X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Parc Botanique de Haute-Bretagne

Le Parc Botanique de Haute Bretagne est une création contemporaine dans un parc paysager de 25 hectares dessiné en 1848.

Il regroupe trois ensembles de jardins qui évoquent les trois saisons d’une vie : le printemps, l’été, l’automne :

Le premier ensemble, l’arcadie, fait référence à l’antiquité classique : le «jardin de l’Olympe», la «cité de Knossos», la «cité antique ou jardin d’alkinoos», «l’allée des roses anciennes» en souvenir des premières roses connues des grecs et des romains, le «jardin de dionysos», le «jardin des mille et une nuits».

Le second ensemble, les jardins romantiques empreints d’exotisme sont implantés au sud de la demeure qui date de 1836. Novalis avec sa «fleur d’un bleu éthéré», introduit le visiteur dans le «jardin de la source bleue». C’est Victor Hugo qui l’introduit dans le «vallon des poètes» et Beaudelaire dans le «jardin des parfums exotiques».

Le troisième ensemble, plus récent, offre des compositions intemporelles qui incarnent le devenir du jardin. Il est annonciateur du crépuscule d’une vie. Voici le «jardin du soleil couchant», celui des «rêveries d’un soir d’été», le «reposoir de l’harmonie du soir», le «jardin de la lune rousse», le «jardin des nuits étoilées», le «jardin du vieux chêne».

Le Parc Botanique de Haute Bretagne est une création contemporaine dans un parc paysager de 25 hectares dessiné en 1848.

Il regroupe trois ensembles de jardins qui évoquent les trois saisons d’une vie : le printemps, l’été, l’automne.

ETCG_bl_parcbotanique_1

L’ALLEE DES PERLES BLANCHES. Elle est composée de cinq enclos indépendants pour lesquels le jardinier a composé cinq maximes qui soulignent des qualités qui lui paraissent essentielles pour la composition d’un jardin.

LE JARDIN DES MILLE ET UNE NUITS, le premier après le portail d’entrée, est inspiré par les jardins d’eau islamiques. Il est traversé par un canal à l’extrémité duquel se dressent trois cyprès. Les lieux sont bercés par la musique de l’eau, les couleurs des fleurs et les parfums.

LA CITE ANTIQUE ou JARDIN D’ALKINOOS. Trois des quadrilatères centraux, bordés d’alignements de genévriers, assurent la mise en scène. Le décor est constitué de colonnes classiques habillées de rosiers grimpants. Le quatrième quadrilatère a gardé sa vocation première de potager. Une plate-bande de vivaces ceinture la cité antique, telle une frise qui réveille un espace dominé par le vert des allées engazonnées.

ETCG_bl_parcbotanique_2

LA CITE DE KNOSSOS, adossée aux murs de la Cité antique. Ce labyrinthe musical, pour faciliter le cheminement des mal-voyants, permet de découvrir une très grande collection de camélias. Au fond de cet écheveau, un minotaure attend les enfants.

LE BOSQUET DE BAMBOUS, dédale de salles s’ouvrant sur un bassin planté de lotus, orné de trois pyramides, couvertes de bambous nains.

LE JARDIN SECRET auquel le visiteur accède par un escalier monumental. Il renoue avec le «giardino segreto», cabinet de verdure, hérité de la tradition médiévale.

L’ALLEE DES ROSES ANCIENNES raconte l’histoire des premières roses connues dans l’antiquité à celles du début du XXè siècle, des hybridations complexes qui restent mystérieuses…une histoire magnifiée par le port naturel de ces arbustes, le charme des fleurs et leur parfum subtil.

ETCG_bl_parcbotanique_3

LE JARDIN DE DIONYSOS où se mêlent arbustes et plantes vivaces; des vignes viennent adoucir la clôture rectiligne de son entrée.

LE JARDIN DE L’OLYMPE. Quatre cercles évoquent les douze dieux et déesses du Mont Olympe, et les filles de Zeus : les douze Heures, les neuf Muses et les trois Grâces. Face à l’Olympe, est représentée la boîte que Zeus remis à Pandore qui contenait tous les maux de l’humanité ainsi que l’espérance. LE LABYRINTHE DES ROBINSON permet aux enfants de s’égarer dans un dédale de verdure.

LE JARDIN PREHISTORIQUE. Ce jardin présente une évocation de la flore au crétacé, il y a 100 millions d’années, avant la disparition des dinosaures. Il explique l’évolution du monde végétal.

LE JARDIN DU SOLEIL LEVANT, douce combinaison du minéral, de l’aquatique et du végétal. Il est bercé par le chant d’une cascade. Dans ce lieu, ne compte que la beauté abstraite de la nature, celle des plantes, celle des pierres. Les arbres sont des oeuvres d’art, sans cesse retouchées par la taille. Une allée en «vol d’oies» guide le visiteur du pont rouge à la lanterne en granit…Trois aspects de l’art du jardin au Japon sont évoqués : le jardin promenade, le jardin zen, et le jardin de thé.

ETCG_bl_parcbotanique_4

LE PETIT BOIS DECISIF aux six ifs plantés en triangle matérialisé par trois couples d’arbres.

LE JARDIN DE LA SOURCE BLEUE. Autour d’une pièce d’eau, ce jardin est composé de fleurs aux multiples nuances de bleus, symboles de l’amour absolu et de la quête de l’éternité.

LE JARDIN DES QUATRE SAISONS est installé, face à la grande demeure, pour permettre à ses hôtes d’y porter un regard attendri et nostalgique en toute saison. Quatre massifs évoquent une saison différente. Quatre parcours sur des pas japonais permettent pour un vingtième, quarantième, soixantième, quatre-vingtième anniversaire d’aller toucher «l’arbre de l’amour».

L’ALLEE DES ROSES MODERNES bordée de roses modernes aux charmes certains, aux effluves pénétrantes et à la floraison remontante.

ETCG_bl_parcbotanique_5

LE REPOSOIR DE L’HARMONIE DU SOIR dispose d’une collection de Kalmias et de rosiers moschata. Le tétrapyle central offre des perspectives sur les jardins contigus.

LE JARDIN DES NUITS ETOILEES, tapi dans la clairière du petit bois «des confidences». En son sanctuaire, des feuillages noirs sont constellés de fines corolles jaunes d’hémérocalles.

LE JARDIN DES RÊVERIES D’UN SOIR D’ETE. Trois enclos au dessin géométrique très épuré dévoilent des collections d’agapanthes, de crocosmias, d’échinacées et de pivoines plantées à l’intérieur de petits coffres carrés.

LE JARDIN DE LA LUNE ROUSSE planté de pivoines et d’arbustes aux feuillages empourprés à l’automne.

LE JARDIN DU SOLEIL COUCHANT, miroir de la façade nord du château, reçoit la lumière du soleil couchant. Un glacis en arc de cercle est planté de floraisons jaune intense.

Adresse:
Parc Botanique de Haute-Bretagne
35133 Le Châtellier

Lat 48.429799 – Lon -1.260724

botanique@me.com
www.parcfloralbretagne.com

Eigentümer: Privat

Eintrittspreis: Erwachsene 10.90 Euro

Öffnungszeiten:
Vom 1. März bis 15. November täglich geöffnet
Im Juli/August von 10.30 bis 18.30 Uhr
Von April bis Juni und September 11.00 bis 18.00 Uhr
Im März, Oktober und November von 14.00 bis 17.30 Uhr

Führungen: Nur für Gruppen

Touristische Informationen:
B&B: ja
Shop: ja
Restaurant/Café: ja
WC: ja