X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Stadtpark et Jardin Botanique Gütersloh

L’ensemble se constitue du parc public (Volkspark) et du jardin botanique d’une superficie de 3 ha. Le parc public a été agencé entre 1909 et 1914 par F. W. Schoedder de Iserlohn dans le style d’un parc paysager à l’anglaise avec des chemins entrelacés, des modelages doux du paysage, des groupes d’arbres plantés en coulisses et des axes de visibilité.

Une particularité est “le champ de glace” (Eiswiese) permettant de s’adonner au patin à glace en hiver. Dans le jardin fruitier, des anciennes variétés de fruits sont cultivées, par exemple la pomme “Schöner aus Wiedenbrück”. D’autre part, des espaces de jeux ont été créés, comme la forêt d’escalade (Kletterwald).

La création du jardin botanique commença en 1912 sous les soins de Karl Rogge qui aménagea un jardin de présentation, ayant les caractéristiques typiques de l’art paysager de l’époque avec formes géométriques. Les bassins à délimitation géométrique, les pergolas et les hautes haies de charmes en font partie.

Dans le cadre du dernier agrandissement en 1997/98, des nouveaux jardins ont été aménagés, tel le “Jardin du Soleil” (Sonnengarten), le “Jardin des Plantes Médicinales” (Apothekergarten), le “Jardin du Bassin” (Brunnengarten) et un jardin presque à l’état naturel. Olafur Eliasson a réalisé le “Tunnel des senteurs” (Geruchstunnel), une mise en scène constante dans l’espace. Et enfin, il faut attirer l’attention sur le “Café Palmenhaus”, intégré dans le jardin botanique et dont l’atmosphère fait rêver des tropiques.

Vers la fin du XIXe siècle, de nombreux parcs relativement grands ont été conçus dans les villes de la Westphalie de l’Est-Lippe marquées par l’industrie. Ces parcs étaient des lieux de délassement, de détente et d’activité physique. L’industrialisation accélérée et l’augmentation rapide de la population provoquèrent une dégradation croissante des conditions de vie d’une grande partie de la population. Pour y compenser, des parcs accessibles aux habitants furent créés, souvent sous la régie des services des espaces verts qui venaient juste d’être instaurés à cette époque.

Le parc de Gütersloh a une superficie de 15,5 ha et comprend deux parties aménagées différemment: le parc public paysager (Volkspark), aménagé dans la tradition du XIXe siècle et le jardin floral ou plus précisément, le jardin botanique adjacent d’une superficie de 3 ha.

ET_owl_bildleiste_gueters_1
Le parc public a été agencé entre 1909 et 1914. C’est l’architecte paysagiste F. W. Schoedder d’Iserlohn qui fut chargé de la planification. Le parc aménagé sous sa surveillance a des éléments caractéristiques d’un parc paysager à l’anglaise. Un grand axe s’étirant dans l’espace est entouré par des chemins entrelacés, des modelages doux du paysage, des groupes d’arbres plantés en coulisses et des axes de visibilité. Les chemins de promenade bien entretenus et les espaces repos offrent des possibilités de loisirs et de détente dans un cadre naturel à la population citadine.

Une particularité du parc public de Gütersloh est “le champ de glace” (Eiswiese) avec au centre, “l’île d’amour” (Liebesinsel), situé à la limite sud du parc. Déjà autour de 1900, la surface gelée naturelle du champ permettait aux habitants de s’adonner au patin à glace et à autres divertissements. Dans le cadre de la remise à neuf, en 2002, “l’Eiswiese” a retrouvé son ancienne fonction.

ET_owl_bildleiste_gueters_2
Le jardin fruitier à l’entrée du parc public se réfère à l’histoire. C’est ici que sont cultivées des anciennes variétés de fruits, quelquefois presque oubliées, telles que les deux variétés de pomme la “Westfälischer Gülderling” et la “Schöner aus Wiedenbrück”.

Par ailleurs, les champs de visibilité furent rétablis, le réseau des chemins et les terrains de jeux remis à neuf.

La création du jardin botanique commença en 1912, au bord du parc public. Le premier jardinier paysagiste municipal de Gütersloh, Karl Rogge (1884 – 1958) aménagea un jardin de présentation, ayant les caractéristiques typiques de l’art paysager de l’époque avec formes géométriques. Au cours d’un long séjour en Afrique du Sud, il avait fait connaissance avec le mouvement de réforme anglais de l’art paysager. Contrairement aux jardins botaniques habituels de collection, suivant un système géographique, Rogge créa à Gütersloh plutôt un jardin spécial qui servit de modèle aux jardins des villas des habitants aisés de Gütersloh. Les caractéristiques particulières à l’aménagement architectural du jardin sont les délimitations géométriques des bassins, les pergolas avec des niches dans lesquelles on peut s’asseoir et des hautes haies de charmes. Depuis les pergolas, on a tout le temps des perspectives de vue surprenantes.

ET_owl_bildleiste_gueters_3
Le charme de cet aménagement de jardin est accru par le choix varié des espèces de plantes. Rogge travailla pendant des décennies à la conception du jardin floral. Jusqu’en 1952, plusieurs nouvelles parties ont été ajoutées. Le jardin a été restauré dans son ensemble en 1992, sur la base d’anciens plans et photographies. Les jardins spéciaux et les jardins thématiques ont été aménagés dans le cadre du dernier agrandissement en 1997/98. Le jardin botanique est un lieu séduisant qui attire beaucoup de visiteurs et invite à flâner dans le “Jardin du Soleil” (Sonnengarten), le “Jardin des Plantes Médicinales” (Apothekergarten), le “Jardin du Bassin” (Brunnengarten) et un jardin presque à l’état naturel. Le “Café Palmenhaus”, intégré dans le jardin botanique, contribue également à l’afflux de visiteurs.

ET_owl_bildleiste_gueters_4
L’artiste danois-islandais, Olafur Eliasson a réalisé le “Tunnel des senteurs” (Geruchstunnel), une mise en scène dans l’espace, composée de 50 plantes herbacées vivaces et plantes ligneuses les plus diverses. La structure dénudée en acier, avec douze angles, est enlacée par la composition harmonieuse et subtile des douces senteurs de rose, clématite, lavande ou de thym et forme ainsi une sorte de pergola. Le tunnel des senteurs se veut de sensibiliser à la perception de la nature et ses changements. Un jour, la nature aura pris possession de la structure en acier.

Le parc municipal et le jardin botanique de Gütersloh sont attrayants tout au long de l’année. La splendeur des fleurs dans le jardin botanique est particulièrement pleine de charme au début de l’été. Par contre, “le champ de glace” invite à faire du patinage au cours des belles journées de froid glacial et ensoleillées.

Aujourd’hui, le parc municipal et le jardin botanique de Gütersloh sont de bons exemples de la conservation et surtout de l’entretien de ce genre de parcs qui, jusqu’à présent ont été bien délaissés en Westphalie.

ET_owl_besinfo_guetersloh

 

Stadtpark und Botanischer Garten Gütersloh
Parkstrasse 51
33332 Gütersloh (Kreis Gütersloh, NRW)
Tel.: 05241-822749 oder05241-822423
E-mail: bernd.winkler@gt-net.de
http://www.stadtpark-guetersloh.de

 

Propriétaire: Stadt Gütersloh

Horaires d’ouverture:
Toute l’année

Prix:
Entrée gratuite
Informations touristiques:

Salon de thé/restaurant: qui
Toilettes: au restaurant
Parking: oui, dans la rue “Parkstrasse”
Informations/carte: oui, panneaux avec carte du parc
Aire de repos: bancs
Durée de visite: 2 heures et plus
Accessibilité: oui