X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Staatspark Karlsaue

L’aménagement du grand parc baroque initié par le landgrave Karl (1654 – 1730) débuta à partir de 1680 en contrebas du château de résidence des landgraves de Hessen-Kassel. Les parties essentielles de la structure de base baroque comprenant les trois axes principaux s’étirant en rayon du bowling green devant l’orangerie, le grand bassin ainsi que l’île ” Siebenbergen ” ont été conservées lors de la transformation en jardin paysager effectuée à partir de 1785. C’est pourquoi le parc consiste en un mélange attrayant d’éléments baroques tels les allées et les canaux droits ainsi que des ” espaces naturels ” aménagés avec virtualité d’une variété de buissons, arbres et groupes d’arbres. Les couleurs variées du feuillage créent une image impressionnante lorsque les feuilles changent de couleur en automne.

Le point fort botanique est constitué par l’île ” Siebenbergen ” située à l’extrémité sud-ouest du parc. En 1822, sa conception fut revue par Hentze, le jardinier de la cour qui en fit un joyau botanique soigné méritant d’être visité à toute saison. L’ensemble est formé d’une grande variété de ligneux, vivaces, buissons et fleurs où se promènent fièrement des paons.

À côté du bâtiment de l’orangerie se trouve le pavillon du ” Marmorbad ” (le bain en marbre) avec des sculptures et reliefs d’une qualité artistique prééminente, faisant de ce pavillon l’une des pièces fastueuses les plus importantes de l’architecture baroque allemande.

Le parc dans la plaine alluviale de la Fulda fut créé à partir du XVIe siècle comme jardin princier en contrebas du château de résidence des landgraves de Hessen-Kassel. Le premier petit jardin de la Renaissance, le ” Moritzaue ” avait une structure de forme régulière, des pergolas et une maison de plaisance. Il se trouvait à l’endroit de l’actuel terrain de sport, la ” Hessenkampfbahn ” qui fut mis en service en 1926.

Au sud-ouest de celui-ci, l’orangerie fut construite de 1702 à 1711 en architecture sophistiquée. Elle servait comme abri pour les plantes sensibles au gèle et en été de lieu de résidence temporaire à la cour princière. De nos jours, elle abrite le ” Cabinet d’astronomie et de physique “, une section des musées d’état ainsi qu’un restaurant.

Il y a une belle vue sur le parc depuis la terrasse de l’orangerie. Devant le bâtiment se trouve la ” Karlswiese “, l’ancien bowling green qui fut réaménagé en nouvelle conception baroque assez controversée à l’occasion de l’Exposition fédérale d’horticulture en 1981. Depuis, la grande surface engazonnée en forme de trèfle, point d’attrait populaire, est encadrée de cabinets de haies surélevés, placés derrière des balustrades. Partant de ce bowling green, l’allée principale du milieu irradie ainsi que les deux canaux bordés d’allées de chênes du ” Hirschgraben ” (le Fossé du cerf) évoquant les plaisirs de la chasse d’antan et du ” Küchengraben ” (le Fossé de la cuisine) de l’autre côté. Ce dernier a encore une forme baroque dans la partie arrière du parc et il est relié au plan d’eau entourant l’île ” Siebenbergen “. Le “Grand Bassin ” de 6000 m² est également de style baroque et présente beaucoup d’anses de même forme semi-circulaire. Mais son contour régulier a été dissimulé par la plantation sur la rive de végétation typique de rivage comme des saules, des aulnes ou des peupliers, lors de la transformation de la conception paysagère vers 1800. Le pavillon se trouvant sur la ” Schwaneninsel ” (l’°Île des cygnes) dans le bassin accroche le regard de façon particulière.

Les parties du parc entre les structures de base baroques sont marquées par les transformations de l’agencement en parc paysager effectuées depuis la fin du XVIIIe siècle. Ceci mena à la disparition de la plupart des composantes caractéristiques qui furent décrites en 1728 par un contemporain : ” Ci et là se trouvent des monts édifiés en spirale de toutes sortes, ronds, octogonaux, carrés et un en particulier au bout de la plaine alluviale, constitué de sept collines en symétrie et ornementé de haies et d’épicéas. “ À quelques endroits se trouvent encore les restes dans leur ancien état, comme par exemple le ” Chinois ” en partie remis en état, une clairière plantée d’un ovale de végétation au cœur d’une population dense d’arbres, telle une forêt ou bien le ” Lindenrondell ” et le ” Reitzirkel “, des grandes aires plantées en forme de cercle.

Le parc paysager visible aujourd’hui est en grande partie attribué à Wilhelm Hentze (1793 – 1874) qui fut le directeur responsable du jardin de la cour pendant 40 ans à partir de 1822. Il créa des chambres de jardin et des scènes de paysage alternantes en plantant des bordures de végétation et laissant délibérément un petit nombre de passages de vue sur certains points. Une grande variété de solitaires et de groupes d’arbres, chênes, hêtres pourpres, platanes et tilleuls peuplent les aires de prairie et sont minutieusement assortis aux conifères contrastants. Des chemins sinueux bordés d’arbres sélectionnés relient les différentes parties.

Hentze apporta une attention et un soin particulier à l’île ” Siebenbergen ” d’une superficie de 2,5 hectares. Il en fit un ” cabinet botanique de raretés ” qui fut conservé et complété jusqu’à aujourd’hui. Son intention de ” créer ici une flore de la patrie “ en rassemblant ” un grand nombre de plantes intéressantes et mêmes rares “ de façon aussi adaptée que possible au cadre naturel est évidente si l’on suit l’un des trois sentiers faisant le tour de l’ensemble. Un guide des plantes facilitera aux visiteurs la découverte de la grande variété des arbres, buissons, herbacées vivaces et fleurs exceptionnels et rares. Un monument en mémoire du directeur de jardin Hentze se trouve sur le versant nord de l’île.

Au nord du parc se situe le ” Rosenhang ” sur une pente inclinée vers le quartier baroque d’Oberneustadt. Hermann Mattern (1902 – 1971) façonna le terrain où les décombres des ruines furent déposés après 1945 et créa un jardin en terrasses composé de roses et d’herbacées vivaces à l’occasion de la première Exposition fédérale d’horticulture organisée à Cassel en 1955.

La rue ” Schöne Aussicht “, appelée autrefois ” Bellevue ” passe en haut de la pente et va presque jusqu’au ” Frühstückstempel ” (le Temple du petit déjeuner) datant de 1815. Jusqu’à la fin de la guerre, elle était considérée comme l’une des plus belles rues résidentielles d’Europe. Les frères Grimm y habitèrent pendant un certain temps au XIXe siècle.

 

Adresse:
Staatspark Karlsaue
Auedamm 18
34121 Kassel

Email: info@museum-kassel.de
Website: www.museum-kassel.de

Propriétaire: Museumslandschaft Hessen Kassel mhk

Horaires d’ouverture:
Ouvert toute l’année
La section “Insel Siebenbergen”: 1. avril – 3. octobre: mardi – dimanche 10.00 – 18.00. Fermé le lundi.

Tarifs:
Entrée gratuite dans le parc.
Insel Siebenbergen:
Adultes: 3.00 Euro; Etudiants 2.00 Euro
Moins 18: entrée gratuite

Informations touristiques:

  • Boutique: oui (Orangerie)
  • Tea Room / Restaurant: oui
  • Toilettes: oui
  • Parking: Au rue “Auedamm”
  • Bancs: oui
  • Durée de visite: 2-3 heures
  • Accessibilité: oui
  • Chiens en laisse

Panneux et informations: oui