X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Les jardins de Forde Abbey

L’abbaye Forde Abbey, située à six kilomètres au sud-est de Chard, à l’histoire fascinante, possède une demeure majestueuse remplie de trésors et un des jardins les plus anciens et les plus jolis du Somerset. Le potager vaut lui-même le détour : entouré de murs, rempli de fleurs multicolores à couper (pieds-d’alouette, dahlias, roses), de légumes (du fenouil au céleri, épinard ou chou), et de fruits (abricots).
Lorsque les camélias, les hamamélis et les cyclamens se fanent à la fin de l’hiver, dix acres de perce-neige éclosent, suivies de magnifiques jonquilles en mars.

On y trouve aussi de nombreuses statues, comme l’étalon de bronze ou Leda et le Cygne, ainsi qu’une “maison dans les hêtres”, Beech House, une sorte de cachette dans les feuillages où se réfugient les oiseaux.

L’abbaye Forde Abbey, située à six kilomètres au sud-est de Chard, à l’histoire fascinante, possède une demeure majestueuse remplie de trésors et un des jardins les plus anciens et les plus jolis du Somerset.

Elle fut fondée en 1141, lorsqu’ Adelicia Fitz Baldwin, issue de la noblesse, se prit de pitié pour des moines cisterciens sans logis et leur donna des terres. Ils entamèrent la construction de l’abbaye sur les bords de la rivière Axe et lui donnèrent le nom d’un gué. Après des débuts modestes, Forde Abbey devint l’une des communautés monastiques les plus riches et les plus instruites de l’Angleterre normande. De nombreux personnages historiques sortirent de ses cloîtres, parmi lesquels Baldwin, le troisième abbé, qui succéda à Thomas Becket comme archevêque de Canterbury et mourut en combattant aux côtés de Richard Coeur de Lion.

Dans les siècles qui suivirent, l’abbaye subit toutefois des revers de fortune: au XIVème siècle, elle était en ruine. Thomas Chard, abbé à partir de 1521, se battit pour la faire rénover et construisit la salle de réception et la façade gothique. Ensuite, la dissolution des monastères par Henri VIII fit que l’endroit fut à nouveau négligé. En 1649, Sir Edmund Prideux, ministre de la justice de Cromwell, acheta le domaine afin d’en faire un manoir et créa une demeure qui allie les styles baroque et monastique. Forde Abbey n’a guère changé depuis. Au début du XXème siècle, la famille Roper, alors propriétaire, décida de l’ouvrir au public.

Une grande partie du mobilier du XVIIème siècle s’y trouve encore aujourd’hui (et il n’y a pas de cordes empêchant l’accès aux pièces). Parmi les trésors de l’abbaye, le visiteur peut admirer les tapisseries de Mortlake, d’après les croquis de Raphael pour la Chapelle Sistine. Ces tapisseries furent amenées de Bruxelles par Charles I et offertes au propriétaire de Forde Abbey, Frances Gwyn, par la reine Anne, pour ses bons services en tant que ministre de la guerre. L’endroit est aujourd’hui très demandé pour les mariages. De nombreux enregistrements se font également dans la salle de réception, dont l’acoustique est remarquable. Le film allemand “Half the World Away”, d’après un roman de Rosamunde Pilcher, y a été tourné. Ce sont cependant les jardins, conçus pour être fleuris en toute saison, qui attirent le plus les visiteurs.

L’aménagement des jardins commença au XVIIIème siècle. Le grand étang fut transformé en une série de bassins et la carrière en rocaille. Au fil des années, le développement des jardins ne fit que croître, avec l’aménagement de pelouses, de bordures de plantes herbacées, de lacs et d’un arboretum. On y trouve aussi de nombreuses statues, comme l’étalon de bronze ou Leda et le Cygne, ainsi qu’une “maison dans les hêtres”, Beech House, une sorte de cachette dans les feuillages où se réfugient les oiseaux.

Le potager vaut lui-même le détour : entouré de murs, rempli de fleurs multicolores à couper (pieds-d’alouette, dahlias, roses), de légumes (du fenouil au céleri, épinard ou chou), et de fruits (abricots).

Lorsque les camélias, les hamamélis et les cyclamens se fanent à la fin de l’hiver, dix acres de perce-neige éclosent, suivies de magnifiques jonquilles en mars. Les magnolias restent fleuris tout le printemps (magnolia stalata, magnolia sargentiania robusta, magnolia kobus). Au début de l’été, les azalées et les rhododendrons fleurissent à leur tour, puis la glycine sur les murs de l’abbaye, les primevères et les iris. Le jardin de rocaille offre au visiteur un tableau de pavots bleus, de bruyère et de lys. Quand l’automne arrive, l’arboretum resplendit, avec les érables dorés, le noisetier de Byzance, les nyssa sylvatica et les chênes rouges. v Chacun trouvera son bonheur à Forde Abbey, que l’on soit féru d’histoire, de botanique, ou que l’on veuille simplement venir admirer un endroit singulier.

Adresse:

Forde Abbey
Chard
Somerset, England
TA20 4LU

Tel: 0044-(0)1460 220231

E-Mail: info@fordeabbey.co.uk
Site web: http://www.fordeabbey.co.uk/