X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Royal Botanic Garden Edinburgh

Le Jardin Botanique Royal d’Édimbourg (RBGE) est l’un des principaux jardins botaniques au monde. Les visiteurs peuvent y découvrir son histoire, qui remonte à 1670, en apprendre sur ses plantations et se promener dans un magnifique paysage de 28 hectares.

Fondé en 1670 en tant que jardin physique, le Jardin Botanique Royal d’Édimbourg (RBGE) est un centre de renommée internationale pour la recherche botanique, la conservation et l’éducation. La mission du RBGE est d’explorer, de préserver et d’expliquer le monde des plantes pour un avenir meilleur.

Fondé en 1670 en tant que jardin physique, le Jardin Botanique Royal d’Édimbourg (RBGE) est un centre de renommée internationale pour la recherche botanique, la conservation et l’éducation. La mission du RBGE est d’explorer, de préserver et d’expliquer le monde des plantes pour un avenir meilleur.

Le jardin de rocaille

Abritant environ 5 000 espèces provenant de chaînes de montagnes du monde entier, en particulier de grandes concentrations de plantes du Chili, de la Chine, d’Europe, du Japon, d’Amérique du Nord et d’Afrique du Sud, le Rock Garden fut créé en 1870 par le conservateur de musée James McNab pour héberger la collection alpine croissante du jardin.

En plus des espèces alpines on trouve de nombreuses petites plantes ligneuses et des espèces bulbeuses qui complètent le paysage. Il existe une série de petites espèces de conifères ainsi que de nombreux cultivars de conifères nains.

Les plantes bulbeuses à floraison printanière comme les perce-neige, les jonquilles et les crocus constituent une des plus belles attractions du lieu. La fin du printemps et le début de l’été voient le pic de la floraison des rhododendrons nains et des plantes alpines. À ce moment-là, les plantes alpines sont au plus beau de leur floraison, de la jolie Pulsatilla européenne au Penstemon nord-américain. La floraison des nombreuses espèces de Colchicum et les aiguilles du Pinus sylvestris ‘Aurea’ passant du vert au jaune doré constituent le point fort de l’automne.

Le jardin boisé

Le Woodland Garden fut considérablement développé dans les années 1930 et 1940, avec de grands conifères plantés pour créer un microclimat approprié pour les rhododendrons et les autres plantes forestières provenant de l’Himalaya et de la Chine.

La partie supérieure du jardin abrite de magnifiques arbres, dont des séquoias à feuilles d’if, Sequoiadendron sempervirens, qui font partie des plus grandes espèces arboricoles au monde. Un cercle de séquoias géants, Sequoiadendron giganteum, crée une atmosphère de cathédrale.

On trouve également des conifères en voie de disparition provenant du monde entier. Des sorbiers et des bouleaux inhabituels complètent les couleurs automnales avec leurs fruits et leurs feuilles aux couleurs changeantes, et côtoient les espèces de magnolias d’Asie et d’Amérique du Nord qui fleurissent au printemps.

Les plantations de sous-bois d’espèces de rhododendrons à grandes feuilles et d’herbacées des bois prospèrent dans le microclimat créé par la voûte formée par les arbres. Certains des rhododendrons plus anciens furent plantés au début du XXème siècle.

Les collections de plantes herbacées comprennent une collection d’espèces de trillium nord-américain, de meconopsis (coquelicots de l’Himalaya), ainsi que d’autres espèces d’Asie et d’Europe comme l’hosta, le lys et la primevère.

Le jardin boisé comprend des murs de tourbe en terrasses, où un habitat humide et ombragé permet la culture de nombreuses espèces de choix. Construit en 1939, l’espace est disposé en terrasses avec des rondins de chêne et des racines de pin créant l’habitat idéal pour les arbustes nains d’espèces d’éricacées, les gentianes à floraison automnale et les multiples primevères de l’Himalaya.

Les espèces de rhododendrons nains qui fleurissent au printemps aux côtés d’érythroniums délicats et de primevères constituent l’un des éléments incontournables du jardin. L’automne amène de nouvelles teintes avec les magnifiques couleurs changeantes des feuilles et les gentianes tapissant le sol.

La colline chinoise Chinese Hillside

La riche flore de la Chine resta inconnue en Europe jusqu’à il y a environ 150 ans, lorsque des collectionneurs de plantes tels que George Forrest commencèrent à explorer le monde, rapportant des milliers de spécimens végétaux. Forrest effectua sept voyages au Yunnan entre 1904 et 1932, et les graines qu’il rapporta changèrent le visage des jardins britanniques, introduisant pour la première fois les rhododendrons, primevères, camélias, et bien d’autres espèces qui nous sont maintenant familières. Depuis cette époque, RBGE travaille avec des partenaires en Chine.

La colline chinoise, inaugurée en 1997, recrée pour les visiteurs la montée d’une colline dans le Yunnan. Elle comprend des sentiers sinueux, une cascade et un petit pavillon près d’un stupa, et dispose d’environ 16 000 plantations de conservation collectées au Yunnan. Les plantations suivent le développement écologique d’une colline à l’état sauvage, avec différentes espèces adaptées aux altitudes ascendantes.

Maison alpine et cour

Cultiver les plantes alpines adaptées aux sommets sauvages des hautes montagnes est un véritable défi dans l’habitat très différent des sols maritimes comme ceux de Édimbourg. De nombreuses plantes ne tolérant pas le climat écossais humide, la maison alpine de style traditionnel fut construite dans les années 1970 pour leur fournir un environnement sec.

Dans la cour alpine, des auges servant de pots de fleurs renforcent l’impression de paysage montagnard en miniature. Le mur longeant la cour est l’un des seuls murs en roche calcaire du jardin, construit pour héberger les plantes qui ont besoin d’un sol plus alcalin et de plus d’espace pour leurs racines.

La maison en roche tuf est le premier bâtiment d’un jardin botanique britannique dédié à la culture et à l’exposition de plantes alpines dans l’environnement naturel du tuf.

Les plantes cultivées sur le mur de tuf sont toutes des plantes ayant pour habitat naturel les falaises, où leurs graines s’engouffrent dans les fentes et les fissures des parois rocheuses et s’y développent.

Le mur au fond de la cour alpine est l’un des rares murs du jardin orientés vers le sud, permettant aux plantes grimpantes aimant soleil et chaleur de prospérer en des formes épineuses et des couleurs éclatantes. Le Phygelius copensis sud-africain et l’Agapanthus campanulatus y sont remarquables pendant les mois d’été. Le genêt ananas, ou Cytisus battandieri, originaire du Maroc, produit des fleurs en forme d’ananas légèrement parfumées sur son feuillage argenté, créant un contraste avec les belles fleurs de chardon bleu de l’Eryngium giganteum.

Haie de hêtres et bordure herbacée

D’une hauteur impressionnante de huit mètres, la haie de hêtres longe les 165 mètres de la bordure de plantes herbacées.

Celle-ci fut créée en 1902 par Isaac Bailey Balfour, directeur du domaine, et son jardinier en chef Robert Lewis Harrow.

La bordure herbacée offre une variété de couleurs tout au long de la saison estivale. Ses plantations représentent la palette des couleurs de l’arc-en-ciel, des rouges chauds aux bleus froids, violets et blancs, révélant ses couleurs les plus vives en juillet et août, donc après le pic de floraison des rhododendrons.

Jardin de la biodiversité

Le jardin de la biodiversité contient plus de 500 plantes différentes, chacune choisie pour raconter une histoire particulière.

Le jardin comprend des spécimens de nombreuses familles diverses, avec un large éventail de feuilles et de fleurs. Les plantes de différentes formes telles que les bulbeuses, les herbacées, les arbustes et les plantes grimpantes y sont représentées. De nombreuses plantes, comestibles, médicinales, colorantes et sources de fibres font partie de la conception de cet espace.

Serres

Les serres emblématiques sont actuellement fermées en raison d’importants travaux de restauration et de rénovation dans le cadre du projet Edinburgh Biomes d’une durée de sept ans.

Jardin botanique royal d’Édimbourg (RBGE)

20A Inverleith Row
Édimbourg EH3 5LR
Écosse

Courrier électronique : visitorwelcome@rbge.org.uk

Site web : www.rbge.org.uk

Propriétaire/gestion : The Royal Botanic Garden Edinburgh

Horaires d’ouverture :
Ouvre tous les jours (sauf le 1er janvier et le 25 décembre) à 10:00.
Ferme tous les jours à 16:00 en janvier, 17:00 en février, 18:00 de mars à septembre, 17:00 en octobre, 16:00 en novembre et décembre.

Prix d’entrée :
Le jardin botanique est accessible gratuitement. Après la réouverture des serres, l’entrée sera payante.

Manifestations, expositions :
De nombreuses manifestations et expositions tout au long de l’année. Informations sur ce site web : www.rbge.org.uk

Informations touristiques :

  • Café/ terrasse de café/ restaurant “Gateway”
  • Boutique “Botanics” et vente de plantes
  • WC : Oui
  • Parking : Dans les rues adjacentes, payant du lundi au vendredi.
  • Accessibilité : Tous les chemins sont accessibles et les marches peuvent être évitées. Des fauteuils roulants et des scooters électriques peuvent être loués. Réservation préalable au : 0131 248 2909.
  • Un plan du parc ainsi que d’autres informations sont disponibles sur le site web du RBGE, mais également dans la zone d’accès.
Google Maps

Mit dem Laden der Karte akzeptieren Sie die Datenschutzerklärung von Google.
Mehr erfahren

Karte laden