X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Painshill Park

Le “Painshill Park” est un ensemble du XVIIIe siècle, conçu par l’Honourable Charles Hamilton entre 1738 et 1773. Inspiré des “Grands Tours” sur le continent, Hamilton acquit un terrain inculte couvert de bruyère et le transforma en une œuvre d’art.

Un lac fut aménagé et un chemin faisant le tour du parc permet au visiteur d’embrasser du regard les architectures extérieures qui lui font ressentir les différentes ambiances. La beauté du Pont Chinois fait contraste avec le spectacle offert par la grotte et l’atmosphère sombre du mausolée. D’autres bâtiments comprennent le temple et la tour gothique, la roue à eau, l’ermitage et la tente turque. Les plantations autour du parc améliorent la vue sur les structures. Ce fut une innovation d’utiliser des graines de semence provenant d’arbres et de buissons venant juste d’être importés d’Amérique.

Au cours du XXe siècle, le parc se délabra jusqu’à ce que le “Painshill Park Trust” soit créé, ses objectifs primaires étant de restaurer avec soin le paysage du parc et ses bâtiments, et d’ouvrir le parc au public. A présent, presque tous les bâtiments ont été reconstruits et le site a également un centre des visiteurs moderne avec un café et une boutique de cadeaux. Le site, d’une superficie de 70 hectares, est ouvert tout au long de l’année, rendant ainsi possible d’apprécier le paysage par tous les temps et à toutes les saisons.

A l’origine, le site faisait partie du “Honour of Hampton Court” qui appartenait à Henry VIII. Lorsqu’en 1548, les affermages de la Couronne allèrent aux métayers, Painshill fut divisé en trois fermes. En 1738, Charles Hamilton acheta les fermes de William Bellamy, un avocat à succès. Son prédécesseur était le Marquis du Quesne qui avait perdu une fortune au krach de la “South Sea Bubble” et c’est sûrement lui qui a construit la maison où a habité Hamilton, située près de la Portsmouth Road.

bildleiste_surrey_painshill_1
Hamilton est né à Dublin en 1704 et était le neuvième fils et le plus jeune des quatorze enfants de James le sixième Earl of Abercorn. Après ses études à Oxford, où il rencontra Henry Fox et se lia d’une amitié devant durer toute une vie, Hamilton visita l’Europe au moins à deux occasions dans le cadre d’un Grand Tour. En 1738, il commença à acquérir des terres à Cobham où il repris les affermages royaux des trois fermes et acheta également d’autres terres, soit au total 80 hectares.

Hamilton continua la création d’un jardin contenant des suites de tableaux vivants. La conception se voulait de susciter des états d’âme et des sensations dus à des changements soudains de décor, des éléments parsemés d’architecture et des variations de couleurs obtenues par le mélange et le placement judicieux des feuillages. Hamilton était toujours à court d’argent, ce qui conduisit à une suite de projets entrepris, tels un vignoble et une fabrique de briques et de tuiles à Painshill. En 1748, John Bartram, le premier collectionneur de plantes né en Amérique, envoya des boîtes remplies de graines de semence à ses clients anglais. Il les avait collectées dans la région sauvage à l’est de l’Amérique du Nord. Hamilton reçut une boîte de cinq guinées contenant ces graines mystérieuses, dont certaines furent plantées et poussèrent à Painshill. Ses contemporains le respectaient pour ses connaissances des plantes et il fournit des semences aux pépinières.

En 1773, il fut forcé de vendre Painshill, sous la pression d’Henry Fox et d’Henry Hoare (de la Hoares Bank) voulant le remboursement des prêts. Hamilton se retira à Bath où il mourut en 1786. Le site fut acheté par Benjamin Bond Hopkins qui effectua la construction d’une nouvelle maison, achevée en 1778. Bien que la maison fut terminée, Hopkins passa peu de temps à Painshill, étant donné qu’il avait acquis en 1777 la Wimbledon House, où il aménagea un parc avec un lac, une grotte et une cascade. Cependant, il poursuivit le travail d’Hamilton en plantant des nouvelles espèces et développa également des nouveaux éléments dans le paysage.

bildleiste_surrey_painshill_2
Après la mort d’Hopkin, il y eut beaucoup de propriétaires de Painshill, en autre William Cooper, le “High Sheriff” du Surrey qui engagea Decimus Burton pour effectuer les transformations de la Painshill House. Il attribua à l’entreprise Bramah la construction d’un pont suspendu au-dessus de la Portsmouth Road et le remplacement de la Roue à Eau d’Hamilton, tirant l’eau de la River Mole pour la conduire au lac de Painshill, par un modèle plus moderne. Les Combe furent propriétaires jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Ils aménagèrent un jardin alpin avec des roches fleuries sur le site de la vigne d’Hamilton et ils déplacèrent les colonnes du Temple de Bacchus pour embellir le portique de la Painshill House. Pendant la guerre, le site fut réquisitionné par l’Armée Canadienne et fut ensuite acheté par la Baroness de Veauce qui convertit la maison et les bâtiments attenants en logements particuliers qu’elle mis en vente. Le parc fut également divisé en lots, vendus à fins diverses, en autre pour le secteur forestier et agricole.

En 1975, un groupe d’habitants de Cobham donnèrent naissance au cercle des amis de Painshill. Avec l’appui de la “Garden History Society” et du “Georgian Group”, ils firent pression sur les autorités locales (Elmbridge Borough Council) pour les pousser à acheter le site. En 1980, environ 62 hectares du jardin d’agrément furent acquis et le “Painshill Park Trust” lança le projet de restauration de ce paysage du XVIIIe siècle, visant à lui redonner son éclat d’autrefois. Le Trust a examiné et restauré le parc et ses bâtiments au plus haut des standards et fut récompensé en 1998 par l’obtention du Prix Europa Nostra. A présent, seulement le Temple du Bacchus, le Pont à Cinq Arches, le pont Palladien sur la rive sud et la “Boat House” et la “Bath House”, construites plus tard, restent encore à rénover. L’aire du parc appartenant au Trust est ouverte au public, alors que la House et les zones de parc restantes sont divisées en propriétés privées.

Le Painshill Park était ouvert au public lorsqu’il appartenait encore à Hamilton et Bond Hopkins. Autrefois, les visiteurs étaient généralement guidés dans le domaine par un jardinier en chef, un bon moyen d’avoir un supplément au maigre salaire versé par Hamilton. Le long de la limite nord du site, une bande d’herbe tondue appelée la “cabriolet road” fut conçue pour les calèches. Les visiteurs entraient et on leur montrait le jardin à fleurs; à cet endroit, seulement la Tour Gothique et le Temple Gothique étaient visibles, et on pouvait avoir une d’ensemble vers l’est et vers le sud au-delà de la River Mole. Aujourd’hui, le circuit conduit sur les hauteurs de la Wood Hill d’où on peut admirer le lac et la vigne. En 1772, Hamilton avait agrandit le lac en direction sud-ouest dans les prairies en contrebas de la vigne, afin d’inonder l’espace qui fut creusé afin de fournir des matières premières pour sa fabrique de tuiles et de briques.

bildleiste_surrey_painshill_3
Dans les bois plantés au sommet de la colline, on trouve une clairière appelée l’Amphithéâtre, avec une statue de L’enlèvement d’une Sabine. L’original datant de 1750 fut réalisé par van Nost sur un modèle de Giambologna. Une grande allée conduit vers l’ouest où le Temple Gothique restauré encadre les vues sur le lac et sur les forêts. Des chemins mènent vers le bas de la colline, là où se trouvent les ruines de l’abbaye, le site de la fabrique de tuiles et de briques d’Hamilton et la vigne replantée. Après, le chemin fait passer sur le Pont Chinois en bois pour atteindre une île d’un lac, sur laquelle il y a la Grotte et un pont en pierres attenant. Au temps d’Hamilton, un petit le pont Palladien conduisait en direction du sud-ouest pour revenir sur la terre ferme. Mais aujourd’hui, il n’y a plus qu’un simple pont en bois.

Le chemin continue vers le Mausolée Romain – une ruine artificielle située à une boucle du fleuve , avant de tourner vers le nord en direction du site du Pont à Cinq Arches et puis conduit vers la cascade à l’extrémité ouest du lac. Un canal en briques va à la Roue à Eau. L’extrémité ouest du site était appelée la “Forêt Alpine” – nom qu’elle porte aujourd’hui encore – et elle formée de pentes plantées d’une variété d’arbres. L’Ermitage est une construction primitive en bois située au bord sud et la Tour Gothique à quatre étages se trouve au point le plus éloigné du site. En tournant vers l’est, on arrive au Temple de Bacchus, maintenant détruit. Il avait été construit pour abriter une statue de Bacchus de 2 mètres de haut qu’Hamilton avait fait importer clandestinement d’Italie et qui orne maintenant la Tente Turque récemment restaurée, située sur une butte d’où l’on a une très belle vue sur le lac.

Le chemin retourne en descendant la colline, passe devant les restes des Bains Romains situés auprès d’un bassin alimenté par une fontaine, à côté duquel se trouvent un groupe de cèdres plantés par Hamilton. La belle Glacière datant de 1830 a été récemment restaurée et se situe dans le flanc de la colline, à proximité du Temple Gothique.

surrey_besinfo_painshillAdresse:

Adresse: Painshill Park, Portsmouth Road,
Cobham, Surrey, KT11 1JE
Tel.: 01932 868113
Email: info@painshill.co.uk
Web site: www.painshill.co.uk

Propriétaire:
Painshill Park Trust

Horaires d’ouverture:
Toute l’année (sauf Noël)
Mars – Octobre 10.00- 18.00
Novembre – Février 10.00 – 16.00

Prix:
Adultes £ 8,00
Enfants (5-16) £ 4,50
Famille (2 adultes et 2 enfants) £ 27,00

Programme culturel et expositions:
Oui, voir site web pour les détails

Informations touristiques:

  • Boutique: oui
  • Restaurant: oui
  • WC: oui
  • Parking: Gratuite
  • Bancs dans le parc: oui
  • Durée moyenne de séjour: 3 heures
  • Accès adapté aux personnes à mobilité réduite: oui

Programme pour enfants: Programme éducative

Carte du domaine et autres informations concernant le parc: Guide de visite et cartes disponible au point d’information

Trajet en voiture:
Autoroute M25 et A3

Les transports en commun:
Bus: 515 de Kingston et Guildford

Google Maps

Mit dem Laden der Karte akzeptieren Sie die Datenschutzerklärung von Google.
Mehr erfahren

Karte laden