X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Stadtpark Bochum

Le premier jardin public municipal dans la région minière de la Ruhr

Le Stadtpark de Bochum se présente comme un parc plein de vie du style des jardins paysagers à l’anglaise. Les différents jardins de roses, de dahlias, de rhododendrons ou de plantes herbacées vivaces, le grand nombre de vieux arbres multiples intégrés dans un terrain en relief et l’étang avec ses grandes fontaines d’eau sont des espaces qui font vivre au présent l’histoire de l’art des jardins.

Au point le plus élevé du parc se trouve la Tour de Bismarck, aujourd’hui encore un belvédère du haut duquel on peut embrasser du regard l’ensemble du parc. La “Gastronomie im Stadtpark” se trouve dans la Parkhaus historique, et un espace de jeux aquatiques qui complète l’ensemble historique du parc. Les amateurs d’art admireront dans le parc les statues modernes de Ales Vesely et Richard Serra.

La visite du Stadtpark est particulièrement recommandée à la floraison des rhododendrons et des roses en mai et juin et également en automne, lorsque les feuillages changent de couleur en octobre et novembre.

Le parc et quelques maisons du quartier des villas de la grande bourgeoisie de la fin du XIXe et du début du XXe siècle sont aujourd’hui classés monuments historiques en raison de leur qualité historique et artistique exceptionnelles.

La conception et l’aménagement de jardins et parcs dans la Ruhrgebiet (Région de la Ruhr) sont étroitement liés à l’histoire du développement des espaces et de l’habitat de la région.

La ville de Bochum présenta le premier jardin public (Stadtgarten) de la région minière de la Ruhr ayant été commandé et financé par les pouvoirs publics. Il comprend un bien foncier d’une superficie de 13 hectares, situé dans une chaîne vallonnée s’étendant d’est en ouest. Deux étangs ont été aménagés au fond de la vallée. Ainsi, les établissements de restauration et les terrasses sont intégrés sur le versant, ce qui donne la possibilité d’avoir une vue d’ensemble sur la ville de Bochum. Plusieurs monuments et une carte météorologique font partie du jardin. Au côté nord-est du parc se trouvait la jardinerie avec vente de lait et d’eau minérale.

bildleiste_nrw_ruhr_bochum_1

Le jardin fut conçu et construit dans un “style mixte” correspondant à l’esprit du temps. Cela signifie que les espaces de jardin paysager pittoresque furent complétés par des éléments d’agencement géométriques en liaison avec la maison du parc, les axes d’entrée et de visibilité et les bâtiments décoratifs. On planta près de 700 ligneux différents, en partie exotiques, pour répondre aux exigences du caractère représentatif. Leur stature bizarre, leur feuillage marquant et leur vive coloration riche en contrastes à l’automne au cœur du site représentaient “des images de paysage d’un charme multiple” comme relatèrent les témoins de l’époque.

Ces arbres et l’agencement d’abondantes plates-bandes s’étirant comme des tapis, n’était pas conforme à la grande théorie d’horticulture de l’époque, mais ainsi on rencontre aujourd’hui ces exemplaires magnifiques d’arbres et arbustes exotiques, comme les ailantes glanduleux, les liquidambars, les tulipiers et les trompettes de Virginie constituant un attrait particulier.

Le dernier vaste agrandissement réalisé entre 1903 et 1905 acheva l’ensemble : avant même que Bochum ne devienne une grande ville par l’intégration des villages voisins en 1904, la commune de la localité voisine Grumme avait acheté 11 hectares de terrain afin d’agrandir le parc public. Ernst Finken fut chargé de la conception. Il était directeur de la “Flora” de Cologne pendant quelques années et depuis 1896, artiste paysagiste indépendant.

bildleiste_nrw_ruhr_bochum_2

Finken continua selon les mêmes principes d’aménagement de l’espace et de conduite de ligne que Anton Strauss vers 1870, jusqu’en 1908 il forma une unité des deux parties de parc et des surfaces boisées intermédiaires.

C’est seulement en 1909 que la première pierre de la Tour Bismarck (Bismarckturm) fut posée, l’inauguration ayant eu lieu en 1910. En 1913, une nouvelle Maison du Parc fut construite selon les plans de Karl Elkart (membre du conseil d’urbanisme municipal à Bochum).

Le parc public de Bochum fut et est également une impulsion pour le développement urbanistique de son entourage. En 1893, Bochum fut une des premières villes allemandes à déclarer le site périphérique au parc “zone de type de construction libre”. Le plan d’urbanisme de 1910 de cet espace a intégré le parc public agrandit dans le contexte urbanistique du parc, des constructions de type libre, des écoles et des hôpitaux.

Dans les années 1933–1939, le parc public a été complété par un parc animalier. Pendant les années de guerre et d’après-guerre, le parc a souffert des effets directs de la guerre et après d’un délaissement complet. La ville de Bochum élimina les dégâts de façon continue et aménagea en même temps des nouveaux secteurs de parc.

bildleiste_nrw_ruhr_bochum_3

Aujourd’hui, le parc public de Bochum d’une superficie de 31 hectares et situé au bord du centre ville, se présente comme un parc plein de vie du style des jardins paysagers à l’anglaise avec une grande histoire. Les différents jardins de roses, de dahlias, de rhododendrons ou de plantes herbacées vivaces, le grand nombre de vieux arbres multiples intégrés dans un terrain en relief et l’étang avec ses grandes fontaines d’eau sont des espaces qui font vivre au présent l’histoire de l’art des jardins.

La Tour Bismarck est aujourd’hui encore un belvédère, la “Gastronomie im Stadtpark” se trouve dans l’ancienne maison du parc et un espace de jeux aquatiques complètent l’ensemble historique du parc. En 2001, la “Milchhäuschen” (petite maison du lait) a été réouverte et c’est maintenant un glacier/café très apprécié par les petits et les grands. Les amateurs d’art admireront dans le parc les statues modernes de Ales Vesely et Richard Serra.

Le parc et quelques maisons du quartier des villas de la grande bourgeoisie de la fin du XIXe et du début du XXe siècle sont aujourd’hui classés monuments historiques en raison de leur qualité historique et artistique exceptionnelles.

La visite du parc public est particulièrement recommandée à la floraison des rhododendrons et des roses en mai et juin et également en automne, lorsque les feuillages changent de couleur en octobre et novembre.

The creation and design of gardens and parks is interwoven with the historical pattern of industrialisation and spatial development in the region.

1869, the city of Bochum was the first public authority to commission and finance a public Stadtpark in the Ruhr area, formerly known and administered as Ruhrkohlenbezirk. The park, featuring two small lakes, covered a 13-hectare area and was situated in a valley stretching from east to west. A restaurant and terraces were built into the slope, thus offering a view over the city. Monuments and a weather station were further features in the park. The park’s nursery, where the visitor could buy milk and mineral water, was located on its north-east side.

bildleiste_nrw_ruhr_bochum_1

In keeping with the spirit of the age, the park was designed and built in a “mixed style”. Thus, picturesque landscaped garden spaces were complemented by geometrical elements of design in combination with the park building, entrance area, paths and elegant buildings. Nearly 700 different, in some cases exotic trees, bushes and shrubs were planted to enhance the park’s status. Their bizarre forms, striking foliage and flamboyant autumn colours created “landscape pictures of manifold attractions”, as reported by contemporary witnesses.

Although this design and the lush flower beds did not comply completely with the teachings of the established gardening theorists of the period, the magnificent exotic plants such as trees of heaven (ailanthus), tulip trees, American sweetgum and trumpet trees constitute a special attraction in the park today.

The last major expansion of the park during the years 1903 – 1905 completed the entire complex: even before Bochum became a major town in 1904 due to the incorporation of four neighbouring villages, the authorities of the neighbouring village of Grumme to the north had bought 11 hectares of land in order to enlarge the park. Ernst Finken was commissioned with the design. Finken had been the director of “Flora” in Cologne for several years before establishing himself as a freelance landscape artist in 1896.

bildleiste_nrw_ruhr_bochum_2

Ernst Finken followed the same principles of planning spaces and structures as Anton Strauss in 1870, and by 1908 he had managed to create a unified area from the two areas of the park and the woodland between them.

In 1909, the foundation stone for the Bismarckturm was laid and in 1910 the tower was officially opened. Karl Elkart (Councillor in Bochum) designed the new Parkhaus (restaurant and convention centre), which was completed in 1913.
Bochum’s Stadtpark was and is a stimulus for the architectural development of the surrounding areas. In 1893, Bochum was the first German town to define an “open building area” around the Stadtpark. The development plan of 1910 for this area defines clear relationships between the extended Stadtpark and the urban context of open building areas, schools and hospitals.

In the years 1933 – 1939, a small zoo was added to the park. During the war and post-war years, the park was partially destroyed and it then became totally neglected. Over the years, the city authorities continually repaired the damage and simultaneously created new park areas.

bildleiste_nrw_ruhr_bochum_3

Today, the 31-hectare park is located at the edge of the city centre and presents itself as a vivacious park in the tradition of an English landscape garden with a great garden history. Various areas of the park such as rose, dahlia, rhododendron, and shrub gardens as well as the old deciduous trees nestling in the varied terrain and the lake with its large fountains allow visitors to experience historical garden design in the park today.

The Bismarckturm is still a lookout tower today while the historical Parkhaus houses a restaurant. A water playground rounds off the historical ensemble. The dairy was reopened as an ice-cream parlour in 2001 and is popular with old and young alike. Art-lovers will also find modern sculptures by Ales Vesely and Richard Serra in the park.

The park and some of the buildings in the exclusive residential area which dates from the late nineteenth and early twentieth centuries are protected by law due to their historical and artistic significance.

The atmosphere is especially idyllic in May and June, when the rhododendron and roses are in flower, and in October and November, when the trees change colour in autumn.

Stadtpark Bochum (NRW)
Bergstrasse
44791 Bochum
www.bochum.de/blaue-linie/

Propriétaire:
Ville de Bochum

Horaires d’ouverture
Le parc est accessible toute l’année

Tarifs
L’accès au parc est gratuit. L’accès au parc animalier est payant.

Programme culturel et expositions: non

Informations tourisme et services

  • Café/restaurant : plusieurs restaurants et cafés se trouvent dans le parc
  • Toilettes : à proximité du terrain de jeux et à l’entrée du parc animalier
  • Stationnement : dans les rues environnantes
  • Bancs dans le parc : en grand nombre
  • Durée moyenne de la visite : 1 h et demi
  • Accès pour personnes à mobilité réduite : les personnes à mobilité réduite peuvent accéder au parc, mais celui-ci est très vallonné.
  • Programme pour enfants : espace de jeux aquatiques, parc animalier Accès
  • Plan d’orientation et autres informations : non