X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Revierpark Vonderort

Revierpark Vonderort avec Gesundheitspark Quellenbusch

En 1969, “les ruines” d’un parc public d’une superficie de 32 hectares furent mises à disposition des architectes pour concevoir dans l’esprit de la fin du siècle le “Revierpark Vonderort” jusqu’en 1973.
Un circuit pédestre de quatre kilomètres met en valeur les zones tranquilles et quasiment naturelles qui ont un charme particulier en automne et en hiver et également des activités en été: terrains de jeux, barques et pédalos, minigolf, espaces pour jeux aquatiques, terrain de pétanque et bien d’autres encore. D’autre part, diverses activités wellness invitent les visiteurs à profiter de leurs heures de loisir dans ce cadre.

C’est dans le cadre de l’IBA, l’Exposition Internationale de la Construction, que fut édifié à côté du Revierpark le “Gesundheitspark Quellenbusch” (Parc de Santé) où l’on peut trouver la détente de tous les sens, mais aussi y faire le plein d’énergie. Cet endroit exceptionnel pour l’harmonie du corps, de l’esprit et de l’âme est formé par le potager, le jardin des plantes médicinales et des fines herbes, la pyramide de la santé, la spirale d’énergie, le labyrinthe des exercices, le jardin de méditation et l’espace hydrothérapique Kneipp. La Gesundheitshaus avec cafétéria est transparente, laissant ainsi entrer la nature et dégageant vers l’extérieur sa philosophie.

Faire une promenade dans le Revierpark de Vonderort et dans le “Gesundheitspark Quellenbusch” (Parc de la Santé) avoisinant, au coeur de leurs paysages, espaces jardin, éléments d’aménagement et possibilités offertes constitue aussi une façon de découvrir l’histoire des parcs dans la “Ruhrgebiet” (Région de la Ruhr).

Il vaut toujours la peine de visiter le Revierpark Vonderort. Un circuit en boucle de quatre kilomètres de long met en valeur les zones tranquilles et quasiment naturelles qui ont un charme particulier en automne et en hiver et offrent également des activités en été : terrains de jeux, barques et pédalos, minigolf, espaces pour jeux aquatiques, terrain de pétanque etc

bildleiste_nrw_ruhr_vorderort_1

Dans le cadre du Gesundheitspark Quellenbusch” on trouve la détente de tous les sens, mais on y faire aussi le plein d’énergie. Cet endroit exceptionnel pour l’harmonie du corps, de l’esprit et de l’âme est formé par le potager, le jardin des plantes médicinales et des fines herbes, la pyramide de la santé, la spirale d’énergie, le labyrinthe des exercices, le jardin de méditation et l’espace hydrothérapique Kneipp. La Gesundheitshaus avec cafétéria est transparente, laissant ainsi entrer la nature à l’intérieur, tout en émanant sa philosophie vers l’extérieur.

L’histoire de l’urbanistique des parcs dans la Région de la Ruhr – Le Revierpark Vonderort

Non seulement les grandes villes industrielles, nées des villes bourgeoises du “Hellweg” [grand axe au Moyen Age], aménagèrent des jardins communaux, mais aussi les petites localités marquées par la phase d’industrie intensive à la fin du XIXe siècle. C’est ainsi que fut créée la base pour les espaces verts si importants aujourd’hui dans les centres des villes et près des habitations. De cette façon, la ville industrielle de Osterfeld (faisant aujourd’hui partie de Oberhausen) pris à bail la forêt communale et fit un appel d’offres de conception d’un parc forestier. Dans un premier temps, le parc forestier devait répondre aux obligations du désir de caractère représentatif, autour des années 1900. Mais on ne pouvait faire abstraction des éléments composés et fonctionnels, issus du mouvement de l’idée des jardins publics. La disposition des espaces et les fonctions de divertissement complétaient l’image romantique du paysage des différentes parties de la forêt.

bildleiste_nrw_ruhr_vorderort_2

Les bombes de la Seconde Guerre mondiale détruirent également la Parkhaus “Waldhof”. Les abaissements de terrain firent monter le niveau de la nappe phréatique, le parc forestier de Osterfeld se délabra au cours des années d’après-guerre. On cherchait un emplacement pour le 3ème Revierpark dans la Région de la Ruhr, cela signifia en 1969 le commencement d’une nouvelle époque pour le parc forestier à Osterfeld : le Revierpark Vonderort.

La dénomination populaire “Revierpark” (Revier = bassin minier) reflétait l’emplacement du parc et devint le nom de marque pour une idée de conception de parc dans la Région de la Ruhr, renouant avec la tradition de l’idée des parcs publics des années 1920 par leurs publics, programmes et équipements identiques. Les projets de Revierpark furent prévus là où la Région de la Ruhr avait la plus forte densité de population et où il y avait peu de côtés attirants : dans la zone de l’Emscher.

“Les ruines” d’un parc public d’une superficie de 32 hectares furent mises à disposition des architectes pour concevoir un parc moderne, un Revierpark, dans l’esprit de la fin du siècle.

Les éléments d’équipement suivants étaient considérés comme indispensables :

  • un espace pour sport et jeux (non organisés) accessible à chacun ;
  • un centre de loisir avec une salle, des locaux pour la lecture, les jeux et les groupes, au centre duquel se rouve un foyer central (l’espace contact) ;
  • une piscine en plein air et à vagues ;
  • un réseau de chemins, des espaces de repos, une promenade (publics) ;
  • des espaces d’exposition et de spectacles exploités par des professionnels, une restauration.

bildleiste_nrw_ruhr_vorderort_3

Les “constructeurs de parcs” de cette époque suivirent avec conséquence l’idée de présenter des espaces pour toute la famille. La preuve est un passage du texte d’adjudication concernant le Revierpark Vonderort, ce passage ayant de nos jours un caractère presque anecdotique :

“Les Revierparks doivent offrir les possibilités et les installations les plus variées pour les groupes de population et les tranches d’âge les plus divers. Cela comprend par exemple des espaces de jeux aquatiques, des pistes automobiles pour les enfants, des parcs à chevaux, des stations-service comme hobby avec des espaces pour effectuer des réparations et laver les voitures, mises à disposition des visiteurs du parc. Une visite du parc ne doit pas être mise en question parce qu’un membre de la famille préfère réparer ou laver sa voiture.”

Lors de l’attribution et de la conception des Revierparks, l’établissement de petites zones de jeux à caractère commercial provoquèrent des discussions et controverses. Cela fait un peu sourire lorsque l’on compare avec les dimensions des parcs de loisir commerciaux d’aujourd’hui. Certaines parties de ces zones de jeux furent cependant démontées.

En 1973, le Revierpark Vonderort ouvrit ses portes. Le parc s’agrandit et se transforme constamment pour les générations suivantes. Seulement les bâtiments et leur fonctionnement technique vieillissent. L’espace aquatique des années 1970 a été remplacé au cours des années 1990. Ce qui était autrefois thérapie préventive à base de mouvements devint une offre diversifiée d’activités de wellness. Le changement du parc lui-même se fit par les visiteurs et visiteuses. Le peuplement forestier, les espaces de jeux et de sport, les chemins, les places et les nouvelles plantations d’arbres ont fondu en un arrangement des structures et des utilisations.

Le Revierpark Vonderort se trouve au cœur des zones d’habitation du noyau de la Région de la Ruhr et est ainsi devenu un lieu indispensable des cultures de la vie quotidienne et de la manière de vivre de la Région de la Ruhr. Le Revierpark Vonderort a également une importance primordiale pour la cohabitation des différentes cultures ethniques de la Région de la Ruhr.

Déjà dans les années 1920 et à l’époque de la conception des Revierparks, les anciennes gravières et sablières constituaient le potentiel d’agrandissement des surfaces pour le parc forestier et le Revierpark lui succédant. Il fut donc logique que les décharges, les gravières et les sablières abandonnées servent à l’agrandissement de 10 hectares de la surface, lors du projet ” Gesundheitspark Quellenbusch” réalisé dans le cadre de l’Exposition Internationale de Construction (IBA).

L’idée de départ du Revierpark continuellement développée et l’idée du Gesundheitspark Quellenbusch se confondent et se complètent de façon idéale. Le point central est constitué par le mouvement dans l’espace libre.

A l’endroit le plus élevé du Gesundheitspark se trouve la Gesundheitspyramide (pyramide de la santé). C’est le point de départ d’un axe de visibilité et de chemins de conception marquante reliant entre elles les différentes parties du parc coupé par une rue.

Revierpark Vonderort (NRW)
Bottroper Straße 322
46117 Oberhausen
E-mail: info@revierpark.com
www.revierpark.com

Gesundheitspark Quellenbusch
Osterfelder Straße 159
46242 Bottrop
E-mail: info@gesundheitshaus-quellenbusch.de
www.gesundheitspark-quellenbusch.de

Propriétaire:
Regionalverband Ruhr – RVR Ruhr-Grün (Fédération Régionale Ruhr – RVR Ruhr-Vert)

Horaires d’ouverture:
Le parc est accessible à tout moment toute l’année

Tarifs:
Le parc est accessible gratuitement

Programme culturel et expositions:
Vous trouverez les informations actualisées du programme culturel sur le site web www.revierpark.com

Informations tourisme et services

  • Café/restaurant : dans la “Gesundheitshaus Quellenbusch” et la “Freizeithaus Vonderort”
  • Toilettes : aux espaces de restauration et dans la “Freizeithaus Vonderort”
  • Stationnement : un grand nombre de places de stationnement gratuites est disponible
  • Bancs dans le parc : oui
  • Durée de la visite : 1 à 3 heures
  • Accès pour personnes à mobilité réduite : seulement les axes principaux du parc sont accessibles aux personnes à mobilité réduite

Plan d’orientation et autres informations :

  • Plusieurs cartes d’orientation dans le parc
  • Panneaux d’orientation dans le parc et tableaux d’explications des plantes : dans le secteur Quellenbusch