X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Parc Wassenberg

Patrimoine à mettre en valeur et nouveauté à découvrir

L’ancienne station climatique Wassenberg, située dans le parc naturel international « Maas-Schwalm-Nette », obtient dès 1273 des droits urbains grâce à son château fort stratégiquement avantageux. Au pied du donjon datant de la première moitié du XVème siècle, une ceinture verte s’est constituée, avec une forme topographique spécifique de parc municipal, qui s’étend des douves du château médiéval jusqu’au « Judenbruch » (anciens marais) en passant par l’étang « Gondelweiher ».

Dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Wassenberg, financée en partie par le secteur public, le concept d’espace libre, avec comme ligne conductrice « Patrimoine à mettre en valeur et nouveauté à découvrir », a été concrétisé dans les années 2009-2011.

Suivant ce concept, des espaces verts urbains diversifiés dans leur offre se présentent au visiteur. Cette variété s’étend d’éléments historiques du parc, à thèmes végétaux spécifiques, à des structures modernes intégrées dans l’architecture du paysage, comme les jeux de lumière impressionnants ou l’aménagement d’escaliers, d’estrades, de places et de haies.

« Patrimoine à mettre en valeur et nouveauté à découvrir » signifie pour le visiteur que l’histoire de la ville de Wassenberg et l’accès au parc dans les différentes structures caractéristiques se reflètent l’une dans l’autre et constituent un ensemble urbanistique de qualité.

Le mont du château, en tant que centre urbanistique et topographique émergeant, est d’une importance primordiale. C’est là que de vastes espaces au sein de la ville, sur le terrain historique de celle-ci, s’offrent au visiteur sous la forme d’un parc étendu avec des espaces naturels et des jardins d’élaboration spécifique aux données historiques et topographiques.

ETGS_bildl_wassenberg_1

Le parc se découvre à travers des escaliers droits ou courbés, depuis le centre-ville via la « Synagogengasse » et depuis les abords de l’hôtel du château et de la rue du château. Une montée singulière par des escaliers mène à l’ancien donjon de la forteresse, haut de 25 mètres. Depuis cet endroit, le visiteur jouit d’un panorama magnifique. En descendant, on découvre le parc d’en haut, comme depuis la perspective d’un oiseau, avec un peuplement forestier fait de chênes imposants et de plantations plus récentes comme le bois de fer, le chêne écarlate, l’érable rouge et le chêne lombard. Un théâtre de verdure offre un espace pour diverses manifestations.

ETGS_bildl_wassenberg_2

Des sentiers serpentés, avec des espaces de détente et des points de vue, des « mixed borders » et des grandes pelouses, mènent le visiteur à travers le parc, via des places conçues de façon architectonique, à l’axe du jardin construit de manière formelle.

De là, on peut déjà apercevoir l’étang « Gondelweiher ». Des parterres de fleurs décoratifs au niveau des pelouses sont plantés de fleurs estivales et printanières qui attirent le regard. Les chemins symétriques et les escaliers autour des pelouses le long des remparts sont bordés de plantes vivaces. Des grands hêtres pourpres et des liquidambars, ainsi que les floraisons presque permanentes, enchantent le visiteur.

ETGS_bildl_wassenberg_3

Vers le sud, les remparts, avec leurs bastions en partie accessibles, séparent les terrasses de l’axe du parc du petit jardin botanique « Küstersgarden ». Wilhem Küsters, médecin et cofondateur de l ‘association pour l’embellissement du lieu (« Verschönerungsverein »), développa un goût prononcé pour les arbres et aménagea, en 1870, un ensemble d’arbres d’espèces inhabituelles. Ginkgos, gymnocladus et un sequoia géant constituent des éléments du patrimoine actuel provenant de cette collection. Ils furent complétés par des zelkovas, des arbres aux mouchoirs, des érables de Cappadoce et d’autres espèces rares lors de la dernière remise en état du parc, tout comme l’aurait souhaité le créateur du site.

ETGS_bildl_wassenberg_4

Grâce à une mise en lumière des arbres rares, des parties éclairées des remparts et de la vue sur la clocher du prieuré gothique du XVème siècle lui aussi illuminé, le parc reste accessible en soirée. Ces effets de lumière incitent à une visite nocturne, lorsque le parc resplendit d’une toute autre façon.

ETGS_bildl_wassenberg_5

Dans la partie inférieure du site se trouve l’étang « Gondelweiher », bordés d’aulnes, avec ses pontons accessibles et sa fontaine aux lumières bleutées. Un jet d’eau constitue l’élément central du jardin de roses adjacent.

ETGS_bildl_wassenberg_6

Depuis ce jardin de roses, on arrive dans la partie appelée « Judenbruch », via la place « Pontorsonplatz » en passant devant le point de rencontre. A partir de 1878, Oskar von Forckenberg – également fondateur du « Zeitungsmuseum » (musée de la presse) à Aix-la-Chapelle – et son garde forestier Leonard Wild aménagèrent ces marais en un parc forestier, dont la pièce maîtresse comprend quatre bassins dans lesquels on recueille l’eau des marécages. Ces bassins sont reliés par des canaux et des ruisseaux ainsi que des cascades, et sont accessibles au visiteur grâce à des ponts de bois. Des sentiers de toute sorte permettent de découvrir la topographie vallonnée exceptionnelle du horst de Wassenberg. Aujourd’hui encore, on trouve dans ce « jardin du plaisir » grand de 50 hectares des arbres géants rares : hêtres, cyprès du Japon, chênes des marais, douglas.

Dans le cadre de la mise en place du concept « Parc Wassenberg », en suivant la ligne directrice évoquée plus haut, des structures nouvelles d’aménagement pour les sentiers, escaliers, places, entrées et salles accessibles aux visiteurs ont été reliées aux éléments historiques divers du jardin. Celles-ci comprennent en l’occurence les jeux de lumière et l’introduction de structures végétales rampantes ou solitaires marquant l’espace de leur empreinte.

www.planungsgruppe-scheller.de

Besucherinfo_Fotogalerie_14

Adresse:
Tourist-Information
Rathaus Wassenberg
Roermonder Straße 25 – 27
41849 Wassenberg 

Tél. : +49 (0) 24 32 / 49 00 – 0
Fax : +49 (0) 24 32 / 49 00 – 119
Email : info@wassenberg.de
Web site : www.wassenberg.de

Propriétaire : Ville de Wassenberg

Horaires d’ouverture : Le parc est accessible à tout moment toute l’année

Tarifs: L’accès au parc est gratuit

Programme culturel et expositions :
Vous trouverez les infomations actualisées du programme culturel sur le site web: www.wassenberg.de

Informations touristiques :

  • Pour visiter le centre historique: „Historischer Altstadtrundgang“ (PdF)
  • Restaurants : Dans la ville
  • WC : Dans les restaurants
  • Parking : Dans les rues
  • Bancs dans le parc : oui
  • Panneaux d’orientation dans le parc et tableaux descriptifs des plantes : Lageplan Wassenberg (PdF)
  • Durée moyenne de la visite : 1 – 2 heures
  • Accessibilité : Le parc est en grande partie accessible

Heimatverein Wassenberg
Gästeführungen Verein Westblicke
Schwalm-Nette
D-NL Naturpark Maas-Schwalm-Nette
Nationalparkregion MeinWeg
Heinsberger Tourist Service