X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Parc des Salines in Rheine

Au nord-ouest de la ville de Rheine se trouvent le “Salinenpark” (parc des salines) avec le zoo naturel attenant et le monastère de Bentlage dans un paysage culturel qu’il vaut la peine de visiter au cours d’une excursion.

Le Salinenpark a été à nouveau agencé en 2004. La partie centrale manquante du bâtiment de graduation est aujourd’hui accentuée par des tilleuls taillés en forme de caisse, ce qui représente un élément d’aménagement architectural paysager.

Le centre d’accueil et d’information des visiteurs donne un grand nombre de renseignements. Une offre spéciale, appelée le “Rheiner Dreiklang” (le Triple Accord de Rheine) est une visite guidée du parc en suivant les thèmes “nature”, “culture” et “sel”.

La Route de Sel (Salzroute) conduit au travers du parc jusqu’à la saline Gottesgabe, en passant devant le bâtiment de graduation restauré. Au long de ce parcours la saliculture du XVIIIe et XIXe siècle sont expliquées.

La Route de la Nature (Naturroute) fait traverser le “Bentlager Busch”. Ici, on a des informations concernant la faune et la flore, mais aussi le “Tanzlinde”, un tilleul vieux de 160 ans, le méandre de l’Ems qui marque fortement le paysage de Bentlage et l’éventail des chemins, une représentation de l’aménagement paysager plein d’esthétique. Le monastère constitue le point culturel central de Bentlage. Il est important sur la Route de la Culture (Kulturroute), où seront expliquées l’histoire, l’architecture et les transformations du monastère au long des siècles.

L’architecture moderne du paysage au cœur d’un contexte historique

Au nord-ouest de Rheine, ville de l’Ems, se trouve la saline “Gottesgabe” (Don du Ciel), unique en son genre dans le Münsterland. Située près du zoo nature et aux abords du monastère de Bentlage, au cœur d’un paysage culturel historique exceptionnel, la saline, son bâtiment de graduation et sa station d’eaux salines constituent un ensemble que tout le monde aime à visiter. Le XVIIIe et XIXe siècle représentent l’apogée de l’histoire de la saline vieille de presque 1000 ans. Le “Salinenpark” (Parc de la Saline) a été à nouveau agencé dans le cadre de la REGIONALE 2004. La partie centrale manquante du bâtiment de graduation est aujourd’hui accentuée par des tilleuls taillés en forme de caisse, ce qui représente un élément d’aménagement architectural paysager.


Le centre d’accueil des visiteurs donne un grand nombre d’informations. Une offre spéciale, appelée le “Rheiner Dreiklang” (le Triple Accord de Rheine) consiste en une visite du vaste parc, commentée par des guides formés et en suivant les thèmes “nature”, “culture” et “sel”.

La “Salzroute” (Route du Sel) conduit au travers du parc jusqu’à la saline Gottesgabe, en passant devant le bâtiment de graduation restauré. Au long de ce parcours, la saliculture du XVIIIe et XIXe siècle seront expliquées.


La “Naturroute” (Route de la Nature) traverse le “Bentlager Busch”. Ici, on vous expliquera la faune et la flore, mais aussi le “Tanzlinde” (tilleul de la danse), un tilleul vieux de 160 ans, le méandre de l’Ems marquant fortement le paysage de Bentlage et l’éventail des chemins, une représentation de l’aménagement paysager plein d’esthétique. La Route de la Nature est la plus longue des routes, ses étapes sont éloignées les unes des autres, mais il y a possibilité de faire ces visites guidées en bicyclette.


Le monastère constitue le point culturel central de Bentlage. Il est une étape importante de la “Kulturroute” (Route de la Culture), où l’histoire, l’architecture et les transformations du monastère au long des siècles seront commentées.

Au fil des temps, les anciens jardins et parcs de la saline et de la station d’eaux salines furent transformés plusieurs fois. C’est probablement au XVIIIe siècle que fut planté un tilleul appelé “Tanzlinde” (tilleul de la danse) près de la maison de l’inspecteur de la saline. Jadis, lors de festivités où l’on dansait, on a réellement mis des planches sur les branches horizontales régulières de tilleuls comparables que l’on avait sciés. Par sa rareté, le tilleul fait aujourd’hui partie des sites protégés.


Sur le terrain de la saline, il y avait plusieurs jardins entourés de haies et qui étaient probablement exploités comme jardins potagers. La présence de plantes salines constituait une particularité. Aujourd’hui, ces plantes que l’on ne trouve normalement que dans les prés salins de la côte maritime sont fortement en danger ou ont même presque disparu à certains endroits.

C’est seulement à partir de 1897, lors du développement de la station thermale d’eaux salines, que le “Kurpark” (parc thermal) fut réalisé. Au début du XXe siècle, la zone entre l’établissement thermal et celui des bains était aménagée en parc paysager avec chemins entrelacés, plantes ligneuses particulièrement sélectionnées et plates-bandes de fleurs pleines de couleur. Un grand étang que l’on pouvait traverser par un pont était le point central du parc. A l’est de l’établissement thermal se trouvait un pavillon de musique en bois constituant un élément de décoration du parc.

Au cours des années suivantes, les ensembles de jardins et parcs de la station thermale devinrent “l’image de marque” de la ville et étaient le thème de nombreuses cartes postales que l’on envoyait dans le monde entier. Jusqu’à la date de l’ouverture du zoo en 1939, les extérieurs du bâtiment de graduation étaient intégrés dans la composition du parc thermal.

En 1946, une forte crue du fleuve Ems provoqua des dégâts considérables dans de nombreux bâtiments et dans le parc. Au cours des années 1970, le “Gertrudenstift” (couvent) fut agrandi d’une annexe sud joignant l’ancien établissement thermal, supprimant ainsi la partie centrale du parc thermal. Les ensembles extérieurs de la saline et de la station thermale furent remaniés par l’Administration des Espaces Verts au cours des dernières décennies. Le thème central de la composition était l’axe de la partie manquante du milieu du bâtiment de graduation qui fut accentué par des plates-bandes de plantes avec des murs en pierre de taille, des roses et des plantes herbacées vivaces ainsi que des ifs taillés.

L’intérêt de cet ensemble remarquable pour la ville de Rheine fut nettement accru par la nouvelle planification fondamentale du Salinenpark réalisée dans le cadre de la REGIONALE 2004. Le nouveau Salinenpark est un espace de loisirs et de repos aménagé de façon moderne et se veut d’offrir une grande diversité de possibilités d’utilisation.

Adresse:
Salinenpark Rheine/Informationszentrum Saline Gottesgabe
Salinenstraße 105
48432 Rheine (Kreis Steinfurt, NRW)
Tél. : 05971-9127894
Email : verkehrsverein@tourismus.rheine.de
Web site : www.rheine.de
Saline Gottesgabe

Office du Tourisme Rheine “Bentlager Dreiklang”
Tél. : 05971-9127894

Propriétaire :
Ville de Rheine

Horaires d’ouverture :
Le parc est accessible toute l’année
Centre d’information de la Saline Gottesgabe :
Ouvert d’avril à la mi-octobre, tous les jours de 14 h à 18 h 30
Le dimanche et les jours fériés à partir de 11 h
Fermé le lundi

Tarifs :
Accès gratuit

Programme culturel et expositions :
Vous trouverez les informations actualisées du programme culturel sur le site web www.rheine.de

Informations touristiques :

  • Restaurant/café : dans le parc et dans le monastère de Bentlage
  • Toilettes : dans les établissements de gastronomie et dans le centre d’information
  • Stationnement : parking gratuit
  • Bancs dans le parc : oui
  • Durée moyenne de la visite : 2 heures
  • Accès sans barrières : les axes principaux sont accessibles aux personnes handicapées.
  • Plan d’orientation et autres informations : au centre d’information
  • Panneaux d’orientation dans le parc et tableaux d’explication des plantes : oui

Accès :

  • Voiture : suivre les panneaux “Zoo”
  • Bus : ligne “C4 Saline/Tierpark”, de la “Busbahnhof” (gare routière) jusqu’à l’arrêt “Saline/Tierpark” ; départ toutes les 30 minutes.
  • Taxi : avec le “AnrufSammelTaxi (AST)” (Appel Taxi Collectif), téléphoner au minimum 30 minutes avant l’heure de départ.