X

EGHN – RÉSEAU EUROPÉEN DU PATRIMOINE DES JARDINS

Steinfurter Bagno

Le Münsterland possède une des créations de l’art des jardins les plus curieuses de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie: le Bagno à Steinfurt. Au XVIIIe siècle, période d’apogée du parc, les attractions spectaculaires pour l’époque attiraient un grand nombre de visiteurs de près et de loin au château du comte Bentheim-Steinfurt. Comparé à aujourd’hui, “le Bagno” était l’ancêtre des actuels parcs d’attractions avec un programme prestigieux d’animations.

Aujourd’hui, on se veut de renouer avec la splendeur d’antan. Non seulement la fameuse “Konzertgalerie” du parc a été somptueusement restaurée. Egalement les nouvelles interprétations des aménagements, autrefois baroques, du parc donnent à nouveau une idée de l’importance historique dans ce parc de 50 ha. C’est ainsi qu’au printemps 2003, la “Grosse Allee” a été replantée de quatre rangées de tilleuls et de marronniers. De nos jours, ce que l’on appelle le “Bagnoquadrat” avec son aménagement moderne invite à nouveau un grand nombre de visiteurs à s’attarder et s’amuser ou bien à faire un tour en bateau sur le lac tout proche, tout comme autrefois.

En liaison avec le château, le centre ville pittoresque de Burgsteinfurt et le jardin pédagogique du canton, le Bagno est par son histoire particulière et son attirance ravivée un but de promenade plein de charme pour tous ceux s’intéressant à la culture et aux jardins.

Un parc d’attractions historique aux yeux du présent

Une des grandes créations dans l’art des jardins en Westphalie est le parc appelé “Bagno”, situé aux abords de la Vielle Ville de Burgsteinfurt. Le vaste ensemble se trouve au sud-est du château à douves du Comte von Bentheim-Steinfurt et fut appelé ainsi d’après un petit établissement des bains (en italien : “il bagno”), bâti au milieu du XVIIIe siècle. Autrefois, un grand nombre de visiteurs venaient de près et de loin pour admirer les curiosités et les attractions du parc.

Aujourd’hui, on se veut de renouer avec la splendeur d’antan. Les nouvelles interprétations des aménagements du parc, autrefois baroques, donnent à nouveau une idée de l’importance historique dans ce parc de 50 hectares.

ET_ms_bildleiste_bagno_1

C’est entre 1765 et 1820 que le parc avec son aménagement avec art fut à son apogée. L’histoire du Bagno débuta lors du gouvernement sous le Comte Karl Paul Ernst zu Bentheim-Steinfurt.

Le Comte Karl était passionné par les parcs et jardins qu’il vit lors de sa visite en France et commença à partir de 1765 l’agencement d’un vaste ensemble baroque s’étendant jusqu’à la forêt près du château.

D’autre part, il fut prévu d’aménager une résidence d’été avec un jardin géométrique à quelque distance du château. Un chemin de forêt existant fut élargi et devint la “Grosse Allee” (Grande Allée), un grand axe de plus d’un kilomètre de longueur traversant le parc, à l’est du château. Afin d’accroître l’intérêt du visiteur d’aujourd’hui, la “Grosse Allee” a été replantée en quatre rangées de tilleuls et de marronniers au printemps 2003.

Le petit établissement des bains qui donna son nom au parc se trouvait à l’origine à proximité du café-restaurant actuel du Bagno. Le Comte Karl fit construire un petit château de plaisance comme résidence d’été à cet endroit.

C’est ainsi que naquit l’ensemble baroque, appelé “Bagnoquadrat” (Carré du Bagno). Dans le jardin géométrique se trouvaient des couloirs de haies, des jardins à fleurs, une petite cascade et des volières. A part quelques vieux arbres, il ne reste plus grand’ chose du “Bagnoquadrat”. En 2004, il fut à nouveau agencé dans sa forme d’origine historique, un carré, avec des matériaux modernes.

ET_ms_bildleiste_bagno_2

La portée du Bagno dépassa le cadre régional en premier lieu grâce aux attractions les plus diverses. A l’époque on a aménagé un véritable parc d’attractions. La population et les visiteurs de tous les coins de l’Europe vinrent en foule pour voir les temples grecs et romains, une mosquée turque, des diverses constructions orientales et chinoises en miniature, des ponts ou des ensembles aménagés en paysage.

En 1787, il y avait 39 de ces constructions et curiosités dans le parc. Des fêtes, des concerts, des jeux récréatifs, des représentations de théâtre, des feux d’artifice avaient lieu ici et aussi des promenades en bateau sur le lac. Comparé à aujourd’hui, “le Bagno” était l’ancêtre des actuels parcs d’attractions avec un programme prestigieux d’animations.

La “Grosse Fontäne” (Grande Fontaine) représentait une attraction particulière et était à l’époque la plus haute de Westphalie. Aujourd’hui, les restes de l’étang de la fontaine sont visibles dans la forêt, comme témoins de ces performances techniques. La construction fut réalisée déjà sous la responsabilité du Comte Ludwig qui avait pris en charge le comté de son père en 1780. Cette relève de génération marqua aussi le parc de grandes transformations.

ET_ms_bildleiste_bagno_3

Ludwig se consacra particulièrement à poursuivre l’aménagement du “Bagnosee” (Lac du Bagno). Au cours des travaux d’agrandissement du lac, les cinq îles acquirent leur forme définitive. Sur la “Ruineninsel” (Île aux Ruines) et la “Rotundeninsel” (Île de la Rotonde) on érigea des monuments visibles de loin et constituant des points de vue évocateurs. La “Roseninsel” (Île aux Roses) et la “Blumeninsel” (Île aux Fleurs) furent exclusivement aménagées en jardin. Tout au sud du lac, la “Arioninsel” (Île d’Arion) présentait un mont qui fut modelé avec la terre déblayée et du haut duquel coulait une cascade à plusieurs niveaux. Pour accéder sur la “Arioninsel”, les visiteurs devaient prendre le chemin passant par le pont à chaînes et le pont à rondins. Jusqu’à nos jours, ces deux ponts ont conservé le caractère porteur de poésie évocatrice du parc.

L’occupation du comté par les troupes napoléoniennes en 1806 constitua le début du lent déclin du Bagno. Le Comte Ludwig résida longtemps en France. En 1815, le comté de Steinfurt fut rattaché à la Prusse. Après la perte de la souveraineté, Ludwig revint seulement en 1817 à Steinfurt où il mourut la même année. Etant donné que la situation économique et financière était fondamentalement différente d’autrefois, il ne fut plus question d’entretenir le parc. En 1820, on commença la destruction des bâtiments et le parc ne servit que dans le cadre de l’économie forestière au cours les années suivantes.

Le Bagno retrouvera une mise en valeur de tout son espace par la création du Golfclub Münsterland et le début des activités sur le green en 1952. Aujourd’hui, presque toutes les surfaces de prairies du parc sont utilisées par le club de golf.

Depuis 1997, les concerts donnés par des artistes de renommée mondiale redonnent une nouvelle vie à la Galerie des Concerts dont l’ensemble fur reconstruit. A présent, la nouvelle splendeur se dégageant de ce lieu doit être transmise également à d’autres parties du parc choisies à cet effet.

ET_ms_besinfo_bagno

Adresse:
Bagno-Park Burgsteinfurt
Borghorster Straße
Steinfurt (Kreis Steinfurt, NRW)
Tél. : 02551-1383
Email : info@steinfurt.de
Web site : www.steinfurt-touristik.de

Propriétaire :
Le château est une propriété privée

Horaires d’ouverture :
Parc : accessible toute l’année
Galerie de Concerts : sur demande
Château : seulement sur rendez-vous

Tarifs :
Parc : accès gratuit
Galerie de Concerts : accès gratuit
Château : adultes 2,10 euros

Programme culturel et expositions :
Fêtes dans le parc et concerts dans la Galerie

Informations touristiques :

  • Restaurant/Café : oui
  • Toilettes : oui
  • Stationnement : oui
  • Bancs dans le parc : oui
  • Durée moyenne de la visite : 1 à 2 heures
  • Accès sans barrières : les axes principaux sont accessibles aux personnes handicapées.

Plan du site et informations diverses :

  • Plan d’orientation et autres informations sur le parc : oui
  • Panneaux d’orientation dans le parc et tableaux d’explication des plantes : oui