X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Les jardins de Montacute

Montacute, près de Yeovil, dans le sud du Somerset, est l’un des derniers manoirs élisabéthains du pays. Le National Trust s’occupe de l’entretien de la propriété.

Aujourd’hui, les jardins de Montacute offrent au visiteur de vastes jardins aménagés, des arbres rares, aussi bien que de splendides parterres de fleurs “à la française”. La cour orientale donne sur l’avenue qui conduisait au manoir, ornée de tilleuls massifs plantés au dix-septième siècle.

Un mélange d’herbes et d’arbustes embellissent les bordures toute l’année, alors que des clématites et des plantes grimpantes décorent les murs de chaque côté du jardin. On peut également admirer des pavots à panicules, des yuccas et des épines-vinettes à feuilles violettes, ou un magnolia grandiflora particulièrement impressionant au coin de la demeure.

Montacute, près de Yeovil, dans le sud du Somerset, est l’un des derniers manoirs élisabéthains du pays. Le National Trust s’occupe de l’entretien de la propriété, un des sites les plus renommés du comté. La splendide façade et les magnifiques jardins aménagés attirent visiteurs et réalisateurs de films. Dans le manoir, se trouvent plus de 60 portraits de la National Portrait Gallery, comme des tableaux représentant Henry VIII, Catherine Parr et Elisabeth I.

Le manoir fut construit en 1598 environ, par Sir Edward Phelips, juriste puissant et homme politique, impliqué ensuite dans le procès de Guy Fawkes. On utilisa la pierre de Ham, de chaude couleur miel, que l’on extrait des carrières environnantes depuis l’époque romaine. A première vue, la devanture semble être un mur de verre entrelacé de niches et de sculptures. Le toit est orné de pignons courbes et de fines cheminées et des bêtes héraldiques observent les visiteurs depuis les parapets.

La propriété témoigne de la richesse et du statut de Sir Edward ; cependant, dans les siècles suivant son décès, sa famille connut des jours difficiles, négligea l’entretien du domaine et dut vendre le mobilier. Au début du dix-neuvième siècle, Edwin Phelips obtint du matériau d’une propriété voisine, Clifton Maybeck, et l’utilisa afin de reconstruire la façade ouest, mais bientôt l’argent manqua de nouveau et l’avenir de Montacute fut remis en question. Heureusement, en 1929, Ernest Cook, petit-fils du fondateur de l’agence de voyage, acheta le domaine et le présenta au National Trust, où il devint l’une des premières grandes propriétés. A cette époque, il était en très mauvais état, mais grâce à une restauration attentive et à un ameublement soigneux, il revint à la vie.

Il est intéressant de constater qu’en dépit du peu de moyens dont ils disposaient, tous les propriétaires de Montacute s’efforcèrent de préserver et d’entretenir les jardins. A ce sujet, un évènement décisif fut le mariage, dans les années 1850, de William Phelips et Ellen Halgar, héritière de Coker Court, qui amena son propre jardinier à Montacute. Elle entreprit une procédure de réaménagement et d’embellissement qui continua par la suite. Au vingtième siècle, on y fit venir Vita Sackville-West, l’une des paysagistes les plus célèbres d’Angleterre, en tant que conseillère. Le pavillon sur la pelouse aux cèdres possède des sièges conçus par le fameux architecte Edwin Lutyens.

Aujourd’hui, les jardins de Montacute offrent au visiteur de vastes jardins aménagés, des arbres rares, aussi bien que de splendides parterres de fleurs “à la française”. La cour orientale donne sur l’avenue qui conduisait au manoir, ornée de tilleuls massifs plantés au dix-septième siècle. Un mélange d’herbes et d’arbustes embellissent les bordures toute l’année, alors que des clématites et des plantes grimpantes décorent les murs de chaque côté du jardin. On peut également admirer des pavots à panicules, des yuccas et des épines-vinettes à feuilles violettes, ou un magnolia grandiflora particulièrement impressionant au coin de la demeure.

Au bout du jardin, près de la maison, se trouve un grand parterre de roses, une idée de Vita Sackville-West. Il possède de nombreuses fleurs colorées et aromatiques, dont certaines étaient déjà cultivées au moment de la construction du domaine, comme la rosa gallica officinalus (la rose rouge de Lancaster), son dérivé rosa gallica versicolor (rosa mundi) et la forme blanche double de la rose Yorkist, rosa alba maxima. Des roses orientales sont également représentées, avec la rosa moyesii chinoise et plusieurs variétés de la rosa rugosa japonaise, ainsi que la rosa pimpenellifolia lutea, un hybride jaune de l’églantine.

Il existe des petits jardins potagers le long des murs à l’est de la pelouse aux cèdres et une haie de ifs cache le “chemin des domestiques”, aménagée de façon telle que les personnes profitant de la pelouse ne soient pas dérangées à la vue des serviteurs. A l’extrême sud de la pelouse se trouve un jardin semi-circulaire et une fontaine décorée d’une rangée de petites colonnes. Cette fontaine, construite en 1964, fut le dernier ajout fait au jardin.

Les fans de Jane Austen reconnaîtront en Montacute la demeure de la famille Palmer dans la version cinématographique de Raison et Sentiments de 1996. Les scènes furent tournées en intérieur comme en extérieur, et les mordus de cinéma seront sans doute ravis de découvrir les lieux. La haute haie d’ifs irlandais, déformée par le gel il y a longtemps et conservée ainsi depuis, est particulièrement impressionnante. Elle servit de toile de fond pour une scène dramatique avec Marianne, incarnée par Kate Winslet. Le visiteur à l’oeil aiguisé reconnaîtra la pelouse aux cèdres, qui fut la toile de fond de la scène où le Colonel Brandon (Alan Rickman) sauve Marianne de l’orage.

 

Adresse:
Montacute House
Montacute
Somerset, GB
TA15 6XP
Tél.: 01935-823289
Email : montacute@nationaltrust.org.uk
Web site : http://www.nationaltrust.org.uk

Propriétaire:
National Trust

Horaires d’ouverture:
Voir site web NT

Prix:
Adultes : 12,60£; Enfants : 6,30£; Familles : 31,,50£

Evènements culturels et activités ::
Divers. Pour plus d’informations, voir le site : www.nationaltrust.org.uk

Informations touristiques:

  • Boutique : National Trust Shop, avec vente de plantes.
  • Salon de thé / Restaurant : café sur le site.
  • WC : à la billetterie, avec table à langer.
  • Parking : 2 parkings gratuits. Parking séparé pour handicapés, à 40 mètres de l’entrée. Parking à vélos.
  • Sièges et bancs : 2 aires de pique-nique. Sièges et bancs autour des jardins et du manoir.
  • Durée de la visite : 1 heure pour le manoir, environ 1 heure pour les jardins.
  • Accessibilité : Les chiens sont bienvenus dans le parc, tenus en laisse.
  • 3 chaises roulantes et 1 véhicule à moteur sont disponibles sur réservation. Entrée séparée pour chaises roulantes. Great Hall entièrement accessible, les autres étages ont des escaliers. Possibilité de s’asseoir dans toutes les pièces.
  • Jardins : en grande partie accessible aux chaises roulantes grâce à des aménagements prévus à cet effet.
  • Guide en Braille ou en gros caractères disponible.

Activités pour les enfants :

  • Aire de jeu. Guide pour enfants, jeu de piste. Jeux familiaux gratuits à la billetterie. Galerie : informations pour adultes et enfants.
  • Aire de pique-nique où les enfants peuvent courir et jouer au ballon.

Plan du site et informations diverses:
Brochure gratuite.