X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Schlossgarten Rheda et Flora Westfalica

Le château de Rheda (Schloss Rheda) est un des châteaux forts entourés d’eau les plus remarquables de Westphalie. Il illustre l’histoire de la construction du Moyen Age au Baroque.

Il est documenté que depuis 1623, il existait ici un jardin ayant un agencement géométrique et qui était limité sur trois côtés par un fossé rempli d’eau, selon le modèle hollandais. Dans le cadre de l’Exposition Régionale d’Horticulture en 1988, le jardin du château a été partiellement restauré d’après les plans historiques et aménagé avec des plantes alors contemporaines, telles les anciennes espèces de roses. L’ancienne orangerie, un bâtiment en briques aux formes de construction du classicisme fut construit en 1873.

Au nord du château entouré d’eau, le jardin du château présente une partie de jardin à la composition plutôt paysagère. La dénomination “Hirschwiese” (le pré du cerf) indique qu’il existait autrefois une réserve princière de gibier.

Le parc nature et détente “Flora Westfalica” est au milieu de la zone urbaine de Rheda-Wiedenbrück. En 1988, un corridor vert continu fut créé entre les deux localités Rheda et Wiedenbrück qui étaient auparavant autonomes. Les attractions de jeux pour les enfants, situées dans l’espace rénaturalisé de la vallée de l’Ems de 2,6 km de long et 60 à 300 m de large est une sortie qui en vaut la peine.

Le château de Rheda (Schloss Rheda) fait partie des châteaux fort entourés d’eau les plus remarquables de Westphalie. L’imposant château fort se trouve sur une dune de sable, située dans le terrain bas autrefois marécageux du fleuve Ems. Non seulement les parties du château relatant l’histoire de la construction du Moyen Age au Baroque font impression, mais aussi les ensembles de jardins sont particulièrement dignes d’être vus.

ET_owl_bildleiste_rheda_1
L’accès au château se fait par le “Steinweg” (chemin de pierres) qui est recouvert de pavés historiques. Le regard se porte d’abord sur le jardin du château où il vaut la peine de s’y promener. Au sud du “Steinweg”, sur le chemin allant vers le château, se trouve une vieille maisonnette à colombage. Il s’agit de l’ancienne “Bleichhäuschen” (maisonnette du blanchissage), aujourd’hui un atelier de peinture proposant des cours aux élèves de tout âge.

Le château fort se trouve au bout du “Steinweg”. Il fut construit au XIIe siècle par Widukind von Rheda pour protéger le passage sur l’Ems, situé au bord du grand axe routier entre Paderborn et Münster. Les douves en forme de cercle sont alimentées en eau par l’Ems. Comme de coutume aux châteaux entourés d’eau du Münsterland, l’accès à l’île principale est protégé par une Basse cour avec dépendances se trouvant sur une deuxième île, qui ici se situe dans un méandre de l’Ems. La mise en valeur pittoresque de tout l’ensemble est accentuée par la présence de vieux arbres: chênes, hêtres, marronniers et tilleuls.

Le début de l’été est la plus saison, c’est alors qu’a lieu la fête annuelle “Frühling im Park” (Le Printemps dans le Parc). Mais l’hiver est également plein de charme avec l’atmosphère évocatrice de la digue de retenue de l’Ems, des fossés remplis d’eau ou des étangs.

ET_owl_bildleiste_rheda_2
Déjà en 1383, on relate qu’à Rheda un jardin d’arbres et d’un étang, appelé autrefois comme aujourd’hui, le “Kröckelteich”. Au Moyen Age, les jardins d’arbres sont des lieux où le monde des chevaliers et de la cour aime s’attarder. Il est documenté que depuis 1623, il existait un jardin au nord-ouest de l’île principale ayant un agencement géométrique et qui était limité sur trois côtés par un fossé rempli d’eau, selon le modèle hollandais.

Vers 1730, les écrits indiquent un jardin baroque d’agrément avec des allées et haies coupées, où des fruits et des légumes étaient cultivés. A cette époque, 300 arbres fruitiers en espalier bordaient le chemin principal. Même des melons ont été cultivés à cet endroit.

ET_owl_bildleiste_rheda_3
Entre 1735 et 1825, la résidence de la cour fut presque entièrement transférée à Hohenlimburg, à part quelques interruptions. Durant cette période, il n’y a certainement pas eu de grandes dépenses de faites pour le jardin du château de Rheda. C’est seulement en 1825 que le jardin fut à nouveau cultivé pour les besoins propres et qu’un établissement jardinier fut établi pour la vente des plantes. Vers 1842, l’intérêt de la population pour les fleurs s’était tellement accru, qu’il fut alors autorisé de visiter le jardin du château.

Cependant, le jardin repris un essor dans sa composition seulement à la fin du XIXe siècle. Le jardinier de la cour, Josef Poppe, fut engagé à cet effet et créa une partie de jardin à forme géométrique, qui vu de l’entrée principale donnait l’impression d’un vaste ensemble de décoration. Mais, dès le décès de Poppe en 1902, une nouvelle période de déclin débuta.

En 1966, de grandes parties du jardin du château sont données à bail au club de tennis local et en 1973, le reste du jardin est cédé à la ville de Rheda afin d’en faire un espace vert ouvert au public.

Dans le cadre de l’Exposition Régionale d’Horticulture “Flora Westfalica” en 1988, le jardin du château est “reporté vers 1900” par un aménagement effectué d’après les plans d’origine. On attacha de l’importance à planter des espèces de roses contemporaines.

Au nord du château entouré d’eau, le jardin du château présente une partie de jardin à la composition plutôt paysagère. Dans le passé, cette partie a eu différentes utilisations. Les dénominations “Hirschwiese” (le pré du cerf) et “Fasanenwäldchen” (le bois aux faisans) indiquent que la vaste forêt mixte de feuillus fut autrefois une réserve princière de gibier. Il est prévu de mettre en valeur l’aménagement du jardin du château d’après les plans historiques.

Déjà vers 1700, une maison à colombage abritait l’Orangerie pour la collection de plantes exotiques. Au même endroit, un bâtiment en briques aux formes de construction du classicisme fut construit en 1873. C’est ici qu’en été, les concerts ont lieu, tout comme autrefois.

ET_owl_bildleiste_rheda_4
Au sud du “Steinweg”, un chemin pédestre et cycliste discret conduit à l’espace du parc nature et détente “Flora Westfalica”. Directement à l’ouest du chemin, il vaut la peine de s’arrêter et de jeter un regard sur le jardin potager entretenu avec amour.

ET_owl_besinfo_rhedaAdresse:
Schlossgarten Rheda mit Flora Westfalica
Fürstlich zu Bentheim-Tecklenburgische Kanzlei
Steinweg 2
33378 Rheda-Wiedenbrück (Kreis Gütersloh, NRW)
Tel.: 05242-94710 (Schlossgarten)
Tel.: 05242-947122 (Schloss)
E-mail: info@schloss-rheda.de
www.schloss-rheda.de

Flora Westfalica (Kreis Gütersloh, NRW)
Mittelhegge 11
33378 Rheda-Wiedenbrück
Tel.:05242-93010
www2.flora-westfalica.de

Horaires d’ouverture:
Toute l’année

Prix:
Entrée gratuite

Animations ponctuelles:
Voir site web: www.schloss-rheda.de

Informations touristiques:

  • Salon de thé / restaurant: oui
  • Toilettes: oui, au restaurant
  • Parking: oui, dans la rue “Schlossterrasse”
  • Information/carte: oui, panneaux
  • Aire de repos: bancs
  • Durée de visite: 1,5 heures et avec Flora Westfalica un demi jour
  • Accessibilité: oui