise, avec les grands espaces de pelouse ouverts, en alternance avec des arbres solitaires, des groupes d’arbres et bosquets ou des étangs de grandeur variée. Depuis plusieurs points de vue, on a divers panoramas sur la ville. Des monuments rendent hommage à certaines personnalités, engagées entre autres dans l’association pour l’embellissement de Barmen.

On imagine facilement, aujourd’hui encore, l’impact de ces aménagements, ouverts au public dès le départ, sur la population, notamment les habitants des quartiers ouvriers étroits, pollués et bruyants. Ce « poumon vert » est demeuré si attractif qu’il reste une idée de sortie prisée, dont les habitants profitent et qu’ils apprécient.

Les jardins de Barmen constituent par sa structure historique de taille une partie essentielle de l’histoire de la ville et des parcs de Wuppertal. Ils doivent leur existence à l’association pour l’embellissement de Barmen, initiative citoyenne privée fondée en 1864, et donc active depuis 150 ans pour son « parc tardif » à l’anglaise. Les aspects particuliers du site sont la topographie singulière, les jardins diversifiés, les nombreux arbres anciens, les étangs et les points de vue sur la vallée de la rivière Wupper.

ETHG_bl_barmeranlagen_1

Les jardins, grands d’environ 100 hectares, reposent aujourd’hui encore largement sur les plans du célèbre architecte paysagiste Joseph Clemens Weyhe, originaire de Düsseldorf, mais on y reconnaît également les travaux de ses successeurs Oskar Hering et Artur Stüting. Durant ses 50 années d’engagement pour l’association, Peter Schölgen a également laissé son empreinte créative.

ETHG_bl_barmeranlagen_2

Une allée de tilleuls (Heinrich-Janssen-Straße) relie le centre-ville du quartier de Barmen à Wuppertal à l’entrée principale des jardins. Les étangs de la partie basse du site ont été aménagés selon les plans de Joseph Clemens Weyhe, datant de 1869. Les imposants saules pleureurs, les rhododendrons ou les azalées, dont la floraison a lieu en mai au plus tard, participent particulièrement à rendre le parc attractif.

ETHG_bl_barmeranlagen_3

Un pont arrondi mène en douceur à la partie haute des jardins, aménagée à partir de 1872 par Weyhe en vue d’agrandir le site. L’allée de chênes plantée dès 1870 constitue un axe important, appelé « Buddeallee » depuis 1931. Entre 1995 et 1998, on a dû remplacer les chênes rouges d’Amérique par des chênes rouvres.

Depuis le point de vue sur le plateau « Bergbahnstraße », on a une vue étendue sur la vallée de la rivière Wupper, par-dessus la ville de Wuppertal et sur les quartiers de Barmen et Hatzfeld. Le nom de cet endroit rappelle le train de montagne (« Bergbahn ») de Barmen : de 1894 à 1959, le premier chemin de fer à crémaillère électrique au monde y était en service. Pour des raisons économiques, il fut ensuite fermé et démonté.

ETHG_bl_barmeranlagen_4

A l’est de la partie haute du parc, on trouve un jardin paysager de style tardif : la vallée de Ringel. Ce versant aux vastes pelouses possède un étang de nénuphars, des rhododendrons et des vieux arbres impressionnants, dont des espèces exotiques et des arbres à feuillage caduc. L’escalier « Dicke-Ibach-Treppe » sert également d’entrée dans le parc. Depuis sa terrasse supérieure, on dispose d’une vue large sur le parc. L’imposant monument « Ringeldenkmal » dans la partie supérieure offre une belle récompense après la montée grâce à un splendide panorama.

A partir de 1890, Artur Stüting aménage le site en parc public avec pelouses, étangs, jardins alpins, cascade et terrains de sport.

L’ « allée des écoliers » monte de façon abrupte jusqu’à la place Emil Röhrig, depuis laquelle on a d’autres points de vue. Au fur et à mesure de la montée, le parc change de style et devient la forêt de Barmen : en complément des aménagements du parc, un système de sentiers fut mis en place à partir de 1889 pour l’accès à la forêt. Ces chemins permettent de faire des promenades jusqu’à la tour de Toelle, haute de 26 mètres, qui offre une vue panoramique exceptionnelle grâce à sa situation à 330 mètres au-dessus du Normalnull. Par temps clair, la vue s’étend jusqu’au Rhin.

ETHG_bl_barmeranlagen_5

Au début de la première guerre mondiale, la ville de Barmen, alors autonome, aménage le cimetière de l’honneur (« Ehrenfriedhof »), précurseur du cimetière des héros, un endroit caché à la forme architectonique spécifique, qui offre un espace pour les tombes, quelques sculptures ainsi que des bosquets fournis et de nombreux arbres.

Les jardins de Barmen possèdent un charme changeant au cours de l’année, que les visiteurs intéressés ont plaisir à découvrir et à apprécier. Les fleurs ont un rôle restreint dans cet aspect, mais la nature explose à l’arrivée du printemps avec les arbres et les arbustes, en particulier les nombreux rhododendrons. En automne, on a l’impression d’été indien dans différentes parties du parc, comme près des mélèzes dans la vallée du pêcheur.

Les monuments constituent en outre un élément important des jardins. Ils reflètent l’histoire du parc et de la ville et participent à la diversité et au caractère singulier du site. On peut citer l’escalier Dicke-Ibach-Treppe, le monument de Ringel et la tour panoramique nommée d’après Ludwig Ernst Toelle.

L’engagement indéfectible des membres de l’association pour l’embellissement de Barmen permettra d’assurer la conservation et l’entretien des jardins dans l’avenir, dont les principes fondamentaux sont énoncés dans un ouvrage sur l’entretien du site.

Besucherinfo

 

Barmer Anlagen
Untere Lichtenplatzer Straße 84
42289 Wuppertal
Email: info@barmer-anlagen.de
Site web: www.barmer-anlagen.de

 

Propriétaire: Barmer Verschönerungsverein

Heures d’ouverture: Les terrains sont ouvertes partout. L’ascension de la Toelleturm est possible de Pâques à fin septembre les dimanches et jours fériés par beau temps.

Prix: entrée libre

Visites guidées: Des excursions thématiques sont proposées de manière irrégulière.

Programme culturel, expositions et événements: voir www.barmer-anlagen.de

Informations touristiques:
Café / Restaurant: près du parc
WC: En face de la Toelleturm, Eisenlohrstraße
Signes sur les plantes: non
Bancs dans le parc: oui
Durée moyenne de séjour: 1-3 heures

Accès sans barrière: Les chemins en partie raides (différence d’altitude de 190 à 333 m) sont difficiles d’accès pour les personnes à mobilité réduite.

Chiens: Les chiens doivent être tenus en laisse

Bicyclettes: Pour des raisons topographiques (190-333 m), Barmer Anlagen ne sont pas adaptées au cyclisme.

Google Maps

Mit dem Laden der Karte akzeptieren Sie die Datenschutzerklärung von Google.
Mehr erfahren

Karte laden